pape

Dans son homélie à la messe de cette nuit de Noël, le pape François 1er rappelle aux croyants présents dans la cathédrale Saint Pierre et à toutes celles et tous ceux qui ont suivi la messe à travers le monde que l'amour de Dieu est inconditionnel.

Selon le pape François, Dieu aime le monde non pas parce que les hommes sont bons; il ne les aime pas pour leurs bonnes oeuvres; mais il les aime d'un amour désintéressé. Ainsi, Dieu aime même les méchants. Le Saint Père est parti, dans son homélie, de l'annonce de la naissance de Jésus aux bergers qui  campaient dans le parage. Ils ont ressenti une grande frayeur en voyant une forte lumière jaillir du ciel. Et que signifie la lumière? s'interroge le pape. La lumière, c'est la grâce; et la grâce, c'est l'amour. Dieu n'a pas attendu que les hommes soient bons pour les aimer. Il s'est fait petit, humble pour se faire transporter dans les coeurs des gens. Ainsi comme Dieu, le pape recommande aux humains de ne pas attendre que les autres changent pour les aimer. Le changement doit plutôt commencer par soi-même. Les hommes ne doivent pas attendre que leurs proches soient Bons envers eux afin de pouvoir les aimer, mais plutôt ils doivent les aimer comme ils sont, avec leurs défauts.

Selon le Saint-Père, Dieu n'aime pas les humains comme une récompense à leur bonne prestation et Dieu n'est pas là pour punir les méchants, autant des enseignements qui se sont répandus, mais qui ne sont pas vrais. Car l'amour de Dieu est une grâce qu'il fait à l'humanité tout entière. Joyeux Noël à toutes et à tous!

Lumbamba Kanyiki