Dis-toi que ce n’est pas une fatalité
Si, impuissante, tu ne peux nourrir tes enfants
éparpillés dans le monde,
objets de moquerie des peuples.

Dis-toi que ce n’est pas une fatalité
S’ils se partagent tes biens,
et que tu n’as plus où mettre ta tête,
Ame meurtrie, cœur qui saigne,
tu vas ton chemin

Dis-toi que ce n’est pas une fatalité
si personne ne prête oreille à tes pleurs et supplications,
si personne n’essuie tes larmes.
Leurs cœurs sont remplis d’orgueil.
Ils sont si arrogants.

Partout où tes pieds te mènent
et partout où tes pensées voguent
dis-toi que ta misère et la misère de tes enfants
auront un jour un terme.

En ce jour-là,
les clairons de la liberté retentiront.
Tes enfants reviendront
pour panser tes plaies.
Car ta vie n’est pas une fatalité.

Lumbamba Kanyiki