27 octobre 2018

LE MAIRE DE KANANGA INTERDIT UNE MARCHE DE L’OPPOSITION POUR DES RAISONS CONFUSES

leaders opposition à la marche du 261018

Hier, dans plusieurs villes de la République Démocratique du Congo des marches pacifiques encadrées par la police ont été organisées avec succès contre la machine à voter. En revanche, pour des raisons obscures, le maire de Kananga, Jean Muamba Kantu Kanjila, a refusé la tenue d’une marche dans  cette ville. D’après lui, il ne voyait pas la nécessité d’une marche dans sa ville déclarée zone opérationnelle puisque  tous les leaders de l’opposition se seraient mis d’accord pour aller aux élections avec ou sans machine à voter .

Pour notre part, nous disons que monsieur Muamba Kantu Kanjila devra savoir que manifester est un droit reconnu par la Constitution à tout citoyen congolais et à toute citoyenne congolaise. Ce n’est pas à lui de juger de l’opportunité ou pas de le faire.  Si Kananga est une zone opérationnelle, c’est par la volonté du pouvoir d’occupation qui entretient le climat de terreur et d’insécurité dans la province comme à l’Est du pays pour rendre difficile voire impossible la tenue des élections le 23 décembre 2018. Ce qui se passe à Kananga est tout simplement une grande honte pour la province tout entière!

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 01:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2018

L’OPPOSITION CONGOLAISE PREND UNE OPTION DANGEREUSE

opposition congolaise

Selon RFI, l’opposition congolaise réunie en Afrique du Sud a pris l’option de ne pas boycotter les élections; en revanche, elle continuera à exiger le retrait de la machine à voter et le nettoyage du fichier électoral. Mais qu’est-ce que cette opposition fera si la CENI maintient cette machine et continue à s’opposer au nettoyage du fichier électoral? Telle est la question que beaucoup de Congolais et ceux qui s’intéressent à la situation politique du Congo se posent.

L’argument selon lequel il faut aller aux élections pour ne pas endosser la responsabilité de son report éventuel n’est pas juste. Car ça fait longtemps que le peuple exige le retrait de la machine à voter, qualifiée de machine à voler, et le nettoyage du fichier électoral. On ne doit pas aller aux élections sans qu’il y ait consensus autour de ces points essentiels et les élections ne doivent pas être présentées au peuple congolais comme un moyen de chantage: vous voulez les élections, en voici le menu: machine à voter et fichier électoral corrompu, à prendre ou à laisser!

Prendre l’option d’aller aux élections dans ces conditions serait participer au jeu des médiocres qui ne veulent pas quitter le pouvoir, ce serait aller aux élections dont les résultats sont déjà connus d’avance!

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2018

KASAI CENTRAL: LE NUMÉRO 49 À LA DÉPUTATION NATIONALE EN ROUTE VERS SA BASE

villy mukengeshayi

Les choses sérieuses vont bientôt commencer. Nous apprenons ce jour que le candidat N°49 à la députation nationale, Villy Kabamba Mukengeshayi vient d’arriver à Kinshasa, en route vers sa base à Kazumba. Dans sa gibecière, un projet bien étoffé dont le mot d’ordre est « ENSEMBLE TOUT EST POSSIBLE ». Qui peut mieux représenter les Kasaiens de Kazumba et les Centre-Kasaiens que Villy Mukengeshayi? Fils du terroir, non seulement il a grandi au Kasai, à Kananga, mais il connaît tous les problèmes qui freinent le développement harmonieux de cette contrée qu’il connaît comme sa propre poche. Muni de sa forte  expérience de plusieurs années passées sous d’autres cieux, notamment en Belgique et en France, Villy Mukengeshayi, le candidat N°49, vient mettre son expertise et ses idées nouvelles au service des Kasaiennes et Kasaiens de Kazumba et de toute la province du Kasai Central.

Bena Kazumba, bena Kasai Central, wenu candidat udi amu N°49 Villy Mukengeshayi. ENSEMBLE TOUT EST POSSIBLE.

Quelques images montrant Villy dans l’arrière pays, à Matamba et à Katende (visite de la construction du barrage de Katende ):

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2018

Les tueries de Beni: Claudel André Lubaya met le gouvernement devant ses responsabilités

uda_lubaya-650x276

Le sénateur Claudel André Lubaya invite le gouvernement de la RDC  à délocaliser toute son artillerie habituellement utilisée à Kinshasa et dans les grandes villes contre les manifestants pacifiques et de la déployer à l'est ou les groupes armés sèment mort et désolation et plus particulièrement à Beni. L’absence de riposte claire de la part du gouvernement aux agressions alimentent les soupçons récurrents de complicité avec ces groupes armés. D’ailleurs, la MONUSCO l’a dit à maintes reprises. Les dernières agressions des ADF ont fait environ 18 victimes au sein de la population et plusieurs déplacés.

 

Bild könnte enthalten: 1 Person, im Freien
Bild könnte enthalten: eine oder mehrere Personen, Personen, die stehen, Schuhe und im Freien
Bild könnte enthalten: 1 Person, steht und im Freien
Bild könnte enthalten: eine oder mehrere Personen, Sportler und im Freien
Kasai Direct

Posté par lumbamba à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

MESSE D’ACTION DE GRACE EN MÉMOIRE DE PAPA MUKENGE SHABANTU BARTHÉLEMY, PREMIER GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DU KASAÏ EN RDCONGO

Barthelemy-Mukenge-Shabantu

La famille de Barthélemy Mukenge Shabantu, le premier gouverneur du Kasai Occidental, organise une messe d’action de grâce en la mémoire de l’illustre disparu. La messe aura lieu samedi, le 06 octobre 2018 à 12 heures,en l’Eglise Sainte Croix, à la Place de la Croix (Près des Etangs d’Ixelles) 1050 – Bruxelles.  Un verre de fraternité sera offert aux participants après la messe sur Chaussée de Boondael, 277 1050 – Bruxelles (Places parking disponibles)

Retrouvons-nous très nombreux pour rendre hommage à l’illustre disparu Papa MUKENGE SHABANTU Barthélemy.

Pour la Famille Victor DIELA BALANGANAYI, Union Kasaïenne de l’Extérieur, UKE“

Pour large diffusion Kasai Direct

Posté par lumbamba à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2018

NÉCROLOGIE: GILBERT JIBIKILAYI MAKOLO N’EST PLUS

jibi (2)

La communauté congolaise de Liège et tous les anciens de KANANGA-KATOKA 3 sont en deuil. Le pasteur Gilbert Jibikilayi Makolo est décédé  cette nuit du 21 Septembre 2018 à Liège. Il laisse derrière lui une famille nombreuse.

Voici le programme funéraire tel qu’il a été donné sur facebook:
Consolation de la famille : Rue Grand-Route 336, 4610 Beyne-Heusay.
Veillée mortuaire : Rue Herman Reuleaux 6, 4020 Liège.
Exposition du corps au funérarium Delahaye :   rue Surlet 26 à partir de Mardi de 16h à 19h

L’enterrement est prévu samedi, le 29 Septembre à 11h au cimetière de Beyne-Heusay
Pour tout contact: 0032466265721

Kasai Direct présente ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée.

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2018

KASAI CENTRAL: 2 EUROS POUR LES ORPHELINS DE MIKALAYI

orphelinat de Mikalayi

Les enfants que vous voyez sur cette photo sont de l’orphelinat de Mikalayi. Ces enfants ne connaîtront pas leurs mères, mortes à leur naissance pour la plupart. Ces enfants pourraient être les vôtres, ces enfants sont les vôtres! La soeur Marcelline, responsable de cet orphelinat lance un cri d’alarme à tous ses frères et soeurs de la diaspora pour  venir en aide à ces enfants; ils ont besoin de beaucoup de lait et de nourriture. Dispensez-vous de 2 € que vous dépensez à un verre de bière ou à un cornet de glace pour sauver une vie à l’orphelinat de Mikalayi. Ayons du coeur pour ces êtres innocents, ces petits anges!

Pour vos dons, voici nos coordonnées bancaires:

Compte bancaire: Grand Kasai e.V. 

IBAN: DE91390500001070494826

BIC: AACSDE33XXX

Dites-vous bien que si vous ne les aidez pas, personne d’autre ne viendra le faire à votre place. J’en appelle à la responsabilité de tous et de toutes.

 

Lumbamba Kanyiki
Secrétaire Général du Grand Kasai e.V.

Posté par lumbamba à 16:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 août 2018

PAPA BISELELE AMBROISE, L’ANCIEN INSPECTEUR DES ÉCOLES CATHOLIQUES DU KASAI OCCIDENTAL, N’EST PLUS

nécrologie

Il a plu au Seigneur de rappeler auprès de lui son serviteur papa Ambroise Biselele, l’ancien inspecteur des écoles catholiques au Kasai Occidental. Papa Biselele est décédé à l’âge de 86 ans hier samedi, 18 août 2018 à Kananga. Ses obsèques ont eu lieu aujourd’hui, dimanche 19 août 2018 toujours à Kananga. Il laisse derrière lui une famille nombreuse et plusieurs petits-enfants.

Papa Biselele était, tour à tour, enseignant, directeur et inspecteur des écoles catholiques au Kasai Occidental . La dernière fonction, il l’a occupée pendant plusieurs années.

Kasai Direct présente ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée. Waya bimpe ku Kala Kakomba, musadidi wa bantu!

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juillet 2018

KABILA DANS LA LOGIQUE D’UNE BALLE DANS LA TÊTE

kabila devant congrès

Ceux qui attendaient hier  des signaux de décrispation au discours de Kabila devant le parlement réuni en congrès sont rentrés déçus. Car Kabila a donné tous les signaux démontrant qu’il est là et compte y rester. Ce ne sera donc pas une surprise s’il dépose sa candidature le moment venu pour les élections à venir,  si jamais elles auront lieu. En voici les raisons:

1. L'interprétation de la Constitution selon le PPRD

Hier, au moment où les tous les Congolais et la communauté internationale l’attendaient pour qu’il se prononce sur sa non participation aux prochaines élections, il a répondu, comme toujours, qu’il respectera la Constitution. Mais quelques jours avant ce rendez-vous manqué d’hier, certains thuriféraires du PPRD avaient donné leur propre version sur l’interprétation de la dite Constitution. Selon eux, la révision de la Constitution de 2011, ayant remis le compteur à zéro, donnerait à Kabila la possibilité de briguer un autre mandat! Alors, lorsque Kabila affirme aux Congolais et à la communauté internationale qu’il respectera la Constitution, C’est en rapport avec cette version.

2. La création de FCC

Plutôt que de sortir son dauphin pour les élections à venir, Kabila a créé une plate-forme dénommée FCC (Front Commun pour le Congo), dont il est l’autorité morale, en vue des élections du 23 décembre 2018. Pour être sûr de ratisser large, il y a inclus tous les opposants du ventre qui sont dans le gouvernement actuel.

3. La Nomination des membres de la cour constitutionnelle

Le 7 juillet, Kabila nomme neuf membres de la cour constitutionnelle désormais taillée sur mesure. Au cas où il y aurait conflit sur l’interprétation des articles de la Constitution, ils auront l’épineuse mission de trancher si oui ou non le troisième mandat de Kabila est légal.

4. L'investissement massif dans les forces de l’ordre et rappel aux affaires du général John Numbi

Kabila a beaucoup investi dans les armes et dans le recrutement de nouveaux éléments dans l’armée comme dans la police. Il a procédé dernièrement à la restructuration des FARDC et de la police. John Numbi, soupçonné d’avoir tué Chebeya et Mazana, activistes des droits de l’homme de l’organisation la voix des sans voix, réapparaît à la tête des forces armées congolaises. Etant dur des durs et toujours très proche de Kabila, sa mission sera donc de mater toute velléité de soulèvement populaire.

5. L'imposition de la machine à voter et le refus du nettoyage du fichier électoral

Malgré le rejet de la machine à voter (ou à voler) de la part des Congolais, la CENI l’impose à tout prix  aux élections à venir. La même CENI refuse de supprimer les dix millions d’électeurs sans empreintes digitales retrouvés dans le fichier électoral. L’opposition y voit une réserve importante des voix à attribuer au candidat Kabila comme on l’a vu lors des élections de 2011.

6. Le non respect de l’accord dit de la Saint-Sylvestre

Kabila a refusé l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Jusqu’aujourd’hui, les mesures de décrispation n’ont pas été prises. Les opposants Diomi Ndongala,  Jean-Claude Muyambo et Franck Diongo croupissent encore en prison et Moise Katumbi voit ses chances de rentrer au pays pour battre campagne presque nulles.

7. Le financement personnel des élections

Kabila dont la fortune est estimée à 15 milliards de Dollars américains clame haut et fort que la RDC dont le budget annuel ne dépasse pas sept milliards de Dollars américains va financer, elle-même les élections dont le coût s’élève à environ un milliard de Dollars américains. D’où viendra tout l’argent si ce n’est de Kabila, lui-même? Et lorsqu’il injecte son argent dans le processus électoral, ce n’est pas pour un autre candidat du PPRD, mais pour lui-même. Et cela étant, ce ne serait pas pour le perdre. Nous connaissons la culture de la classe politique congolaise.

En tenant compte de toutes ces raisons ( bien sûr que la liste n’est pas exhaustive!), nous voyons que monsieur Kabila est dans la logique d’une balle dans la tête comme il l’avait déjà déclaré dans une de ses rares conférences de presse à Kinshasa. L’homme a trop volé et a trop tué. Il sait que plusieurs dossiers de trahison de la nation congolaise l’attendent. C’est pourquoi il ne lâchera pas, de lui-même, le pouvoir. L’avenir nous le dira.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2018

LA BASE DE L’UDPS-AFRIQUE DU SUD SOLLICITE LES SERVICES DU CONSTITUTIONNALISTE ANDRÉ MBATA AUX CÔTÉS DE FÉLIX TSHISEKEDI

udps-logo

Dans un document qui nous  est arrivé  ce jour de l’Afrique du Sud, la base de l’UDPS de ce pays sollicite les services du professeur André Mbata Mangu aux côtés du président national Félix Tshisekedi  en vue  de le soutenir dans son combat pour l’avènement d’un Etat de droit au Congo. Car, cette base a constaté que la vision de l’UDPS pour l’avènement d’un Etat de droit et son combat pour le bien-être des Congolais figurent aussi parmi les objectifs poursuivis par l’homme qui a su taire définitivement les thuriféraires, pseudo-professeurs  Evariste Boshab et  Auguste Mampuya.

Par ailleurs, elle (la base) propose au professeur André Mbata Mangu de poser sa candidature aux prochaines élections législatives sous les couleurs de l’UDPS afin de jouir d’une certaine légitimation dans ses éventuelles fonctions auprès du président national.

Nous osons croire que cette requête de la base, dont copie a été réservée au président national, attirera l’attention de ce dernier pour qu’il voie dans quelle mesure il pourrait y répondre favorablement. Car, elle rencontre aussi la volonté de plusieurs membres de ce parti qui suivent de loin ou de près le combat du professeur Mbata contre le changement de la constitution et le troisième mandat d’alias Kabila.

Au moment où nous couchons ces lignes, nous n’avons pas encore la réponse du professeur Mbata à la dite requête.  Ce qui veut dire que d’un côté, nous attendons la réaction du président national et de l’autre nous espérons recevoir par la même source la réponse que le professeur aura réservée à la base de l’UDPS-Afrique du Sud.

Veuillez trouver ci-bas la requête de l’UDPS-Afrique du Sud.

requête udps afrique du sud

 

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 02:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]