22 avril 2015

Le salon politique du 20 avril à Essen: Les soi-disants experts confondus

politischer saln essen

Parmi les intervenants à ce salon politique tenu à Essen, deux Allemands et deux Congolais. Chez les Allemands, nous avons noté la présence du consul honoraire de la RDC en Rhénanie du Nord, Norbert Schorn et une consultante d'Afrika Verein, Judith Helfmann-Hundack.  Du côté congolais, il y avait, Emmanuel Mbolela, auteur du livre "Mein Weg vom Kongo nach Europa” (mon chemin du Congo en Europe) et Médard Kabanda.

Pour les Allemands, Kabila n'a rien à voir avec la situation économique du Congo, ni avec la corruption qui cangrène toute la classe politique, l'armée, la police et l'administration. D'ailleurs, selon eux, la situation économique se serait même améliorée sous le régime de Kabila. Par contre, les Congolais ont tenté de prouver que c'est Kabila qui est à la base du marasme économique,de la corruption et de l'insécurité qui sévissent dans le pays. En effet, il n'y a pas de mauvaises troupes mais des mauvais chefs. Comme il y avait du remous dans la salle parmi les rares Congolais qui s'étaient déplacés pour la circonstance, la modératrice a voulu connaître leur point de vue par rapport au débat.

Alors, un citoyen congolais qui s'était présenté comme ancien colonel dans l'armée nationale congolaise sous Mobutu, a balayé du revers de la main toute l'argumentation de monsieur Schorn et de madame Helfmann-Hundack. Il a brièvement expliqué les horreurs dont il a été témoin à l'Est du Congo et plus précisément à Goma. Il a déploré les massacres en masses perpétrés régulièrement au Congo et surtout la dernière fosse commune découverte ce mois-ci par les habitants de Maluku. "Comment peut-on enterrer autant de morts dans une fosse commune alors que nous ne sommes pas en guerre?" s'est-il écrié. Finalement, s'adressant aux  Allemands, il a demander d'assister la population congolaise victime d'insécurité et de corruption entretenues par Kabila et son régime. Son intervention a été traduite en allemand par le docteur Mukuna qui avait recusé le traducteur de l'organisation pour manque de fidélité et de transparence dans la traduction.

Pour conclure ses propos, Emmanuel Mbolela a demandé au consul honoraire de la RDC en NRW d'utiliser son expertise de quinze ans en République Démocratique du Congo pour dire la vérité sur ce qui se passe au Congo. En le faisant, il rendra un grand service au peuple congolais.

Pour notre part, nous ne cesserons jamais de le répéter: Les Congolais ne doivent pas laisser les Etrangers parler en leur nom. A chaque fois que les soi-disants experts organisent des conférences sur la RDC, nous prions nos compatriotes de se déplacer pour les entendre et les contrer dans leur sale besogne de défendre le régime Kabila comme ils en ont l'habitude de le faire. Les interventions de cet ancien colonel, du docteur Mukuna et la nôtre ont été salutaires dans le sens qu'elles ont apporté à l'assistance une autre vision de la situation politique du Congo. Notre présence a été aussi un soutien moral aux intervenants congolais.

Une autre conférence sur le Congo est prévue à Berlin le 10 juin prochain. Elle sera organisée par Afrika Verein. Si vous ne pouvez pas y aller, nous vous prions de sensibiliser les amis qui sont à Berlin afin de faire le déplacement pour la cause du Congo. Tout celui ou toute celle qui connaît un ami ou un membre de la famille à Berlin doit prendre contact avec lui et le prier d'assister à cette conférence pour défendre la cause de la RDC. Il ne  faut pas laisser les protecteurs de Kabila dire n'importe quoi sur la situation politique du Congo.

Nous ne pouvons vous apporter des images pour la simple raison que nous avons été interdit de filmer le salon politique!

Lumbamba Kanyiki