kambayi

Nous revenons sur l’article de l’actualite.cd sous la plume de notre frère Kambidi informant sur la suspension de deux ministres provinciaux par le gouverneur du Kasai Central Denis Kambayi.

Des investigations faites par téléphone avec nos compatriotes du Kasai Central, nous avons reçu d’autres détails sur cette affaire. Monsieur le gouverneur du Kasai Central avait effectué une mission à l’intérieur du pays, à Demba. Plusieurs ministres et services étaient de la partie. Au moment de rentrer, le gouverneur a donné l’ordre du départ du cortège, mais s’est fait recevoir peu après chez une dame de la place  pendant que la tête du cortège dont les deux ministres incriminés était déjà en route. A sa sortie de chez la dame, monsieur Kambayi s’est retrouvé avec la partie arrière du cortège, plus proche de lui. Fâché, il décide de suspendre les deux ministres pour manque de respect à l’autorité. Ceux-ci apprendront leur suspension par radio privée.

Voilà pour la petite histoire. Plusieurs questions nous viennent à l’esprit: Un gouverneur qui se fait recevoir chez une dame et qui demande à ses collaborateurs de l’attendre sur la route pendant tout le temps de cette réception les respecte-t-il? Comment monsieur Kambayi, juriste de formation, puisse suspendre par radio des ministres ? Agit-il conformément aux lois et règlements en vigueur? Et en suspendant par radio,  démontre-t-il le respect qu’il doit aussi aux membres de son exécutif? Doit-il absolument suspendre un ministre puisqu’il l’a laissé dans une réception privée?

Nous sommes là en face d’une personne remplie de son ego, qui croit tout permis comme l’ensemble de ces médiocres à la tête du pays. Voilà pourquoi nous ne cesserons de décrier ces actes posés par des médiocres que d’autres médiocres placent à la tête de nos provinces sous couvert des élections manipulées. Plutôt que de travailler pour le pays, ils sont là pour leurs propres intérêts et c’est regrettable!

Lumbamba Kanyiki