14 juillet 2015

Kasai Occidental: Affrontement de deux groupements à Dibaya. Deux morts,16 blessés et 131 maisons brûlées

KASAÏ OCCIDENTAL : 2 PERSONNES TUÉES, 16 BLESSÉES ET 131 MAISONS BRÛLÉES À DIBAYA DANS UN AFFRONTEMENT DE DEUX GROUPEMENTS

dibaya


Deux personnes ont été tuées, seize autres blessées dont 9 graves et environ 131 maisons brûlées au cours d’un affrontementqui a opposé les deux groupements du territoire de Dibaya (District de la Lulua) au Kasaï Occidental (centre de RD Congo), le vendredi 10 juillet 2015.
 

Il s’agit d’un conflit champêtre qui dure depuis plus de deux décennies entre le groupement de Bakuakalume et celui de Bakuatshikonga qui a dégénéré récemment en conflit ethnique au cours d’un affrontement meurtrier à l’issue duquel on a enregistré, de part et d’autre, la mort d’une femme de 36 ans et d’un jeune homme de 17 ans, brûlé vif.

Selon le ministre provincial de l’Intérieur et de la Sécurité, Faustin Kambala Ilunga qui a livré ce bilan, « 16 autres personnes ont été blessées par balle et 9 d’entre elles sont dans un état critique ».

« Elles sont acheminées à l’hôpital de Tshikaji à Kananga, où elles suivent des soins appropriés. 131 maisons ont été brûlées dont 87 du côté de Bakuakalume et 44 du côté de Bakuatshikonga », a-t-il précisé.

Il a indiqué que la femme « victime » appartenait au secteur de Dibatayi, dans le groupement de Bakuatshikonga, et le jeune homme, au secteur de Kamuandu (groupement de Bakuakalume).
Les civils se sont servis de leurs armes « calibre 12 », de fabrication locale destinées à la chasse, pour se régler des comptes. Ce qui a provoqué ce nombre important de blessés.

Chronologie des faits

Tout est parti d’un conflit champêtre où les deux groupements affirmaient être propriétaires d’une galerie longeant la rivière Katoka. Le contentieux entre les deux parties a été déjà tranché par le Tribunal territorial qui avait procédé au tracé des limites qui séparent les deux groupements. En son temps, la décision du juge avait été contestée par l’une des parties.

Alors, les protagonistes s’étaient réunis au sein de leurs mutualités avec l’appui de tous les chefs coutumiers de Dibaya. Ils auraient, à l’issue de cette réunion, signé un accord qui aurait été remis en cause par l’une des parties. Car, selon les contestataires, cet accord prévoyait l’octroi d’une portion de leur terre à la partie adverse. C’est cela qui serait la pomme de discorde. Suite à lire sur www.kasaidirect.net

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,