29 mai 2016

LE PEUPLE SOUVERAIN EST LE POLICIER DES POLICIERS

peuple souverain

peuple souverain 1

Il y a des images qui, à elles seules, racontent toute une histoire. Ces deux photos en sont une illustration. Le peuple, en attrapant ces policiers sortis pour défendre l’indéfendable, pour s’attaquer au peuple souverain qu’ils sont censés protéger, a montré à la face du monde que c’est lui le grand policier, que c’est lui l’imperium et qu’enfin il n’y a point d’armée plus forte que le peuple. Il est, donc, grand temps que nos forces de l’ordre se débarrassent de ces vieilles croyances d’un autre âge selon lesquelles, d’après la discipline militaire, le soldat doit obéir à tout ordre venant de la hiérarchie. Il faudra qu’on leur apprenne aussi que l’ordre doit être en harmonie avec le bon sens et avec les lois de leur pays. On est policier ou soldat pour la patrie et non pour un individu. Lorsque le peuple manifeste dans la rue, c’est aussi pour l’amélioration des conditions de vie du policier et du soldat  (voir les images ci-bas) .

Voici comment vivent les soldats et policiers congolais:
policier cordonniersoldat commercant

 

Lumbamba Kanyiki
www.kasaidiret.net

Posté par lumbamba à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


COMMUNIQUÉ NÉCROLOGIQUE: ADALBERT MULUMBA PERD SA BELLE-SOEUR MADELEINE LIBENDE AU CANADA

nécrologie

Mr Adalbert Mulumba Nkashama  a la profonde tristesse d’annoncer aux amis et connaissances le décès de sa belle-soeur Madeleine Libende, épouse de feu Tubadi Bamue Etienne, décès survenu ce jeudi 26 mai 2016 à Toronto au Canada. Les détails sur l’organisation des funérailles seront donnés plus tard.

Kasai Direct présente ses condoléances à Adalbert ainsi qu’à toute la famille de la défunte.

Lumbamba Kanyiki
www.kasaidirect.net

Posté par lumbamba à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2016

COMMUNIQUE NEGROLOGIQUE: LE DEUIL DE MUANANGANA EMERY KALAMBA COMMENCERA LE 1ER JUILLET 2016

Wafuana Emery Kalamba

La Famille KALAMBA a la profonde douleur d’annoncer à tout le peuple ouestkasaïen, particulièrement le peuple Lulua, le décès du Muanangana Emery KALAMBA WAFUANA, Roi des Bashilange et Sénateur.

A cet effet et selon nos coutumes, le deuil sera officiellement ouvert le 01 juillet 2016. Une messe sera dite le même jour en la Pro-cathédrale Saint Clément à partir de 09h30’. Ce deuil sera organisé tout le mois de juillet et la levée interviendra 31 juillet 2016 par une messe à Saint Clément à 09h30’.

Fait à Kananga, le 24 mai 2016
Pour l’organisation du deuil
Abbé Augustin KALAMBA
Coordonateur

Posté par lumbamba à 23:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

UN ÉGORGEUR DE BENI CONFESSE : « JE SUIS RWANDAIS… RECRUTÉ POUR UN SALAIRE DE 400 DOLLARS… ! »

tueur-de-Beni

Un égorgeur de Beni confesse : « Je suis rwandais… recruté pour un salaire de 400 dollars… ! »

La vigilance du souverain primaire à Beni ne se donne point de repos. L’image ci-contre est celle d’un tueur des civils à Beni, que la population a capturé ce jeudi 19 mai 2016. Le témoignage de ce criminel continue à confirmer les renseignements que les autochtones n’ont cessé de livrer sur l’identité réelle des personnes qui ont transformé le territoire de Beni en boucherie humaine.

Ce malfaiteur confesse : « Je suis rwandais. J’ai été recruté à Masaka, en Ouganda. Ceux qui m’ont négocié m’ont fait croire qu’il y a un travail, une mission à accomplir au Congo (R.D.C). Ils m’ont garanti que je serai rémunéré par un salaire mensuel de quatre cents dollars (400 US $)… » Il est donc un refugié rwandais qui était initialement attaché au camp de réfugiés de Nakivale, en District d’Isingiro, voisin à celui de Masaka et celui de Mbarara. Après cet interrogatoire populaire, le criminel a été conduit aux responsables de sécurité. Maintenant on peut comprendre pourquoi la population de Beni a persisté à dénoncer que ses tueurs proviennent du Rwanda et de l’Ouganda, qu’il y a un plan d’extermination des autochtones et projet d’occupation, voire de balkanisation, mis en marche à l’insu des congolais.

Peut-être que le témoignage de la population rapportant ponctuellement que les tueurs ont souvent opéré en utilisant la langue Kinyarwanda ne suffisait pas pour se convaincre de leur identité rwandaise. Mais aujourd’hui quelle résistance pourrait-on opposer à cette vérité, lorsqu’un tueur intercepté a le courage de rendre personnellement compte de son identité rwandaise ? C’est pourquoi, le gouvernement congolais n’a désormais plus le droit de continuer à duper les opinions par un langage de présomption – signe évident d’abdication face à ses responsabilités – ; car on en a trop avec le terme « présumés ADF/NALU » délibérément forgé pour éloigner les consciences de la vérité.

La population congolaise toute entière attend avec impatience les enquêtes internationales que réclame la communauté locale de Beni-Lubero, en vue d’établir la part de responsabilité de chacun dans ces massacres qui ont supprimé innocemment tant de vies humaines.

Kyavaghendi Baudouin
Beni/Benilubero

Posté par lumbamba à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

BENI… KAMERHE : « SEMER LA PEUR, FAIRE FUIR LES GENS, ENSUITE REPEUPLER LES VILLAGES PAR DES OCCUPANTS VENUS D’AUTRES PAYS »

Politico.cd


  

kamehre

La Dynamique de l’opposition a organisé ce samedi 21 mai 2016 un avant-midi de sensibilisation sur les tueries dans le territoire de Beni. C’était à la Maison de France à Kinshasa. Un film et des images sur ces massacres ont été projetés à l’intention du public et en présence de plusieurs autres partis politiques de l’opposition.
Vital Kamerhe, président de l’UNC et cadre de la Dynamique de l’opposition, s’est confié à POLITICO.CD.« La stratégie, c’est de distiller la peur, la terreur pour que les gens quittent leurs villages et laissent des nouveaux occupants venus d’autres pays s’installer. C’est pour cela que le 26 mai nous allons davantage nous mobiliser pour Beni et pour soutenir notre constitution (…)» « Nous déplorons ce qui s’est passé à l’Echangeur. La police qui a en charge la sécurité des gens s’attaque maintenant aux populations civiles (…)» « Nous avons postposé notre descente à Beni parce que la population de Beni avait demandé que nous organisions d’abord des actions ici à Kinshasa avant d’aller à Beni dans la première quinzaine du mois de juin (…)» «Cette fois-ci ceux qui hésitent, ceux qui se préoccupent de leur sécurité n’ont qu’à rester à Kinshasa, mais moi, j’irai à Beni. » « Comment le M23 a été mis en déroute en 48 heures et sont incapables de lutter contre des bandits ? (…)»

Posté par lumbamba à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mai 2016

L’UNION EUROPÉENNE, DANS SES CONCLUSIONS, POUR L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS DANS LES DÉLAIS CONSTITUTIONNELS

 

union-europeenne

L’union Européenne, dans ses conclusions de ce jour, soutient la résolution 2277 du conseil de sécurité des Nations Unies  sur la tenue des élections législatives et présidentielles dans le respect des délais constitutionnels. Il enjoint le gouvernement congolais d’entamer d’urgence la préparation des dites élections et à la CENI de sortir sans tarder un calendrier réaménagé qui respecte les délais constitutionnels.

L’Union Européenne demande aux autorités congolaises et aux forces de sécurité de libérer l’éspace politique afin de permettre au peuple de s’exprimer librement. Elle se dit inquiète et préoccupée par les événements tragiques qui se sont déroulés dernièrement à l’Est de la RDC et à Lubumbashi.

Seul un gouvernement issu des élections libres, transparentes, inclusives et pacifiques sera en mesure de lutter contre les insécurités récurrentes à l’Est de la RDC et de mettre le pays sur l’orbite du développement.

Vous pouvez lire l’intégralité des conclusions en cliquant sur ce lien:  Conclusions de l’UE sur le Congo-Kinshasa

Lumbamba Kanyiki
www.kasaidirect.net

Posté par lumbamba à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2016

VIDÉO: KABILA RECONNU OFFICIELLEMENT COMME CITOYEN RWANDAIS PAR KYUNGU ET LES KATANGAIS

kyungu

Dans une vidéo publiée sur youtube hier le 17 mai 2016, Kyungu nie l’appartenance de Kabila au Katanga. Kabila y est reconnu comme citoyen rwandais. Honoré Gbanda et les combattants de la diaspora ont  toujours dénoncé la nationalité rwandaise de Kabila. Aujourd’hui, ceux qui avaient fabriqué son identité congolaise, qui lui avaient fabriqué son nom et qui lui avaient attribué un village commencent à délier leurs langues. Demain, les Boshab, Minaku, Mende, Kalev et Gizenga seront confondus. L’insécurité récurrente à l’Est du Congo est l’oeuvre de Kabila, les guerres de Kundabatware, le M23 et les massacres des habitants de Beni sont l’oeuvre de ce cheval de Troie. Nous avons un espion à la tête du pays. Il est grand temps que l’opposition, toutes plates-formes réunies préparent un dossier sur ce sujet en vue de la destitution de Kabila de son poste de président. Suivez la vidéo, s’il vous plaît!

Kasai Direct
www.kasaidirect.net

Posté par lumbamba à 11:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 mai 2016

LE PRÉSIDENT DE L’UKE REMERCIE TOUS LES DONATEURS AU PROJET SOLIDARITÉ ET SOUTIEN À MONSIEUR L’ABBÉ BONIFACE TSHINYAMA

 

victor diela

Le président de l’UKE, Victor Diela, remercie tous ceux et toutes celles qui ont répondu favorablement à son appel de solidarité en faveur de monsieur l’abbé Boniface Tshinyama dont l’état de santé est préoccupant. Ci-dessous la lettre de remerciements du président Victor Diela ainsi que les pièces jointes.
Bonjour mes Chers frères et mes chères sœurs,

La culture et la sagesse kasaiennes  nous enseignent ce qui suit, en tshiluba, « Kupa kuteka nansha mupa kapuba »  Ceci pour parler de la solidarité qui doit exister dans notre communauté kasaïenne.

Au nom de notre frère Abbé TSHINYAMA Boniface, en mon nom personnel et au nom du conseil d’administration de notre association Union Kasaïenne de l’Extérieur (UKE), je vous remercie de tout cœur pour votre réaction favorable suite à notre appel de solidarité en faveur du précité.  Je ne suis pas capable de trouver des mots qui peuvent traduire fidèlement ma gratitude à votre égard mais permettez-moi de vous dire tout simplement GRAND MERCI.

Nous avons clôturé l’opération et nous avons récolté 950 euros.   Nous vous envoyons, en pièce jointe, la liste de tous les généreux donateurs.  Cette somme d’argent de 950 euros a été remise à notre frère François BALUMUENE  Dijiba qui héberge et s’occupe de notre frère Abbé TSHINYAMA au quotidien.  En pièce jointe, vous trouverez le courrier d’accusé réception de notre frère BALUMUENE Dijiba François.

L’état de santé de notre frère reste préoccupant et nécessite une attention soutenue.  Pour avoir des renseignements sur l’évolution de l’état de santé de notre frère TSHINYAMA Boniface,  vous pouvez contacter directement notre frère BALUMUENE qui me lit en copie.  Son numéro mobile est le 0032/486 82 48 48 et son adresse email se trouve dans la liste des destinataires de ce message.

Je demande au Seigneur notre Dieu de vous accorder sa grâce pour que vous puissiez continuer à aider les autres et vous rendre utiles.

Je reste à votre disposition au cas où vous auriez besoin de quelques informations.

Mes sincèrement remerciements.

Victor DIELA BALANGANAYI
Président UKE

Posté par lumbamba à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

COMMUNIQUÉ NÉCROLOGIQUE: PAPA KADIMA PIERRE N’EST PLUS

 Actualisé le 12/05/2016

papa pierre kadima

Chers frères et chères sœurs,
 La Famille DIELA Victor et Agnès BUALU a la profonde douleur de vous annoncer le décès de leur beau-père et père KADIMA Pierre. Papa Pierre, le père de mon épouse Agnès Bualu est décédé ce mardi, 10/05/2016 à 15h00 à Kananga (Kasaï Central en RDC).  Il est décédé à son domicile après quelques jours d’hospitalisation de suite d’un malaise cardiaque. Il était âgé de 88 ans.
Maman Agnès BUALU KADIMA, mon épouse, voyagera ce samedi 14/05/2016 à Kananga pour les obsèques. Jusqu’avant son voyage, nous vous recevons chez nous à la maison le soir, selon vos possibilités, pour un moment de recueillement.
Nous vous remercions pour votre soutien et toutes vos marques de sympathie pendant cette période très difficile pour notre famille.
Famille Victor et Agnès DIELA

Posté par lumbamba à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2016

VICTOR DIELA POSE DES QUESTIONS AU GOUVERNEUR DU KASAI CENTRAL ALEX KANDE APRÈS SON INTERVENTION AU COLLOQUE SCIENTIFIQUE DE L’U

victor diela

L’intervention du gouverneur du Kasai Central Alex Kande au colloque scientifique de l’UKA en date du 08 avril 2016  a laissé le président de l’UKE, Union Kasaienne de l’Extérieur, notre compatriote Victoir Diela sur sa soif. Il invite le gouverneur Kande à nous apporter des éclaircissements sur sa vision de développement en matière de l’emploi, de l’éducation, du transport, de l’énergie et de l’agriculture. En effet, ces points importants n’auraient pas été abordés par le gouverneur dans son intervention. Ci-dessous les questions posées par le président Victor Diela.

Victor Diela
J’ai lu avec attention l’article sur le colloque scientifique de l’UKA et j’ai trouvé qu’il était intéressant.  Cependant, il suscite quelques interrogations sur l’intervention du Gouverneur KANDE.  Quelques questions me viennent  à l’esprit :

  1. Quelle est sa vision du développement de notre province parce que celle-ci ne ressort pas clairement dans son intervention ? A titre d’exemple, comment peut-on parler du développement d’une province sans aborder en détails la problématique de l’emploi.  Pourtant, l’emploi est un critère fondamental qui permet de mesurer le niveau de développement d’un pays et d’une province.  C’est grâce à l’emploi que nos populations kasaïennes  peuvent avoir un certain pouvoir d’achat et in fine avoir accès à la santé, à l’éducation et bref au bien-être social qui détermine le développement.  Je suis surpris de remarquer que le Gouverneur n’a pas abordé ce sujet de l’emploi en détails ?  Comment les populations de sa province pourront-elles subvenir à leurs besoins ?
  2. Quelle est la place de l’éducation dans sa vision du développement de notre province ? Ce point n’a pas  été détaillé dans son exposé.  Or, la première ressource qui peut concourir au développement est l’homme, sans discrimination de sexe.  Donc l’éducation de l’homme c’est-à-dire  de notre jeunesse est indispensable pour l’avenir de notre province.  Prenons l’exemple de quelques  pays européens (le cas de la Belgique) qui n’ont pas de ressources minières (diamants, or, cobalt, cuivre, pétrole, etc….)  Ces pays sont développés grâce à la maîtrise de la technologie qui est le résultat de bonnes formations à tous les niveaux.  J’aurai souhaité que le Gouverneur  nous donne sa vision concernant l’éducation de notre jeunesse.
  3. Le problème de transport. Aujourd’hui, le transport en commun au Kasaï Central est assuré par les taxi-motos.  Ce qui n’est pas un développement mais plutôt une régression.  Comment peut-on alors expliquer que les 30 bus (neufs ou d’occasion) qui sont arrivés à Kananga depuis plusieurs mois ne circulent pas ?  Où est cette préoccupation du bien-être social de la population ?  La mise en circulation de ces bus est une source d’emploi et des recettes pour  la province parce que le transport en commun n’est pas gratuit.  Il y a eu une grande médiatisation au moment où les bus étaient arrivés à Kananga.  Aujourd’hui, silence radio.  Est-ce-que les populations kanangaises ont droit à une certaine explication, ne-fût-ce que par considération ?  J’ai entendu dire que le Président de la République doit  inaugurer la mise en circulation de 30 bus.  A quoi sert la décentralisation des provinces si le Chef de l’Etat doit se déplacer pour inaugurer la mise en circulation de seulement 30 bus ?  Si cela est nécessaire, le Chef de l’Etat ne peut-il pas déléguer son ministre au transport ?  Comment peut-on attirer les ressortissants du Kasaï Central éparpillés dans le monde à rentrer investir chez eux s’ils ne savent même pas circuler confortablement dans la ville ?  Un Kasaïen de Kinshasa, de Katanga, de l’Europe, et des Etats-Unis doit amener son véhicule à Kananga pour visiter la villeet pour prospecter les possibilités des investissements.  C’est un gros handicap.  D’où l’utilité d’avoir des bus en circulation.
  4. Le problème de l’énergie électrique. Idem.  Nous avons vu des images sur internet montrant la ville de Kananga éclairée suite à l’installation de la centrale solaire par la société sud-africaine MEGATRON.  Même scenario, silence radio.  A mon humble avis, je pense que le Gouverneur  se doit d’expliquer l’ordonnancement de ses projets de développement à sa population.
  5. Le problème de l’agriculture.  Je félicite et j’encourage le fait d’avoir donné des semences améliorées aux paysans.  Cependant, le problème d’acheminement des produits des champs vers les points de vente (centres urbains) se pose avec acuité.  Les routes de desserte agricole ne sont pas entretenues pour ne pas dire inexistantes.  Personnellement, j’ai des champs dans mon village.  J ‘ai récolté quelques tonnes de haricots que je n’ai pas su acheminer facilement à Kananga à cause du mauvais état de la route.  J’ai dû louer  des vélos pour le transport des sacs de haricots.  Pourtant mon village se trouve à 23 kilomètres de la ville de Kananga.  Le Gouverneur peut-il nous  donner sa vision concrète dans ce domaine ?
  6. Appel du Gouverneur à tous les fils et à toutes les filles du Kasaï Central. Quels sont les incitants concrets que le Gouverneur a mis en place pour attirer les ressortissants  du Kasaï Central à s’impliquer dans la construction de notre province ?

Nous osons espérer que le gouverneur Alex Kande, homme du peuple et près de ses administrés, pourra trouver un minimum de temps pour  répondre aux questions et préoccupations du président de l’Union Kasaienne de l’Extérieur sur Kasai Direct qui transmettra.

Lumbamba Kanyiki
Kasai Direct

Posté par lumbamba à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]