Kasai Direct

17 juin 2021

DÉCÈS DU PROFESSEUR MARTIN KALULAMBI: UN GRAND VIDE POUR LE MONDE SCIENTIFIQUE ET POUR LE CONGO

Prof Martin Kalulambi

Le deuil du professeur Martin Kalulambi, décédé le 14 juin 2021 de suite d’une crise cardiaque, se tient sur l’avenue Lukenie 11 à Yolo Nord à Kinshasa. D’après les informations nous pavenues, son épouse, qui est sur place à Kinshasa, serait en train de mener des démarches pour le rapatriement de son corps au Canada. En effet, le professeur était citoyen canadien.

Qui est Martin Kalulambi?

Le professeur Martin Kalulambi était un ancien du Petit Séminaire de Kabue. Il était professeur ordinaire et a enseigné dans plusieurs universités à travers le monde: l’université d’Otawa au Canada, l’université de Laval au Québec, l’université de Kinshasa, en RDC, l’université nationale à Bogota, en Colombie,

Passionné de reccherche, il était chercheur dans plusieurs Centres de Recherches dont le Centre d’Études Sociales à Bogota, le Centre Interuniversitaire d’Études sur les Langues, les Arts et les Traditions (CELAT) et le Centre de Recherche et Formation Interculturelles à l’Université d’Ottawa

Le professeur Martin Kalulambi a produit durant sa carrière qui vient de s’arrêter brusquement plusieurs ouvrages et articles scientifiques sur la mémoire, la violence et l’identité.

C’est donc un baobab qui vient de tomber, dont l’oeuvre résonne à travers le monde entier. Il laisse, par sa disparition, dans le monde scientifique, en République Démocratique du Congo et dans le monde entier un vide difficile à combler.

Que le Très Haut qu’il a servi par son oeuvre veuille bien l’accueillir dans sa demeure éternelle.

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 février 2021

Vos enfants de Mikalayi vous remercient de votre aide pour les festivités de fin de l'année 2020

IMG-20201228-WA0002

Les festivités de Noel et de bonne année se sont bien passées pour tout le monde, j'espère, malgré la période de la pendemie de COVID-19 que nous traversons tous. Il est temps pour nous de vous rendre compte, comme à l'accoutumée, de ce que nous avons fait de vos contributions.

Pour les festivités de fin d'année, nous avons transféré à l'ophelinat de Mikalayi 300 $ (Dollars américains trois cents). Nous avons, par la même occasion, exprimé aux responsables de cet orphelinat notre volonté de voir ces enfants, qui sont les nôtres, bien fêter comme les autres: bien manger, bien boire et passer de bons moments de joie. Eh bien les enfants ont bien mangé et bien bu, grâce à votre soutien comme vous pouvez le voir dans les photos ci-bas.

Les responsables avec qui nous sommes en contacts réguliers nous ont envoyé des photos et des vidéos que nous mettons ici à votre disposition. C'est ici l'occasion pour nous de vous transmettre leurs remerciements. La soeur directrice me charge de vous dire que les enfants étaient très contents. Ils ont souhaité manger et boire comme cela tous les jours. Une partie du fonds transféré a servi à habiller certains enfants qui ont pris leur première communion. C'est dire qu'avec peu de moyens, nous pouvons arriver à réaliser beaucoup, si chacun y mettait un peu de sa bonne volonté.

Du reste, un élève de cinquième année secondaire cherche quelqu'un qui puisse prendre ses études en charge. Nous avons besoin de gens de bonne volonté qui peuvent répondre positivement à cet appel. Nous y reviendrons. 

Pour terminer, nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont contribué et qui contribuent à ce projet d'aide aux orphelins de Mikalayi. Pour celles et ceux qui veulent aussi nous aider, voici les coordonnées bancaires de notre association:

Compte bancaire: Grand Kasai e.V. 

IBAN: DE91390500001070494826

BIC: AACSDE33XXX

N.B: Notre objectif est d'arriver à transférer chaque mois de l'argent pour satisfaire les besoins primaires de ces enfants.

Voici les quelques images des festivités de fin de l'année 2020! Malheureusement, le système n'accepte pas de vidéos!

IMG-20201227-WA0003(1)

IMG-20201227-WA0005(1)

IMG-20201228-WA0000

IMG-20201228-WA0003

IMG-20201228-WA0006

IMG-20201228-WA0001

Lumbamba Kanyiki

 

Posté par lumbamba à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2021

Bernard Buyangandu n'est plus

Buya au petit séminaire de Kabue

Kasai Direct informe les amis et connaissances du décès en date du 23 janvier 2021 de Bernard Buyangandu, un ancien du petit Séminaire de Kabue. Bernard est mort de suite d’une longue maladie. Il laisse derrière lui une veuve et plusieurs enfants. Son corps est gardé à la morgue de la clinique ngaliema. Le deuil se tient sur 49 avenue Beni à Righini, Kinshasa.  L’enterrement est prévu le mardi 02 février après un temps de recueillement aux cliniques Kinoises.
Kasai Direct présente ses condoléances les plus attristées à la famille de l’illustre disparu.
Ce communiqué tient lieu de faire-part.
Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 01:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2020

Joyeux Noel à toutes et à tous!

noel 2020_1

La rédaction de Kasai Direct vous souhaite à vous ainsi qu’à toutes vos familles respectives de passer une bonne fête de nativité.

Que l’Eternel Dieu de nos ancêtres vous comble de ses bénédictions!

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2020

COMMUNIQUÉ: SOUTIEN À L’ACTION HUMANITAIRE DE L’ASBL « INITIATIVES POUR LE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE DE DEMBA

lits d'hôpital

Chers frères, chères soeurs,

L’ASBL « Initiatives pour le Développement Communautaire de Demba », IDCD en sigle, vous lance un vibrant appel, et sollicite votre concours dans l’achéminement du matériel médical qu’elle vient de recevoir de ses donateurs. Ce don répond à l’appel lancé par l’administrateur de territoire de Demba en faveur de l’hôpital de référence de sa juridiction. Il voudrait voir les malades de ce coin de la province accueillis et soignés dans des conditions acceptables.

Ce don, qui se trouve actuellement dans l’entrepôt des donateurs, est constitué essentiellement de lits et matelas pour hôpitaux, et nécessite un conteneur de 40 pieds. Les donateurs nous ont accordé trois mois pour libérer leur entrepôt. C’est pourquoi nous vous lancons un appel pressant en vue de nous aider à réunir les moyens financiers pouvant nous permettre de couvrir les coûts afférents au transport de ce matériel médical vers les bénéficiaires.

Pour tout contact: ASBL « Initiatives pour le Développement Communautaire de Demba », IDCD idcd@yahoo.com ou Albertine Tshituka Mpinganiayi: 0032 479 161 591 ou encore par whasapp:  0032 466 164 069

Merci pour votre contribution, si moindre soit-elle.

Pour l’ASBL IDCD, Albertine Tshituka Mpinganiayi

Posté par lumbamba à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 octobre 2020

FÉLIX TSHISEKEDI A CONJUGUÉ LA COALITION FCC-CASH AU PASSÉ DANS SON ADRESSE DU 23 OCTOBRE 2020 À LA NATION

président félix tshisekedi

Dans son adresse du vendredi, 23 octobre 2020 à la nation, le président Félix Tshisekedi a conjugué la coalition FCC-CASH au passé: « Nous avions choisi de gérer le pays au sein d’une coalition qui semblait constituer la solution idoine pour sortir le pays de ses différentes crises récurrentes et préserver ainsi les acquis de l’alternance; malheureusement, près de deux ans, les divergences persistent entre  les parties signataires de cet accord et plombent les ailes de l’espoir de notre envol vers le développement. »  Poursuivant son adresse, il promet des consultations avec toutes les forces vives de la nation afin d’aboutir à un large consensus sur les questions majeures qui se posent au pays, notamment sur la sécurité, l’organisation de la CENI, la préparation des élections en respectant le timing imposé par la Constitution, la gestion du portefeuille de l’Etat et de la territoriale, etc.

Implicitement l’aveu de l’échec de la coalition FCC-CASH par le président Tshisekedi et l’annonce des futures consultations consacrent la dissolution de la dite coalition qualifiée de contre nature par beaucoup de Congolais.


Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 01:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 août 2020

COLOGNE: ELECTIONS AU CONSEIL D’INTÉGRATION-PROCÉDURE À SUIVRE

Dr Denis Kapuku Mukuna, candidat au conseil d'intégration à Cologne

Élections au Conseil d’intégration à Cologne le 13 septembre 2020

Informations sur la procédure électorale

1) Vote avant le 13 Septembre 2020

Dès à présent, vous pouvez voter à Kalk Karree dans le foyer, Ottmar-Pohl-Platz 1, 51105 Köln-Kalk ouvert de 9 heures à 17 heures.

Vous devez vous munir de votre notification de vote, de votre carte d’identité ou de votre passeport.

Sur place, vous obtiendrez :

– 1 bulletin de vote

– 2 documents à signer

– 2 enveloppes (bleue et rouge)

Allez ensuite à l’isoloir et là, cochez le numéro 9, Dr Mukuna, mot de passe HAUS AFRIKA.

Mettez ce bulletin de vote dans l’enveloppe bleue et fermez l’enveloppe.

Signez la « déclaration sous serment » imprimée au verso du bulletin de vote. Indiquez la date de la signature.

Placez l’enveloppe bleue et votre bulletin de vote signé dans l’enveloppe rouge et fermez-la.

Introduisez vous-même l’enveloppe de vote rouge dans l’urne prévue à cet effet.

 

2) Vote le 13 septembre 2020

Le jour du 13 septembre, vous pouvez voter soit au bureau de vote de votre district, soit à la mairie ou bien alors à l’adresse qui figure sur la notification des élections.

Vous devez vous munir de notification des élections, de votre carte d’identité ou de votre passeport.

Sur place, vous demandez la liste du Conseil à l’intégration.

Vous recevrez ensuite un bulletin de vote. Allez à l’isoloir, cochez le numéro 9, Dr. Mukuna, mot de passe HAUS AFRIKA.

Puis introduisez ces bulletins de vote dans l’urne.

L’horaire est de 8h00 à 18h00.

Allez-y, Votez s’il vous plaît !

Le vote est une obligation constitutionnelle.

Posté par lumbamba à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2020

POUR LES ÉLECTIONS DU 13 SEPTEMBRE PROCHAIN AU CONSEIL D’INTÉGRATION DE COLOGNE, UN SEUL CANDIDAT LE DR. DENIS KAPUKU MUKUNA

Dr Denis Kapuku Mukuna, candidat au conseil d'intégration à Cologne

Les élections du conseil d’intégration du 13.09.2020 pour la ville de Cologne approchent. Nous rappelons aux Africains en général et aux Congolais en particulier, résidant dans cette ville, de se déplacer massivement pour élire le Dr Denis Kapuku Mukuna, le candidat de la diversité culturelle.  Si vous n’habitez pas Cologne, mais que vous y avez vos connaissances, nous vous prions de leur demander de voter pour le candidat N°9, le Dr Denis Kapuku Mukuna. Car avec le Dr Denis Kapuku Mukuna, nous avons un représentant expérimenté, dévoué,  infatigable, éprouvé, bref très compétent au centre de prise des décisions en rapport avec notre vie sociale à Cologne.

Personne ne pourra mieux représenter la diaspora africaine que le candidat N°9, le Dr Denis Kapuku Mukuna. Le 13 septembre, sortons donc nombreux  afin de voter pour le papa social,  le Dr Denis Kapuku Mukuna!

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2020

Homélie de monsieur l'abbé Jean-Pierre Kabongo, qui vient de nous quitter, au 18ème dimanche du temps ordinaire

Jean-Pierre Mukuna

Je viens partager avec vous l'homélie de monsieur l'abbé Jean-Pierre Mukuna prononcée au dix-huitième dimanche du temps ordinaire. Bonne lecture!

18e dimanche du temps ordinaire
Livre du prophète Isaïe (55, 1-3)
Psaume 144 (145)
Lettre saint Paul apôtre aux Romains (8, 35.37-39)
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (14, 13-21)
Nous vivons dans une société de repus. La plupart d’entre nous n’avons pas fait, heureusement, l’expérience de la faim pendant une longue durée. Cette expérience douloureuse est celle de millions d’êtres humains. Mais il ne faut pas oublier que sur notre terre, aujourd'hui, il y a plus de la moitié de l'humanité pour qui c'est LE problème : manger à sa faim tous les jours. Combien d’hommes, de femmes, d’enfants, aujourd’hui même, et ici chez nous, se demandent comment trouver à manger. Je me rappelle la parole de Mao Tse Tong qui énonçait comme un lieu commun : « Quelle est la chose la plus importante ? La chose la plus importante est d’avoir à manger chaque jour. » Avec la souffrance et la mort, la faim est la plus grande des préoccupations des humains.
Jésus a compris cela. En lui, c’est Dieu qui voit la misère de son peuple affamé. En plein désert, Jésus fait face à une grande foule. Victime de son succès, les foules veulent l’écouter, le voir et bénéficier de tout le bien dont il a la réputation. Dans cette foule, il n’y a pas d’anonyme pour lui, chacun est important, chacun mérite son regard, son attention, son amour. Et devant cette foule, l’évangile nous dit qu’il est « saisi de pitié » c’est-à-dire qu’il est « bouleversé jusqu’aux entrailles », pour ces hommes, ces femmes avec leurs faims, avec leurs besoins, avec leurs maladies.
Jésus ne leur dit pas : « Écoutez, j'ai mes problèmes, j'ai besoin de réfléchir, j'ai besoin de prier ». Ce qui prime pour lui, c'est cette grande foule qui lui fait pitié. « Il se mit à guérir leurs malades. » Il est primordial de soigner et de guérir. Même si le temps passe et que vient le soir. Ce sont alors les disciples qui s'inquiètent : il faut donc renvoyer ces gens qui n’ont rien à manger, qu'ils se débrouillent avant la nuit pour aller acheter de quoi manger dans les épiceries et dépanneurs des villages voisins. La riposte de Jésus ne se fait pas attendre: « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». D’ailleurs, n’a-t-il pas faim lui aussi au terme d’une journée bien remplie? Ce soir-là Jésus s’est associé à la détresse humaine. En lui Dieu n’est pas indifférent aux faims de l’humanité.
Les disciples envisageaient une solution de commerce, et Jésus leur oppose une solution de partage. Même si ce qu'ils ont à partager est peu de chose, rien que « deux poissons et cinq pains », en présence de cette foule. Mais pour Jésus c’est suffisant parce qu’il sera multiplié dès que leur partage va commencer. Dans un monde où tout s’achète et se vend, Jésus vient nous parler de don gratuit et de partage.
Jésus opère le signe de la multiplication des pains. Toute la foule est rassasiée. Le danger serait de ne voir que le côté merveilleux de cette histoire. Car le plus important est reconnaître Celui qui se révèle. Aujourd’hui comme autrefois, il est celui qui prend soin de son peuple, le nourrit gratuitement. En lui et par lui, c’est tout l’amour du Père qui se donne.
Nous qui avons tendance à nous décourager devant toutes les misères du monde. Nous disons facilement que nous ne pouvons pas répondre à tous les besoins, nos moyens sont dérisoires par rapport aux besoins de nos frères et sœurs, et nous sommes tentés de dire comme les apôtres : « Renvoie-les ! Qu’ils aillent dans les villages s’acheter à manger. » Mais ne suffit-il pas de faire confiance à Jésus? La suite du récit ne nous en donne-t-il pas la preuve?
Jésus demande à ses disciples de lui apporter ce qu’ils ont comme nourriture, de nous présenter devant lui avec le peu dont nous disposons. Sans cela, rien n’est possible. Dieu a besoin des humains. Pour le salut du monde, il a besoin de notre collaboration. Il a besoin qu’on lui donne tout. Sans cela, pas de partage possible. Même si ce qu’on a n’est rien. Presque rien : cinq pains, deux poissons.
Cette nourriture, ce sont les disciples qui la distribuent à la foule affamée. C’est ainsi qu’ils deviennent serviteurs. C’est Jésus qui le leur demande. Il ne veut rien faire à leur place. Il les provoque pour qu’ils deviennent serviteurs de cette foule immense. A travers eux, c’est aussi à chacun de nous qu’il s’adresse pour aider les plus pauvres à sortir de leur misère. C’est avec nous, avec nos gestes de partage et de solidarité, que tout devient possible. Prenons conscience des petits pains dont nous disposons, soit nos aptitudes et nos talents, notre écoute, notre accueil, notre bonté, notre temps et remettons-les-lui. Il les multipliera et comblera les cœurs affamés au-delà de leurs attentes.
Mais aujourd’hui, il nous faut faire un pas de plus : Jésus a été envoyé pour nourrir l’homme affamé de Dieu. Ce récit nous renvoie à l’Eucharistie. Les gestes de Jésus sont les mêmes qu’à la Cène : « Il prit les cinq pains, il prononça la bénédiction, il rompit les pains, il les donna. » Ce pain qui est annoncé dans l’Évangile, c’est celui de la Vie éternelle ; c’est son Corps livré pour nous et pour la multitude.
Le signe de la multiplication des pains nous enseigne que Dieu nous donne une nourriture qui développe en nous notre capacité d’aimer. Car tous les humains sont « invités au festin des noces ». Jésus n’est pas venu pour quelques privilégiés mais pour la multitude. Quand le prêtre dit : « Heureux les invités au Repas du Seigneur », il ne s’agit pas seulement de ceux qui sont présents physiquement mais de tous les humains sans distinction. Tous sont invités à partager le don de l’Eucharistie, le don que Jésus fait de sa vie et qu’il fait totalement sans rien garder pour lui.
À la fin de la messe, où Jésus multiplie le pain de sa présence, de son amour, de sa vie, sacrement où il continue de nourrir les foules, nous sommes envoyés vers les autres avec un panier plein. Comme autrefois, Jésus continue à nous dire : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». Donnez à ceux et celles qui ont faim de pain, faim d’amour, faim de reconnaissance. Si nous unissons nos forces humaines à celles du Christ, le miracle pourra se reproduire et notre monde changera.
Ne refusons pas nos cinq pains. N’oubliez pas. Jésus dira au dernier jour : J’ai eu faim et m’avez-vous donné à manger?
Seigneur restaure nos forces et rassasie nos faims. Donne le pain à ceux et celles qui ont faim, toi qui nous dis « donnez-leur vous-mêmes à manger » ; et donne faim à ceux et celles qui ont du pain. Amen.
Jean Pierre Mukuna
27Rose Kanku, Vincent Tshipamba und 25 weitere Personen
12 Kommentare
6 Mal geteilt
Gefällt mir
Kommentieren
Teilen

Posté par lumbamba à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2020

NÉCROLOGIE: MONSIEUR L’ABBÉ JEAN-PIERRE KABONGO N’EST PLUS

abbé jean pierre kabongo

Nous venons d’apprendre avec consternation le décès ce jour de monsieur l’abbé Jean-Pierre Kabongo au Canada. Monsieur l’abbé Jean-Pierre est mort d’une longue maladie. Le programme des obsèques vous sera communiqué dans les jours qui viennent.

Nous transmettons nos condoléances les plus attristées à la famille.

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]