10 octobre 2022

S’il me faut mourir aujourd’hui, que ça soit dans tes bras

Avec une extrême violence, l’ouragan Véronique venait de s’abattre sur la ville. Le vent qui l’accompagnait créait un désordre indescriptible : les arbres comme des fous agitaient leurs branches dans tous les sens, envoyant au loin leurs feuilles. Les maisons, secouées par la puissance du monstre furieux, craquaient ; leurs toits, comme frappés par un coup de pattes invisible, volaient aux éclats. Sur les routes désertée une scène de désolation : des arbres tombés de travers, des voitures montant les unes sur les... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 septembre 2022

Réflexions: Les hommes se ressemblent en vieillissant

Lorsque j’étais jeune, les gens me disaient que je ressemblais à ma mère. A l’âge de cinquante ans, j’entrai un matin dans la salle de bains. En me regardant dans la glace,  j’étais surpris de voir mon père en face de moi ! C’est que mon visage avait épousé tout son profil, jusqu’à son regard ! Les années se sont passées, plus d’une décennie. Ce matin, je me suis regardé dans la même glace; la même tête ressemble curieusement à celle de mes amis avec qui j’ai grandi : mêmes cheveux grisonnants, clairsemés, brûlés... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2022

L’intuition de mère

Son cœur a failli chavirer lorsque l’infirmière a franchi la porte de la chambre de l’hôpital, poussant devant elle un chariot de médicaments. En tout cas, Malu, qui était venue visiter son neveu malade, était sûre d’avoir retrouvé sa fille lui ravie par son père voici près de trente ans déjà, tant la ressemblance avec elle était forte. La seule différence résidait dans la couleur de peau; celle de la fille étant plus claire à cause du métissage. L’infirmière s’est dirigée vers l’enfant qui dormait sur le lit. Des gestes mécaniques,... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2022

Dis donc ! Il est ministre ! (récit court)

Monsieur Van der B est mort sans avoir reconnu son fils abandonné en Afrique. C'était la plus grosse bêtise de sa vie. Son enterrement s'est déroulé dans la stricte intimité sous un ciel belge gris, ce matin-là. Juste quelques personnes, des membres de famille et des amis proches, tous vêtus de noir, autour d’une tombe fraîchement creusée à côté de celle de son épouse, morte un peu plus d’une année auparavant, d’après la date mentionnée dessus. Dans le pré carré, on voyait d’abord sa petite sœur, une octogénaire, traits tirés avec... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2022

Le passage des oies sauvages

La pluie avait cessé de tomber depuis plusieurs heures. Profitant du beau temps - la température étant montée de quelques degrés en ce jour de février - je désherbais le potager resté à l’abandon depuis le début de l’hiver. Soudain, sous le ciel bleu indigo, lavé de tout nuage, un cri déchirait le silence. Le même cri qui avait alourdi mon coeur de chagrin il y a environ cinq mois lorsque je les ai vues en route vers le sud, fuyant le froid d’hiver. Cela avait été un spectacle inoubliable pour moi et pour plusieurs habitants de la... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2021

A travers le temps

Le bosquet entre les deux villages est relativement calme. Le soleil jaune d’un après-midi automnal darde ses rayons sur les feuillages couleur d’or; certains glissent entre les branches et viennent réchauffer le sol couvert d’une nappe de feuilles mortes. Dans l’air, plane une odeur chargée d’humidité. Devant moi, s’ouvre une large allée sablonneuse qui rampe sur le coteau vers le plateau peuplé d’arbres géants. À quelque cinquante mètres, une jeune famille: l’homme, derrière une poussette, marche à côté de sa compagne en manteau... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2021

Short short story: Drame de circulation (20 mots)

Veuve meurt dans un accident de circulation, perturbée par un appel téléphonique. Elle allait à la crèche chercher son bébé. Maintenant, la même histoire écrite en 6 mots: Accident tragique Veuve meurt sur autoroute; laisse bébé. Lumbamba Kanyiki
Posté par lumbamba à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2021

Barbe-masque

Sous une pluie battante dans un parking de l’école, Paul, un prof sexagénaire, parque sa voiture à côté de celle de Stéphanie, sa collègue, arrivée quelques secondes avant lui. Les deux se partagent un sourire. Il se précipite dehors, cartable à la main; elle, sous un large parapluie l’attend derrière sa voiture. La vue de son masque rappelle à Paul le sien oublié dans la boîte à gants. „Masque“ lui dit-il en faisant demi-tour. Plus tard, elle lui explique avoir pris sa barbe blanche pour un masque! En effet, après presque deux ans,... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2021

Souvenirs d’enfance

  Il est de l’autre côté de la route très fréquentée à cette heure de la journée. Cologne se vide petit à petit après une journée caniculaire bien chargée. On aperçoit ici et là quelques touristes chinois en train de prendre des photos et des jeunes gens en train de jouer avec des pistolets à eau ; quelques amoureux, tels des tourtereaux s’embrassent langoureusement, assis sur les bancs sous les arbres ou couchés sur la pelouse. J’hésite un moment avant de traverser la route. Je me décide lorsque nos deux regards se... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2021

Photo souvenir

  Après d’interminables pluies, je suis très heureux de voir enfin le soleil briller ce matin de septembre sur la petite école cachée dans une végétation luxuriante de W., en Allemagne. Les élèves viennent de sortir pour la pause casse-croûtes, appelée Zwischenmahlzeit en allemand. Et moi aussi, je viens de changer de salle de classe. J’ai toujours aimé celle que j’occupe maintenant à cause de la vue qu’elle me donne, de sa grande fenêtre sur ce château historique, entièrement rénové au milieu d’une large cour entourée des... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]