05 mai 2015

RDC: l’Assemblée nationale rejette la motion de défiance contre Evariste Boshab

 

 

boshab

Le Vice premier ministre et ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab le 10/02/2015 lors de la présentation de l’activiste de droits de l’homme, Christopher Ngoyi arrêté après les manifestations contre la loi électorale de janvier. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
La majorité parlementaire de l’Assemblée nationale a rejeté lundi 4 mai la motion de défiance contre le vice-Premier ministre, chargé de l’Intérieur, Evariste Boshab, au sujet de sa responsabilité dans l’affaire concernant la fosse commune de Maluku. Selon Ramazani Shadary, député de la MP qui a introduit une motion incidentielle, la motion de défiance signée par les députés de l’opposition contre M. Boshab n’était pas opportune.
La plénière a été particulièrement mouvementée dans une salle des congrès archicomble.

 

Juste après la lecture de la motion contre Evariste Boshab par le représentant des signataires, le député José Makila, une motion incidentielle, initiée par le député de la majorité Ramazani Shadary, est tombée. Elle remettait en cause l’opportunité de la motion de défiance.

Gaston Musemena, un autre député de la MP a aussi soutenu cette motion incidentielle, affirmant que la question funéraire relève de la compétence de l’autorité provinciale.

«Cette motion de défiance est mal dirigée et contre les prescrits de la Constitution. Cette question, conformément à notre loi obsolète relevait de l’Hôtel de ville. En aucun cas, quelqu’un qui n’a aucune responsabilité ne pouvait en répondre jusqu’à être sanctionné», a déclaré Gaston Musemena.

Entre-temps, la cinquantaine de députés signataires de la motion de défiance crient au fanatisme au sein de la Majorité présidentielle.

Lire aussi: Fosse commune de Maluku:Evariste Boshab attendu à l’Assemblée nationale

Le député de l’opposition Delly Sessanga a fustigé un militantisme aveugle de la majorité parlementaire.

«La MP vient de signer la fin de la démocratie dans ce pays parce que nous ne pouvons plus compter sur les institutions, nous ne pouvons pas être la caution passive à la violation des droits de l’homme et à la violation de la Constitution», a affirmé Delly Sessanga.

Avec le rejet de la motion de défiance, Evariste Boshab maintient son fauteuil de vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur au sein du gouvernement Matata II.

radiookapi.net

Les parlementaires de l’opposition se sont retirés avant la fin de la plénière, en signe de protestation le rejet de leur motion de défiance.

Posté par lumbamba à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 avril 2015

RDC : Kyungu wa Kumwanza invite Matata Ponyo à déchoir la ministre du Genre du Gouvernement

 

kyungu

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président de l'assemblée provinciale du Katanga. Radio okapi. Ph. Colin Djuma-Musompo.

L’Union nationale des  fédéralistes  du Congo (Unafec), un  parti de la  Majorité présidentielle, demande  au Premier  ministre  Matata Ponyo de  démettre de ses fonctions, la ministre du Genre, Famille et Enfant, Bijoux  Mushitu Kat,  qui  représente ce parti au sein du Gouvernement. L’Unafec indique qu’elle est exclue du  parti pour s’être rangée parmi les frondeurs, qui ont démis le président du parti, Gabriel Kyungu wa  Kumwanza. C’est ce qui  ressort  de la  déclaration des  membres  du comité politique de ce parti réunis mardi 21 avril à Lubumbashi en  session  extraordinaire.

A cet effet, Gabriel Kyungu a menacé de  saisir la  justice  si cette requête n’est pas prise en compte.
Les  membres  du comité politique de l’Unafec indiquent que tout est parti de la  déclaration  faite le  week-end  dernier par cinq députés  de l’Unafec auxquels s’est jointe la ministre du Genre,  Famille  et  Enfant.
Ils ont annoncé la  destitution du président national  de leur formation politique, Gabriel  Kyungu wa  Kumwanza. Ils lui reprochent  de ne  pas  respecter la ligne directrice de la Majorité présidentielle et de s’attaquer ouvertement à l’autorité morale de cette famille politique.
Réunis en session extraordinaire au siège du parti à Lubumbashi, les membres du comité politique national ont réagi, en décidant de l’exclusion du secrétaire  national, Sakatolo Omba,  et de Bijoux Mushitu Kat.
Gabriel  Kyungu explique le sens de cette décision :
«Nous voulons  dire  concrètement  que  cette  femme  a  quitté l’Unafec. A partir  de ce moment-là,  l’Unafec a  tiré toutes  les conséquences  de cela. C’est- à-dire  que nous nous  adressons  au chef  du gouvernement  que nous ne sommes plus dans  ce  gouvernement ;  tant  que  cette  dame  occupe  le poste qui nous a été attribué.»
Réagissant à son tour, Bijoux  Mushitu  Kat  soutient qu’elle n’a pas été nommée par le parti, mais plutôt par le chef  de l’Etat sur  ordonnance présidentielle. Toutefois,  elle a réaffirmé son  appartenance à l’Uunafec, son parti.
radiookapi.net

Posté par lumbamba à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,