07 juin 2019

La solitude

Un silence assourdissant s'abat sur la placealourdi par les gazouillis des oiseaux dans les herbes douceset les sifflements du vent dans les branches dansantes  une nappe d'ombres soyeuses qui invite au repos  Le coeur vogue vers des versants ensoleillésde la Lulua Qu'il est loin de moi, mon pays!   Lumbamba Kanyiki  
Posté par lumbamba à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2019

Nostalgie

Depuis des joursLe froid qui nous froisse dans ses griffesMe gèle le cœur Au loin, dans un village lointainUne ribambelle de bambinsVoltigent à la ronde tels des hirondellesSur la nappe dorée d’un soleil du Kasai  Sous un arbre sans âgeUn vieux, les yeux mi-closObserve en silence  Je rêve.
Posté par lumbamba à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2018

Arbre sec, arbre tourmenté

Cet arbre que je vois de mon balcon m’a inspiré plus d’une fois dans mes écrits. Le regard triste du poète s’est porté sur cet arbre tourmenté par les vicissitudes de l’hiver. Il me rappelle cet autre hiver d’un Congo dépouillé, avili, torturé, mais qui reste toujours debout. Bonne lecture ! Arbre sec, arbre tourmentéDépouillé de tes valeursLes voilà étalées à terreComme le trophée du chasseurBientôt ils s’évanouiront Avec la plainte de cet oiseau là-hautQui s’en va, en tourbillonsSes ailes tirées vers d'autres ... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2018

Adieu père Jacques Mevis (Poème)

Il naît un matin comme une étoile du bergerJeune oisillon sillonne le ciel,Prend de l’envol vers les terres d’Afriqueoù Il sème, sarcle et moissonne VieuxIl revient vers la plage qui l’a vu naîtrePrès des siensPour un dernier soupir sous un soleil Printanier Adieu père Jacques Mevis   Lumbamba Kanyiki
Posté par lumbamba à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2018

Bientôt le printemps

Les chants des mésanges dans les arbres Qui reviennent à la vie Les parfums des bourgeons qui viennent d’éclore Et le sourire timide d’un soleil qui se réveille Annoncent la saison de nos amours et de nos rires fous C’est bientôt le printemps…   Lumbamba Kanyiki
Posté par lumbamba à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Douce enfance

Mon cher Johnny Nkongolo, Nos échanges suscités sur facebook par l'image de la maison qui t'a vu naître m'ont inspiré. Le résultat en est ce petit poème que je te dédie. Par ailleurs, j'ai appris que tu étais souffrant. Je te souhaite une prompte guérison. Douce enfance pleine d’innocenceEnfance purecomme l’eau qui coule de nos sourcesDouce enfance de l'insoucianceloin des vautours et autres prédateurs Des jeux des rues et des cris d’oiseauxBeaucoup de rires mais aussi des pleurs vite oubliésEnfance heureuse des amours... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2016

L’ennui

Je dédie le poème qui suit à mon ami et frère Balumuene Dijiba en vacances au Canada.   De son manteau d’or l’automne s’envoleEt ses éléments en colère dehors se déchaînent Moi dans mon lit,comme du manioc trempéJe rouis au bord du ruisseau de la vie Seuls les tic-tacs de l'ennui  m’annoncentEncore que la vie tourne au ralenti Je m’ennuie.   Lumbamba Kanyiki    
Posté par lumbamba à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2016

Seuls dans ta ligne de mire

Désormais les remparts sont tombésSommes dans ta ligne de mireIls tombent à gauche, ils tombent à droiteIls tombent devant, ils tombent derrièreL’ange de la mort, tel un vilain vautourRode tout autour, Et frappe, frappe encoreA qui le prochain tour ?  Les compagnons de ce long voyageApeurés dans ce no man’s landSe serrent les uns les autresDe quel côté viendra-t-il  Tiens-moi la main, ami frèreLe chemin est-il encore long où je vais ?Des souvenirs flous me rappellentQue mon passage sur cette terreN’était... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 01:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2014

L’égarement

Arrachée par le vent des vallées infernales,une graine trouve refugesur les roches millénaires.Les racines qu’elle produit,étouffées sur une terre étrangèrene sauraient pénétrer les profondeurs hostiles L’arbre issu de la graine,chétif,  bâtard,  pousse.Ses bourgeons qui naissent à peineJaunissent et brunissent. Venant de hautes mersLes vents violents déchainésAuront bientôt raison de lui.Et voilà !  L’arbre sans racine n’est plus!Sur les roches millénairesPlus de traces de son existence. C’est le salaire de... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2014

Sur la colline de Kananga

C'est à toi, mon ami, mon frère que je dédie ce poème. Je sais que tu t'y reconnaîtras. De temps en temps, les vagues des souvenirs de notre jeunesse me reviennent sur cette plage de la vie loin de tous les miens. Je te vois avec elle, l'amour de ta jeunesse sur cette colline un soir venant de Kananga II vers la ville. La pluie se mit à tomber. Pour prolonger le temps de vos amours, vous vous décidâtes de faire les pieds, bravant la pluie et tout. La muse me recommande d'immortaliser ce moment à travers ces quelques vers. J'espère que... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 20:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]