19 novembre 2014

UDPS: La fameuse déclaration de la “base du parti” serait un coup de quelques fauteurs des troubles

udps logo

Finalement la fameuse déclaration de “la base du parti” et signée par 40 fédérations du parti, n’était en réalité que l’oeuvre de quelques fauteurs des troubles basés en Europe. C’est le porte-parole de l’UDPS qui l’a  révélé sur plusieurs chaînes de télévision à Kinshasa dont congoweb. A lire sur www.kasaidirect.com

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 11:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


31 octobre 2014

Faire-part: Monsieur Mukenge Kabamba Joseph alias Cosmos n'est plus

cosmos

Il a plu au Seigneur de rappeler à lui son humble  serviteur    MUKENGE  KABAMBA  JOSEPH « COSMOS »  en date du 24/10/2014 à Lubumbashi.

A tous ceux qui l’ont connu, à tous ceux qui l’ont aimé  et en particulier  à notre frère et ami  Pierre  NDIBU  KABAMBA (Mange), l’équipe du Grand Kasai  présente ses condoléances les plus attristées.

Cosmos était né le 11/10/1948 à Luluabourg. Il a fait ses études primaires à Notre Dame (Basonga), ses Humanités à  l’Ecole Normale de Mikalayi, et ses études supérieures à l’ISP/Lubumbashi pour les terminer en Europe.

Directeur au Service informatique de la SNCC à Lubumbashi, il renonça à ses fonctions pour se consacrer pleinement à son Seigneur  en qualité de Représentant Légal de l’Eglise Néo- Apostolique au Katanga (Lubumbashi).

Cosmos laisse une grande famille et une grande Eglise.
L’inhumation a eu lieu à Lubumbashi le 29/10/2014.

Pour la famille à Bruxelles, un office religieux  sera organisé en mémoire du disparu  à Bruxelles le samedi  01/11/2014 à 15 heures  à  1030  Schaerbeek,  Eglise Epiphanie,  rue de Genève  470.

Ce communiqué tient lieu de faire-part.

Kasai Direct


 

Posté par lumbamba à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 octobre 2014

Flash: Sit in Udps-Unc lundi devant le bureau de Kobler

(KINSHASA)- Les Forces politiques et sociales de l’opposition annoncent l’organisation d’un sit in lundi devant le bureau du représentant spécial du secrétaire général de l’Onu au Congo-Kinshasa. D’après le secrétaire général de l’Udps, Bruno Mavungu qui a lu la déclaration à la presse, il s’agit de faire pression à Martin Kobler pour qu’il convoque le dialogue tel que préconisé par l’accord d’Addis-Abeba. ‘‘M. Kobler sait que la communauté internationale lui a chargé d’organiser le dialogue et il doit s’assumer’’, a affirmé Mavungu. Les leaders de cette plateforme ont appelé à la mobilisation des milliers des congolais pour participer à ce sit in. Nous demandons à tous les congolais de se joindre à nous pour participer à ce sit in,  a indiqué Mavungu.

Posté par lumbamba à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2014

Communiqué nécrologique: Le programme des obsèques de M'bo Lodika Placide

Placide M'bo

Chers tous,

Voici le programme arrêté pour les obsèques de M'bo Lodika Placide:

L'exposition du corps

Jour:                  samedi, le 18 octobre 2014
Heures:              de 10.00 h à 14.00 h
Lieu:                  Hauptstrasse 78
                         Neunkirchen-Seelscheid

L'enterrement

Jour:                  Samedi, le 18 octobre 2014
Heure:               15.00 heures
Cimetière:          Hauptstrasse 78
                         Neunkirchen-Seelscheid

Après l'enterrement recueillement

Jour:                 Samedi, le 18 octobre 2014
Heures:             à partir de 16.00 h
Lieu:                 Saal Ariana Festsaal
                        Am Turm 35
                        52721 Siegburg

Notre compatriote Lodika Placide M'bo est mort le lundi, 13 octobre à 21 heures  à la clinique universitaire de Bonn (Universitätklinikum Bonn). Il a souffert pendant une longue période. Né le 05.10.1955, Placide meurt à l'âge de 59 ans et laisse derrière lui une veuve et 5 enfants.

Placide M'bo était le chargé de trésorerie de l'association africaine de Cologne (Afrikanische Gemeinde Köln). Il était aussi le chargé de trésorerie adjoint au sein de l'association Grand Kasai e.V.

L'association africaine de Cologne et le Grand Kasai présentent leurs condoléances à la famille de l'illustre disparu.

Kasai Direct

 

Posté par lumbamba à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2014

MARCHE DE L'OPPOSITION CE 27 SEPTEMBRE 2014

Posté par lumbamba à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


« L’ASADHO accuse le Gouvernement de Kinshasa de faire taire les opposants politiques en se servant de l’appareil judiciaire »

ASADHO
B.P.16737
KINSHASA 1
R.D. Congo
Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme
African Association for the Defence of Human Rights
COMMUNIQUE DE PRESSE N°021/ASADHO/2014
« L’ASADHO accuse le Gouvernement de Kinshasa de faire taire les opposants politiques en se servant de l’appareil judiciaire »
L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, est vivement préoccupée par les atteintes à répétition que le Gouvernement porte aux droits reconnus à l’opposition politique en se servant de l’appareil judiciaire.
Il nous revient de constater que depuis le début de la législature actuelle, tout leader de l’opposition qui mobilise la population contre un projet ou un programme de la majorité au pouvoir fait l’objet des menaces, intimidations et poursuites qui aboutissent à des condamnations judiciaires.
Pour rappel, en date du 05 Aout 2014 à 3 heures du matin, le Député National Jean Bertrand EWANGA, Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise était enlevé de sa résidence par les éléments des Services Spéciaux de la Police Nationale et de l’Agence Nationale de Renseignements, (l’ANR) pour être détenu illégalement au cachot de l’ANR à la suite de ses interventions faites à l’occasion du meeting de l’opposition politique tenue à la place Sainte Thérèse à Ndjili en date du 04 août 2014 , au motif qu’il aurait commis les infractions d’outrages au chef de l’Etat et de discrimination raciale et tribale.
Il sera condamné, en date du 11 septembre 2014, à l’issue d’une procédure de flagrance au cours de laquelle ses droits fondamentaux n’étaient pas respectés par la Cour Suprême de Justice, à une peine de servitude pénale principale de 12 mois fermes pour « outrage au chef de l’état », en violation de l’article 8 de la loi n°07/008 du 04 décembre 2007 portant statut politique de l’opposition qui dispose que : « L’opposition politique a notamment le droit de critiquer l’action du Gouvernement et le cas échéant de formuler des contres propositions… ».
Il y a lieu de relever que le cas de Monsieur Jean Bertrand EWANGA n’est pas isolé, il s’inscrit dans la stratégie du Gouvernement de faire taire tout opposant politique qui ne partage pas la ligne politique de la Majorité Présidentielle.

Tels sont les cas de :

1. Monsieur Eugene DIOMI NDONGALA, Président de la Démocratie Chrétienne et Député National de l’opposition.

Au lendemain de la proclamation du Président Joseph KABILA comme vainqueur de l’élection présidentielle de 2011, une élection marquée par des fraudes généralisées, Monsieur Eugene DIOMI NDONGALA avait créé un Mouvement dénommé « Majorité Présidentielle Populaire » ayant notamment pour objet de soutenir l’action de Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA qui s’était autoproclamé Président de la République et qui voulait reprendre « l’imperium » qui lui aurait été pris par le Président Joseph KABILA.

A cause de son activisme au sein de ce mouvement, Monsieur Eugene DIOMI NDONGALA sera enlevé et détenu au secret par l’ANR pendant plusieurs jours avant d’être livré à la justice au motif qu’il aurait commis l’infraction de viol sur mineures.

A l’issu d’un procès non équitable, sans garantie et respect des droits fondamentaux lui reconnus par les instruments juridiques nationaux et internationaux relatifs aux droits humains, devant la Cour Suprême de Justice, il sera condamné, au mois de mars 2014, à une peine de servitude pénale principale de 10 ans.

2. Monsieur MOHINDO NZANGI, Député National élu de la province du Nord Kivu.

En août 2013, il a été condamné à 3 ans de servitude pénale principale par la même Cour Suprême de Justice, siégeant toujours en procédure de flagrance, au motif qu’il avait outragé le chef de l’Etat par le fait d’avoir critiqué la politique mise en place par le Président Joseph KABILA pour gérer la guerre à l’est du pays.

L’ASADHO relève que ces arrestations et détentions illégales opérées par l’ANR et condamnations prononcées par la Cour Suprême de Justice contre les membres de l’opposition ou contre tous ceux qui critiquent la politique des autorités congolaises ne sont pas de nature à consolider le jeu démocratique en République Démocratique du Congo. Elles sont une atteinte à la démocratie.
Elle considère la condamnation du Député national Jean Bertrand EWANGA comme un avertissement fait à tout celui qui oserait s’opposer à l’agenda du pouvoir de changer la Constitution pour donner au Président Joseph KABILA la possibilité de se représenter à l’élection présidentielle de 2016.
Face à ce qui précède, elle recommande :

 Au Président de la République de :
 Faire respecter la Constitution et les autres lois de la République en faisant cesser toutes atteintes des autorités politiques et judiciaires aux droits reconnus à l’opposition politique;
 Accorder la grâce présidentielle à tout congolais actuellement en détention à cause de ses opinions politiques.
 Au Gouvernement de la RDC de :
 Cesser tout acte tendant à se servir de l’appareil judiciaire pour faire taire les opposants politiques ou tous autres congolais qui critiquent la politique du gouvernement ou du Président de la République ;
 Autorités judiciaires de :
 S’opposer à son instrumentalisation par les autorités politiques ;
 Se constituer en rempart pour la promotion et la protection de la démocratie.

Fait à Kinshasa, le 24/09/2014
Pour toute information, contactez :
Maître Jean Claude KATENDE : Président National
Téléphone : + 243 81 17 29 908.
Maître Dora ZAKI ; Vice Présidente Nationale.
Téléphone : 00243 99 40 61 31

----------------------------------------------------------

 Jean Claude KATENDE dit :"  les  citoyens ont le droit naturel de combattre tout Gouvernement qui viole les droits fondamentaux et qui met en péril la démocratie ".

Maître Jean Claude Katende

Avocat au Barreau de LUBUMBASHI

Président National de l'ASADHO

Tél :+¨243 811 729 908, + 243 9970 32 984

Skype: jckatende1

site web: www.asadho-rdc.net

KINSHASA

 République Démocratique du Congo                             

Posté par lumbamba à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2014

Communiqué: La levée du deuil qui devait avoir lieu chez le docteur Denis Mukuna reporté

Chers tous,

La levée du deuil qui devait avoir lieu ce samedi, 20 septembre 2014 chez le docteur Denis Mukuna à Cologne est reportée à une date ultérieure pour des raisons d'ordre organisationnel. Dès que nous serons en possession d'autres informations, nous ne manquerons pas de vous les communiquer au moment opportun.

Au nom du docteur Mukuna et de sa famille, nous nous excusons de ce changement brusque de programme, car vous avez été très nombreux à vouloir vous rendre chez le docteur Mukuna pour le consoler et lui présenter vos condoléances après le deuil qui l'a frappé avec la disparition de son frère Boniface Tshimanga Mukuna alias Vintchoum. 

Vintchoum est décédé le 1er septembre 2014 à Kinshasa de suite d'une longue et pénible maladie. Il avait 66 ans. Selon le programme que nous avions reçu, il a été enterré le dimanche dernier à Kinshasa.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2014

Communiqué nécrologique: Le docteur Denis Mukuna frappé de nouveau par un deuil

nécrologie

Le docteur Denis Mukuna, président de l'association de la communauté africaine de Cologne, a perdu ce lundi, 1er septembre 2014 à Kinshasa son grand-frère Boniface Tshimanga Mukuna connu sous le surnom de Vintchoum. C'était un ancien joueur de Mpokolo de Kananga vers les années soixante-dix. Boniface est mort à l'âge de 66ans après une longue et pénible maladie. Le décès de Vintchoum intervient presque deux ans après celui d'un autre grand-frère Mario Tchabo Mukuna, mort le 18 novembre 2012 à Cologne. 

L'enterrement aura lieu à Kinshasa ce dimanche, 14.09.2014. Le docteur reçoit les amis et connaissances pour la levée du deuil le samedi 20 septembre 2014. L'adresse complète vous sera communiquée dans les prochains jours.

Dans l'entre-temps, ceux qui souhaitent présenter leurs condoléances à monsieur Denis Mukuna, peuvent l'atteindre sur 0152-10304875.

Kaisai Direct présente ses condoléances les plus attristées au docteur ainsi qu'à toute sa famille.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 00:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 septembre 2014

Communiqué nécrologique actualisé: Programme du deuil d'Emmanuel Buloba fils de Jeancy Buloba décédé le 02.09.2014

Croix

Chers tous,

Ci-dessous, veuillez trouver le programme du deuil d'Emmanuel Buloba, le fils aîné de notre frère Jeancy Buloba, décédé le mardi, 02 septembre à l'âge de 17ans.

L'exposition du corps aura lieu le mardi, 9 septembre ainsi que le jeudi, 11 septembre 2014 de 15 heures à 17heures à l'adresse suivante: Bonnerstr. 96 à Saint Augustin. Pour ceux qui connaissent saint Augustin, Bonnerstr. est la rue centrale de cette ville.

L'enterrement aura lieu le vendredi, 12 septembre 2014 à 10 heures au cimetière dit "Waldfriedhof" situé sur Kaldauer strasse à Siegburg/Kaldauen. 

Après l'enterrement, une collation est prévue par la famille dans la salle située sur Udet Strasse, 10 à Hangelar tout près de Bonn. Pour des renseignements complémentaires, vous pourrez toujours contacter notre frère Jeancy Buloba aux numéros suivants: Fixe: 02241-1485211, portable: 17622910251.

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2014

L’opposition radicale dans la rue le 13 septembre prochain

victoire



(KINSHASA)- Les partis phares de l’opposition ont confirmé jeudi l’organisation le 13 septembre à Kinshasa et dans toutes les grandes villes du pays, des marches de protestation contre toute tentative de révision des articles verrouillés de la constitution ou d’élaboration d’une nouvelle constitution par la majorité au pouvoir.

Le secrétaire général de l’Udps, Bruno Mavungu a prévenu que cette démarche entreprise par le régime Kabila est suicidaire pour le pays. A Kinshasa, la marche partira de la Gare centrale en passant par le boulevard du 30 juin, l’avenue Kasavubu pour chuter au Rond-point Victoire. D’après l’opposant Martin Mukonkole, président du Front des démocrates congolais pour le développement, la marche est un message d’interpellation lancé à la Mission de l’Onu au Congo-Kinshasa pour qu’elle joue son rôle de facilitation pour la tenue du vrai dialogue tel que stipulé par l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Les manifestants vont, à travers  cette marche, exiger la libération des détenus politiques.

Posté par lumbamba à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]