05 novembre 2014

Burkina : comment la France a exfiltré Blaise Compaoré

Par Jeune Afrique François Hollande et Blaise Compaoré. © AFP Le 31 octobre, Blaise Compaoré a quitté précipitamment le palais présidentiel de Kosyam, à Ouagadougou. Un long périple se préparait jusqu'à Yamoussoukro. Une opération menée sous la houlette de la France, a appris "Jeune Afrique". Blaise Compaoré quitte le palais de Kosyam vers midi, le vendredi 31 octobre. Déjà en contact avec les autorités françaises, il prend la direction de Pô, dans un convoi de 28 véhicules civils, sous escorte militaire. Il n'aura cependant... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2014

Sur RFI, la veuve de Sankara relance le débat sur la mort de son mari

Par Igor Gauquelin Image d'archive de Thomas Sankara. William F. Campbell/Time & Life Pictures/Getty Images Burkina Faso Les événements de ces derniers jours sont-il l'épilogue d'une dualité historique, qui a marqué la mémoire collective des Burkinabè pendant plus de trente ans ? En 1983, le révolutionnaire Thomas Sankara prend le pouvoir dans le pays. Il deviendra une icône continentale. Mais après quatre ans de règne, il meurt dans un putsch qui conduit son compagnon d'armes Blaise Compaoré au pouvoir... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Quand la France ne voulait pas de noirs libres

Gilles Milecan Publié le lundi 03 novembre 2014 International C’était avant Trafalgar, avant Bérézina, avant Waterloo. C’était à Vertières, Haïti. Méconnue, la bataille qui opposa les troupes napoléonniennes aux indépendantistes haïtiens est pourtant la première des grandes défaites de l’armée du Premier empire. Pourquoi donc n’en parle-t-on jamais ? C’est la question à laquelle répond, de manière convaincante, Jean-Pierre Le Glaunec. Le 18 novembre 1803, 1789 est encore vif dans les esprits. La Révolution a durablement... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Etienne Tshisekedi se prépare pour 2016

  En République démocratique du Congo (RDC), Etienne Tshisekedi, l’un des principaux leaders de l’opposition, s’est remis de ses problèmes de santé et veut réorganiser son parti, en vue de la prochaine élection présidentielle. « M. Tshisekedi participera au congrès de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), en décembre 2015. Il veut réorganiser son parti, afin de remporter la présidentielle de 2016″, a expliqué à l’AFP l’un de ses militants, le docteur Oly Ilunga Kalenga. Etienne Tshisekedi se trouve... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Motion de défiance : Kitebi et Musungayi attendus ce mercredi à l’Assemblée Nationale

Le suspense de la croix se poursuit pour le ministre délégué auprès du premier ministre en charge des finances Patrice kitebi. Pendant qu’il se frottait déjà les mains suite au désistement de 10 députés sur 58 de l’opposition parlementaire qui avaient signé la motion contre lui, portant ainsi à 48 le nombre des signatures, alors que la loi exige 50 au minimum pour qu’une motion soit recevable, le ministre Kitebi sera de nouveau face à son destin à la plénière de ce mercredi 5 novembre à l’Assemblée nationale. Le patron des... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Rapport JED 2014 : L’Armée, la Police et les Services de sécurité au banc des accusés

  A l’occasion de la célébration, le 2 novembre 2014, de la première Journée Internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, Journaliste en danger (JED) publie son Rapport annuel 2014 intitulé « L’Armée, la Police et les Services de sécurité au banc des accusés ». Dans ce Rapport qui recense au moins 101 cas d’attaques diverses enregistrées contre la liberté de la presse et le droit à l’information, JED dénonce la récurrence de ces attaques et rappelle qu’au cours de ces dix... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2014

Effets Burkina-Faso : le lunatique Claude Mashala nargue les rd-congolais

« Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » dit une maxime. La fraîche crise Burkinabé, qui a vu Blaise Compaoré chassé du pouvoir par le peuple,nous en donne une illustration parfaite. Le pétitionnaire pro-révision Claude Mashala, cadre de la Majorité présidentielle, ne trouve aucun lien entre la révision aux pays des hommes intègres et la révision au pays de Lumumba. Au lieu de retirer illico presto son immorale pétition compte tenu notamment de l’évolution tragique de la crise burkinabé, Claude Mashala,... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Kinshasa : la police étouffe une marche de l’opposition publié il y a 1 heure, 1 minute, | Denière mise à jour le 3 novembre, 2014 à 5:38 | sous Actualité, Kinshasa, Régions, Sécurité. Mots clés: Marche opposition, Monusco, police   Police anti émeute sur le Boulevard du 30 juin, Kinshasa, 2006. Police anti émeute sur le Boulevard du 30 juin, Kinshasa, 2006. La Police nationale congolaise (PNC) a étouffé lundi 3 novembre à Kinshasa une marche pacifique des forces politiques et sociales... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Modernisation de transport en commun à Kananga

  Le Gouverneur de Province Alex Kande Mupompa a effectué, ce samedi 1er novembre 2014, une descente dans les installations de la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo (SNCC) de Kananga pour réceptionner les trente bus de la société de transport en commun TRANSKOC. Sur un lot de 30 bus commandés, 16 sont arrivés déjà à Kananga alors les 14 autres sont en route. La caravane de 16 bus a sillonné les artères de la ville. La population en liesse, exultait de joie en voyant ces bus et scandaient des chansons montrant... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2014

Nord-Kivu: nouvelle attaque à Beni, 7 morts

La population fâchée a fait subir au monument de Kabila le supplice du collier.   . Des hommes armés ont abattu sept personnes, dans la nuit de samedi 1er novembre, dans la ville de Beni, située à plus de 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu). La société civile, elle, parle de 14 morts dont deux militaires. C’est aux environs de 19h00 locales que ces assaillants ont fait incursion dans la commune de Rwenzori pour mener leur opération, selon des sources concordantes. Au quartier Boikene, ces hommes... [Lire la suite]
Posté par lumbamba à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]