25 mai 2017

BELGIQUE: TROISIÈME GRAND PÈLERINAGE POUR COMMÉMORER LE 57ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE DE LA RDC

sanctuaire de la vierge des pauvres

troisième pèlerinage des Congolais

Chers tous,

Pour commémorer le 57ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, l’association de fait des Congolais Chrétiens de Belgique vous invite à prendre part au troisième grand pèlerinage qu’elle organise le dimanche 02 juillet 2017 au Sanctuaire de la Vierge des pauvres sur 57, Rue de l’Esplanade à B-4141 Banneux N.D. (Sprimont).

Le programme semble bien chargé. Suivant le prospectus en pièce jointe, il y aura à partir de 10 heures 30 des séances de prière (chapelet), le chemin de la croix ou l’adoration, la projection d’un film documentaire « Afrika, telema! »et  la célebration de l’Eucharistie. Du reste, les participants ont  aussi la possibilité de se confesser.

Les organisateurs espèrent vous voir nombreux afin de prier pour la République Démocratique du Congo qui traverse des moments particulièrement difficiles de son histoire.

Pour informations supplémentaires, veuillez composer le 0032(0)484 728 889.

Les organisateurs
www.kasaidirect.net

Posté par lumbamba à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 mai 2017

ALLEMAGNE: APPEL D’AIDE POUR LES SINISTRÉS DU KASAI CENTRAL

monusco à tshimbulu

 

Chers tous,

Le 24 avril 2017, nous avions initié une campagne de collectes des fonds pour aider les sinistrés du Kasai Central, victimes des massacres perpétrés par les forces de Kabila sur la population de cette province. Cette campagne a été suivie des coups de téléphone à nos frères et soeurs du Grand Kasai pour sensibilisation. J’avais recu des promesses fermes et j’y crois encore. Mais jusqu’à ce jour, plusieurs d’entre vous n’ont pas encore honoré leurs engagements. Et pourtant la situation sur place ne fait que s’empirer. Bena kuetu badi bamba ne « Bukuate mutu, mbukuate nshingu » c’est dire que nous devons nous sentir tous concernés. Qui, croyez-vous, pourra venir en aide à ces familles démunies, à tous ces déplacés si ce n’est nous qui sommes ici? J’en appelle encore à votre sens de responsabilité.

Veuillez verser votre contribution en utilisant les coordonnées suivantes:

Grand Kasai e.V.
IBAN: DE91390500001070494826
BIC: AACSDE33XXX

S’il vous plaît, n’endurcissez pas votre coeur. Chaque Euro de votre part peut sauver une vie.

Cordialement

Lumbamba Kanyiki
Secrétaire Général du Grand Kasai e.V.

Posté par lumbamba à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2017

COMMUNIQUÉ: REMERCIEMENTS

gâteau d'anniversaire Caro

Une semaine après la fête-surprise organisée par ma famille pour mes soixante ans d’âge le 29 avril 2017, je viens, à travers ces lignes, dire merci à tous les amis et connaissances, à toute ma famille et ma belle-famille venues de France et de Belgique, qui ont répondu aux invitations lancées par ma famille. Merci beaucoup pour vos marques de sympathie et d’amour, merci beaucoup pour les cadeaux en nature et en espèces.  Vous m’avez montré, à travers cette participation l’amour que vous portez en ma modeste personne. Je suis un homme comblé, rien de plus à dire! A celles et ceux qui n’ont pas pu s’associer à nous, retenus par quelqu’empêchement que ce soit, nous disons aussi merci parce qu’ils ont été de coeur avec nous.

Je saisis, du reste, cette opportunité pour réitérer mes remerciements à Rita, mon épouse et à mes enfants Christian et Irénée pour avoir fait de ce jour, un cadeau mémorable dans ma vie. Enfin, je dis grand merci à mon ami, mon frère, Denis Kapuku Mukuna et à son épouse qui est aussi ma nièce pour leur  soutien et leur assistance à ma famille pendant toute la période de la préparation de la fête. Christian est en train de préparer les images. Vous les verrez le moment venu. Je vous invite donc à la patience.

Encore une fois MERCI!

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2017

ALLEMAGNE: COLLECTE D’AIDE FINANCIÈRE POUR LES SINISTRÉS DU KASAI

kananga

L’association sans but lucratif Grand Kasai e.V. lance ce jour sur toute l’étendue de la République Fédérale d’Allemagne une action de collecte d’une aide financière en faveur des déplacés du Kasai Central, victimes des atrocités des forces de l’ordre  dans les conflits qui les opposent aux miliciens de Kamuina Nsapu. Elle invite les Congolaises et les Congolais ainsi que tous les amis du Congo à apporter chacun sa contribution pour venir en aide aux victimes du Kasai.

Voici les coordonnées bancaires:

Grand Kasai e.V.
IBAN: DE91390500001070494826
BIC: AACSDE33XXX

D’après l’UNICEF, les atrocités des forces de l’ordre dans le Kasai Central ont provoqué des milliers de déplacés dont six cents mille sont des enfants. Ils manquent un peu de tout et n’arrivent même pas à manger à leur faim. Nous vous prions de ne pas rester insensibles à ce message. Votre aide, si minime soit-elle, peut sauver des âmes.
Lumbamba Kanyiki
Secrétaire Général du Grand Kasai e.V.

Posté par lumbamba à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2017

BRUXELLES: UNE MESSE DE COMMÉMORATION DES VICTIMES DU SYSTÈME KABILA CE 29 AVRIL 2017

fosse commune tshimbulu

L’association UNION KASAÏENNE DE L’EXTERIEUR(UKE), vous invite à une messe de commémoration des victimes des tueries atroces perpétrées en République Démocratique du Congo notamment dans les provinces du Kasaï, à Kinshasa et à l’Est.

Nous vous prions de prévoir votre contribution financière qui sera collectée ce jour-là afin de soutenir les sinistrés de ces massacres. Merci.

Date : Samedi 29 avril 2017

Heure : 19h00 précises

Lieu : Eglise Saint Charles

Avenue Karreveld, n° 13-15

1080 – Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles)

Pour l’organisation

Union Kasaïenne de l’Extérieur, UKE

M. CAIEMBE Bob, M. DIELA BALANGANAYI Victor,

Responsable des Projets et Finances UKE Président UKE

Posté par lumbamba à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 avril 2017

Bruxelles: La maison du Kasayi en campagne de sensibilisation et de solidarité en faveur des déplacés du Kasai

LA MAISON DU KASAYI MÈNE UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION ET DE SOLIDARITÉ DÉNOMMÉE SOS KASAYI POUR AIDER LES DÉPLACÉS DU KASAI CENTRAL

kananga en feu

L’association sans but lucratif « la Maison du Kasayi » (MDK) mène à Bruxelles une campagne de sensibilisation et de solidarité dénommée « SOS KASAYI » pour venir en aide aux déplacés du Kasai Central qui fuient les massacres perpétrés quotidiennement par les forces de l’ordre de Kabila depuis la mort en août 2016 du chef coutumier Kamuina Nsapu .

Du jeudi 13 avril au dimanche 16 avril, elle organise des récoltes de dons en nature de 9 heures à 21 heures sur rue Ernest Laude 1/a à Schaerbek. Des soirées de sensibilisation ont lieu tous les lundi de 19 heures à 21 heures à Kuumba sur Chaussée de Wavre n°78 à Ixelles.  Enfin, une soirée de solidarité est prévue le samedi, 06 mai 2017 de 19 heures à l’aube avec des artistes. Le lieu et le programme  seront communiqués dans les jours qui viennent.

Les organisateurs demandent aux participants à la soirée de solidarité de prévoir au moins 10 Euros pour venir en aide aux déplacés du Kasai Central.

Kasai Direct

Posté par lumbamba à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2017

KASAI CENTRAL: APPEL DE FONDS POUR LA POPULATION DU KASAI AFFECTÉE PAR LES MASSACRES DES MILITAIRES DE KABILA

maison du kasayi

La diaspora kasaienne   de Bruxelles s’était réunie le 1er avril dernier sous la direction de la maison du Kasayi (MDK) pour discuter de la situation d’insécurité et sur les massacres à grande échelle qu’opèrent les militaires envoyés par Kabila au Grand Kasai. Les participants ont d’abord déterminé les régions les plus touchées par ces massacres mais ne pouvaient pas, avec exactitude, donner le nombres de victimes. Pour le bon déroulement des travaux, trois commissions ont été créées: Une commission chargée de la collecte de données, une autre chargée de confectionner un plaidoyer ou mémorandum à transmettre aux institutions  internationales compétentes et enfin une commission chargée de l’aide urgente. Voir rapport: Rapport de la réunion du 01.04.2017final

L’appel a été lancé à toutes les Kasaiennes et tous les Kasaiens pour se cotiser afin de venir en aide aux sinistrés. Les coordonnées bancaires sont les suivantes: MDK IBAN BE07 0017 9230 4766 – BIC GEBABEBB. Vu la situation dramatique que traverse la population du Kasai, la Maison du Kasayi demande à tous les ressortissants du Kasai de bien vouloir apporter leurs contributions en utilisant ce compte bancaire.

Une autre réunion est prévue aujourd’hui 08 avril pour le suivi des travaux entrepris le 1er avril.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2017

Kadima Lutulu et Kadima Lubilu

chanteur de xylophone

Au temps d’avant, deux grands musiciens vivaient dans un village. L’un s’appelait Kadima Lutulu et l’autre Kadima Lubilu. Kadima Lutulu était connu pour son calme, organisant toujours ses concerts avec minutie et faisant toujours tout pour satisfaire son public. Kadima Lubilu, lui, c’était un homme agité qui ne terminait pas ses concerts. Il enchaînait souvent ses chansons rapidement, l’une après l’autre et disparaissait avant même l’heure prévue.

Un bon matin, Kadima Lutulu se leva et dit à son entourage : « Je m’en vais jouer chez le bon Dieu ». Ainsi commença son voyage. En cours de route, pendant qu’il traversait les villages, les gens qui le connaissaient, le voyant avec son xylophone, lui demandaient :

-          Où vas-tu ainsi Kadima Lutulu ?

-          Je m’en vais jouer ma musique chez le bon Dieu ; Chez le bon Dieu, je vais jouer ma musique pour le louer !

-          Mais aurais-tu l’amabilité de nous faire écouter ce que tu vas jouer au bon Dieu ?

Alors, Kadima Lutulu installait calmement son xylophone et jouait aussi longtemps que ses congénères le souhaitaient. Sa voix mélodieuse et le rythme endiablé du xylophone les enivraient et ils en réclamaient davantage : « bis, bis, bis ». Et Kadima Lutulu de jouer au point même d’oublier son voyage. Enfin, il reprenait sa route vers le pays du bon Dieu où il finit par arriver après plusieurs jours de route.

-          Seigneur Dieu, Je viens de mon village ici chez toi pour chanter ta gloire et te louer. C’est cela l’objet de ma présence ici chez toi. Je chanterai aussi longtemps que tu voudras, mon créateur, si tu me le permets.

-          Que ta volonté soit faite, mon fils !

Le bon Dieu donna à Kadima Lutulu un endroit où il s’installa avec son xylophone et commença à jouer. Pendant quatre jours, il joua, du matin au soir, de son xylophone et chanta en honneur du bon Dieu. Au quatrième jour, ce dernier vint le remercier. « Je suis ravi de ta musique, mon fils. Maintenant, il est temps pour toi de rentrer dans ton village »

Le bon Dieu remit deux mottes de terre à Kadima Lutulu comme cadeau et lui dit : Quand tu arriveras dans ton village, casse ces mottes de terre, l’une après l’autre. Et tu verras ce qui en sortira. C’est ça le cadeau que je te donne, mon fils.

Kadima Lutulu prit les deux mottes de terre, remercia le bon Dieu et retourna dans son village. Étant arrivé, il convoqua ses concitoyens,  leur fit rapport de son voyage et montra les deux mottes de terre reçues du bon Dieu. Suivant les instructions reçues, il cassa l’une par terre et voici, il en sortit des vaches, des chèvres, des moutons, des poules, des canards, des dindons, des pigeons, des pintades, etc. De la deuxième motte sortit des jolies femmes aux longs cous et aux bassins larges, des jeunes filles et des jeunes garçons, beaux comme des anges. Kadima Lutulu les distribua à tous ses congénères qui en furent très contents.

Le jour suivant, Kadima Lubilu se leva de bon matin et dit à son entourage : « Moi aussi, je m’en vais chez le bon Dieu. Vous verrez, il me donnera beaucoup plus que ce qu’il a donné à Kadima Lutulu ». IL commença son voyage. Lorsqu’il traversait les villages, les gens qui le connaissaient, le voyant avec son xylophone, lui demandaient :

-          Kadima Lubilu, tu vas où comme ça ?

-          Je m’en vais jouer chez le bon Dieu, chez le bon Dieu, je vais jouer ma musique pour le louer.

-          Aurais-tu l’amabilité de nous faire écouter ce que tu vas jouer au bon Dieu ?

-          Je n’ai pas beaucoup de temps, je suis pressé d’arriver chez le bon Dieu, maugréa-t-il.

-          S’il te plaît, Kadima Lubilu, fais-nous écouter ne fût-ce que quelques chansons, insistaient-ils 

Alors, à contre cœur, Kadima Lubilu installait en hâte son xylophone et leur jouait rapidement quelques extraits des chansons.  Lorsqu’ils lui demandaient de rejouer certains morceaux, il leur rétorquait : « La route est encore très longue devant moi » et hop ! Il reprenait son xylophone et le voilà sur la route vers le pays du bon Dieu.

Arrivé chez le bon Dieu, il lui dit : « Seigneur, je viens ici chez toi pour chanter en ton honneur. Mais je ne resterai pas longtemps. Demain déjà, il faudra que je rentre chez moi. » Le bon Dieu lui dit : « Que ta volonté soit faite, mon fils » et lui indiqua une place pour installer son instrument et commencer sa musique. Il joua toute la journée et le lendemain, comme il l’avait dit, il arrêta sa musique et rangea son xylophone. Le bon Dieu vint, le remercia et lui remit aussi deux mottes de terre. « Quand tu arriveras dans ton village, tu les casseras par terre, l'une après l'autre. C’est mon cadeau pour toi, mon fils. Kadima Lubilu arracha les mottes de terre de mains du bon Dieu et se mit à courir vers son village. Il arriva, essoufflé, et convoqua les villageois : Venez vite voir les cadeaux que le bon Dieu m’a donnés. Tout le monde accourut, petits et grands, pour voir ce que ramenait Kadima Lubilu. Il cassa la première motte par terre. Il en sortit des guêpes, des abeilles, des fourmis et des serpents venimeux qui se répandirent dans la population et les piquèrent. De la deuxième motte, sortirent des lions, des léopards, des renards, des crocodiles et tous les prédateurs qui se jetèrent sur les villageois, les poursuivirent et tuèrent plusieurs d’entre eux dans leur fuite.

Moralité : Dans la vie, il faut savoir cultiver la patience pour mieux vivre. L’agitation n’apporte que malheurs et regrets.

Lu pour vous dans "la notion de Dieu chez les Balubas du kasai" par le P.R. Van Caeneghem et réécrit par nous.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2017

MONSIEUR L’ABBÉ BONIFACE TSHINYAMA ALIAS TATU BONYI N’EST PLUS

Père Boniface Tshinyama (640x478)

Kasai direct annonce aux amis et connaissances le décès de notre aîné , l abbé Boniface Ménard Tshinyama Badibanga,alias Tatu Bonyi, décès survenu ce jeudi 23/03/2017 à 15h15 a l hôpital de Fougères en France.

Père Boniface est ordonné prêtre au diocèse de Kananga ou il a débuté son sacerdoce avant de parcourir le monde dans un ministère puissant au service des enfants de Dieu.
C est dans l exercice dudit ministère que la mort l a surpris près du Sanctuaire marial de Pontmain, en France.
Ses obsèques auront lieu ce samedi 25/03/2017 à 14h30 à  Pontmain pour rester pour l éternité sous la protection de la mère de l Eglise , son voeu exaucé.
 Nous confions au Seigneur l âme de son Serviteur avec vos nombreuses prières.
La suite du programme vous sera communiquée incessamment.
Nous te souhaitons une véritable paix dans la maison de ton Père pour la gloire eternelle.
Requiescat in pace.
Kasai Direct

Posté par lumbamba à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2017

LES BASHILA-KASANGA RÉCLAMENT COMME PRÉALABLE À LA SOLUTION DU CONFLIT « KAMWINA NSAPU » , LA DESTITUTION D'ALEX KANDE MUPOMPA

LES BASHILA-KASANGA RÉCLAMENT COMME PRÉALABLE À LA SOLUTION DU CONFLIT « KAMWINA NSAPU » AU KASAI CENTRAL, LA DESTITUTION DU GOUVERNEUR ALEX KANDE MUPOMPA

dibaya

L’association sans but lucratif « Les Bashikas » propose dans leur tribune parue dans le journal Le Phare du 14 mars 2017, comme préalable à la solution dans le conflit qui oppose les miliciens de Kamwina Nsapu au gouvernement congolais, la destitution de l’actuel gouverneur Alex Kande Mupompa. Elle lui reproche de n’avoir pas su gérér ce conflit. 

Dans leur tribune parue dans le journal Le Phare d’hier 14 mars 2017, l’association BASHIKAS regrette qu’Alex Kande et les autorités de Kinshasa aient opté pour l’assassinat du chef Kamwina Nsapu alors qu’il aurait tout simplement été arrêté et jugé, si son comportement était jugé contraire à l’ordre public. Ils proposent, comme solution, que  monsieur Alex Kande soit d’abord destitué de ses fonctions de gouverneur du Kasai Central, car étant déjà désavoué par les Bashila-Kasanga, que le gouvernement central reconnaisse sa culpabilité pour avoir tué et humilié leur chef coutumier,  que réparation soit faite et que le corps de leur chef soit enfin restitué à sa famille pour des obsèques dues à son rang et pour préparer la succession.Voici, en pièce jointe, une copie de cette tribune parue dans Le Phare: LES BASHIKAS CRI D ALARME 14 03 2017

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]