13 avril 2015

Kingakati II : le dialogue des sourds

kingakati

 

(KINSHASA)- Les cadres de la majorité présidentielle se sont réunis
pour la deuxième fois en moins d’un mois, à la ferme présidentielle de
Kingakati située à l’Est de Kinshasa, sans se mettre d’accord sur les
questions fondamentales qui les divisent. Comme d’habitude, le
président Kabila a ouvert la réunion laissant les chefs des partis et
les présidents des groupes parlementaires poursuivre la discussion
commencée la semaine passée. Malheureusement, les mêmes divergences
sont réapparues. Aucune entente sur la question du découpage
territorial ou sur les élections locales, municipales et urbaines. Le
groupe de 7 a tout rejeté en bloc. Les signataires de la lettre
demandant à Joseph Kabila d’éclaircir l’avenir politique de la
majorité, son restés campés sur leur position. Pour eux, le découpage
risque de conduire le pays non seulement au glissement mais à des
conflits interminables. En outre, ils ont continué à rejeter certains
aspects du calendrier électoral. Ils pensent que les élections locales
sont inopportunes. Face aux autres partis restés fidèles à Joseph
Kabila, ils se sont buttés à une résistance farouche. Minaku et ses
hommes ont rappelé au G7 que le découpage s’appliquera et que les
élections auront lieu conformément au calendrier électoral publié par
la commission électorale nationale indépendante. La réunion s’est
terminée en queue de poisson sans un quelconque compromis entre les
deux camps, a rapporté une source qui a requis l’anonymat. Selon l’un
des extrémistes kabilistes, le secrétaire général de la Majorité,
Aubin Minaku a été appelé à faire une mise au point suite au
comportement inexpliqué de ces sept partis rebelles.

Posté par lumbamba à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,