sénat rdc

Beaucoup se trompent comme monsieur Tshiani; Ce n’est pas la congolité qui apportera une certaine stabilité à la République Démocratique du Congo, ni à protéger ses frontières. Et la congolité n’est pas un bâton magique qui nous sortirait du trou des plusieurs décennies dans lequel se trouve le Congo.

Presque tous les pays africains sont dirigés par les nationaux 100%; mais qu’ont-ils fait pour leurs pays qui continuent à être exploités par les anciens colons. Il y a encore un peu plus d’une dizaine d’années, les Ivoiriens se sont entre-tués pour l’ivoirité. Ouattara était pressenti très dangereux à la tête de la Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens craignaient de le voir attacher leur pays au Burkina Faso d’où il serait originaire, voire travailler pour l’essor de ce dernier. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, il est à la tête de la Côte d’Ivoire qui n’a perdu même pas un centimètre de son territoire au profit de son voisin.

Avant les élections présidentielles aux Etats-Unis, plusieurs Américains voyaient en Obama, un étranger qui allait destabiliser leur pays et qui allait travailler pour son pays d’origine, le Kenya. Il a terminé avec brio ses deux mandats et, en revanche, il n’a rien fait pour le Kenya. L’ancien président Sarkozi, de père hongrois et de mère francaise n’a pas vendu la France à la Hongrie. Certains pourront nous dire: « Mais ceux-là viennent de pays de vieille démocratie! ». Mais rentrons en Afrique. Jerry John Rawlings, de père  anglais et de mère ghanéenne, a dirigé le Ghana pendant plus de vingt ans. Si le Ghana connaît une certaine stabilité aujourd’hui en Afrique, c’est, en partie, grâce à cet homme.

Kabila a pillé la RDC pendant 18 ans avec, autour de lui, les Congolais de père et de mère! Donc, la solution aux problèmes des Congolais ne se trouve pas dans la congolité, mais plutôt dans l’instauration d’un Etat de droit qui puisse s’asseoir sur le respect des lois de la République,  sur une  administration forte et sur les institutions de la République stables. Le pays vient de sortir d’une crise grave créée par les Kabilistes avec leur FCC; Nous ne voulons plus d’une autre crise inutile au nom d’une prétendue congolité qui viendrait sauver le Congo de la balkanisation ou nous apporter un quelconque bien-être.

Lumbamba Kanyiki