27 avril 2019

Le Léopard et la Gazelle

léopard et gazelle

Il faut savoir se choisir ses amis!

Le Léopard et la Gazelle jouissaient d'une grande amitié, du moins en apparence. Par une journée bien ensoleillée, les deux compères laissèrent leurs petits respectifs pour une petite promenade de santé. Ils voulaient bien profiter des rayons d'un soleil tropical qui arrosaient la savane verdoyante et  de la brise douce qui, soufflant des collines lointaines, faisait danser les cimes des arbustes en fleurs et atténuait la chaleur. Chemin faisant, une idée saugrenue prit naissance dans la tête du fauve qu'il voulut aussitôt mettre en application. Profitant d'une distraction de la part de la Gazelle, il s'éclipsa, s'en retourna chez elle. Il attrapa ses petits, les ligota et alla les cacher quelque part dans la brousse. Puis, quelques minutes plus tard, comme si rien n'était, il réapparut aux côtés de la  Gazelle mère. Ils continuèrent leur promenade et arrivèrent dans un village. Les amis du Léopard qui le virent, le saluèrent: :

- Salut, oncle Léopard! Comment vont les affaires?

Et celui-ci de répondre:

- Pa puekela kayiba ne nudiumvwile! (Vous le saurez, vous-mêmes, au coucher du soleil!)

La Gazelle ne comprenant pas bien le sens de la réponse alambiquée de son ami, lui demanda ce qu'il voulait vraiment dire. "Non, ce n'est rien" lui rétorqua son ami. Ils continuèrent leur chemin, mais la Gazelle, alertée par son sixième sens légendaire, n'était plus à l'aise. Profitant d'une distraction du Léopard, il s'éclipsa à son tour pendant quelques minutes, puis elle revint auprès de son ami qui ne se douta de rien. Les deux poursuivirent ainsi calmement leur promenade, se racontant tout et rien, comme le font tous les bons amis. Ils arrivèrent dans un autre village. Un homme qui connaissait la Gazelle la salua:

- Bonjour, ma chère Gazelle.Comment vont les affaires? lui demanda-t-il.

- Biwikala mukulu, kabakudimbi eh? (Crois-tu qu'on ne peut pas te rouler puisque tu es l'aîné?) Le Léopard,  ne comprenant rien à la réponse de la Gazelle,  demanda à son amie  de lui fournir des éclaircissements. "Ce n'est rien !" lui répondit la Gazelle.

Le soir arriva. Le soleil, tel un disque pourpre, touchait les sommets des ombres sombres des arbres à l'horizon. Quelques étoiles trouèrent le ciel couleur indigo. Pendant que le Léopard était tout à fait accaparé dans ses pensées criminelles, la Gazelle disparut sans bruit dans le buisson. S'étant rendu plus tard compte de la disparition de la Gazelle, le Léopard trouva le moment propice pour accomplir son dessein macabre. Il se rua sur la cachette où il avait laissé les faons. Et voici, celle-ci était vide!  Très déçu, il prit le chemin de sa maison, mais là aussi une surprise encore plus amère l'attendait: En entrant dans la cour de la parcelle, il trouva tous ses enfants massacrés, leurs corps gisant dans une marre de sang, en plein milieu de la cour. Il se précipita sur eux, poussant du fond de ses tripes un long rugissement mêlé de rage et de douleur, puis il se laissa tomber sur les corps inertes, les caressant l'un après l'autre, dans une  impuissance totale.

Ce que le Léopard ne savait pas, c'est que son amie la Gazelle, alertée par sa réponse "Pa puekela Kayiba ne nudiumvwile", est vite retournée à la maison voir si tout allait bien. N'ayant pas trouvé ses faons à la maison, elle suivit les traces laissées par le Léopard jusqu'à la cachette où elle les trouva, ligotés. Vite, elle délia les cordes qui les immobilisaient et les conduisit à une autre cachette, leur demandant enfin de l'y attendre sans faire du bruit; elle n'allait pas tarder à rentrer. Puis, prise d'une colère subite, elle voulut infliger au Léopard une leçon dont il se souviendrait toujours. C'est pourquoi elle se rendit chez lui et égorgea ses léopardeaux dont elle étala les corps là où le grand Léopard les trouva.

Les rugissements prolongés du Léopard alertèrent ceux et celles de sa race. Ils vinrent de partout et se décidèrent à faire une descente punitive chez la Gazelle, mais celle-ci était déjà très, très loin avec ses petits. C'est pourquoi, jusqu'aujourd'hui, toute la descendance du Léopard, se souvenant de ce que la Gazelle avait fait à son ancêtre, les poursuit partout où elles vont pour se venger. Elle les a même classées parmi sa nourriture de prédilection.

Moralité: Beaucoup de ceux ou celles que nous croyons être nos amis, ne le sont pas vraiment. D'où nous devons faire beaucoup d'attention dans le choix de nos amis.

C'était le conte tel qu'il m'a été raconté au téléphone par le pasteur Pierre Mpandanjila de Belgique. Tuasakidila, Musadidi wa Mvidi Mukulu!


Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 04:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 avril 2019

MADAME ASTRID MADIYA NTUMBA DÉMISSIONNE DE SON POSTE DE MINISTRE AD INTÉRIM AU MINISTÈRE DES SPORTS ET LOISIRS

MADAME ASTRID MADIYA NTUMBA DÉMISSIONNE DE SON POSTE DE MINISTRE AD INTÉRIM AU MINISTÈRE DES SPORTS ET LOISIRS ET DÉNONCE LE LAXISME DU PREMIER MINISTRE BRUNO TSHIBALA

tshis et astrid madiya

Madame Astrid Madiya, ministre des Cultures et des Arts, démissionne de son poste de ministre ad intérim au ministère des Sports et Loisirs. Dans sa lettre de démission dont nous avons recu une copie, elle dénonce le laxisme du premier ministre Bruno Tshibala qui n’a jamais réagi aux divers rapports écrits ou verbaux qu’elle lui aurait faits sur le désordre et les malversations financières entretenus au sein du ministère des Sports et Loisirs. Elle regrette, par ailleurs, de voir le premier ministre Tshibala prendre fait et cause du directeur du cabinet adjoint et du conseiller mis en cause dans ses rapports, au point de se retrouver ridiculisée. Ci-dessous la lettre de démission de madame Astrid Madiya.

 

Lumbamba Kanyiki

 

Transmis copie pour information à :

– Son Excellence monsieur le Président de la République,  Chef de l’Etat

(Avec l’expression de mes hommages les plus déférents)

Palais de la Nation

À Kinshasa/Gombe

– Monsieur le Secrétaire général du Gouvernement

À Kinshasa/Gombe

– A Son Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Chef du Gouvernement

(Avec l’expression de ma très haute considération )

Hôtel du Gouvernement

À Kinshasa/Gombe.

Concerne : V/lettre N°CAB/PM/APPM/2019/0556

Ma Démission

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

J’ai reçu avec indignation votre lettre référencée n°CAB/PM/APPM/2019/0556 mieux renseignée en concerne et vous en remercie.

Y donnant suite, je vous fais remarquer ce qui suit :

Le Secrétaire général du Gouvernement à ce jour n’a pas effectué un contrôle quelconque au Ministère des Sports et Loisirs, un rapport de sa part me paraitrait insolite.

Aucune fusion n’a été faite entre le Ministère de la Culture et des Arts et celui des Sports et Loisirs, un cumul des fonctions a été observé dans le chef du Directeur de Cabinet Adjoint qui assume aussi les fonctions de l’Administrateur gestionnaire du Stade de Martyrs, rappelé au Cabinet l’intéressé ne s’est jamais présenté à son poste. Alors que son titulaire a été élu député national, (en annexe la lettre le rappelant au Cabinet).

Un rapport verbal vous a été fait par moi dans votre bureau sur le comportement injurieux et humiliant dont j’ai été victime par les membres du Cabinet des Sports, allant jusqu’à m’interdire l’accès au bureau. Je garde encore les images que je peux d’ailleurs vous envoyer dans votre téléphone.

La liste de présences des membres de cabinet aux Sports atteste que sur les 66 personnes répertoriées au Cabinet alors que le cadre organique prévoit 44 personnes, 13 seulement se présentent au lieu de travail. (Liste de présences en annexe).

Un des conseillers faisant office du Directeur de cabinet au mépris de tout texte, s’est retiré avec  le sceau du Cabinet, immobilisant ainsi le fonctionnement du Cabinet. Pour ce faire, vous avez désigné votre Conseiller Principal en l’occurrence Monsieur Mpungwi afin de contraindre ledit Conseiller à restituer le cachet du Ministère. Le rapport de votre Conseiller Mpungwe à ce sujet est sur votre table.

De ce rapport verbal, il vous a été dit que les frais de fonctionnement destinés au Ministère des Sports avait pris une destination inconnue. Une lettre de demande d’explication a été adressée au comptable Code 05969 qui à ce jour n’a pas répondu à la lettre de demande d’explication lui adressée.

En sus de cet acte répréhensible, les fonds sortent des crédits du Ministère des Sports et Loisirs sans que je sois informé par le Conseiller Financier et le Comptable (Le relevé du Ministère des Finances en fait foi).

Le conflit Orange Dispromalt devant les cours et tribunaux a fait couler beaucoup d’encre au point où les panneaux publicitaires de l’Orange à la coupole de Stade des Martyrs ont été enlevés alors que la Société Orange a versé un montant de 886.000 USD au Stade des Martyrs, les justifications quant à l’utilisation de ces frais sont restées lettre morte. Cependant, certains agents de stade sont restés impayés pendant plus de six mois.

Devant cette impasse, vous m’intimez l’ordre de rapporter toutes affaires cessantes les actes posés par moi pendant mon intérim aux Sports alors que j’étais en train de rétablir l’ordre et la discipline. L’humiliation dans laquelle vous voulez me plonger en me demandant de rapport entre autre l’acte de révocation des collaborateurs irrévérencieux me laisse effarée. Je vous épargne, Excellence Monsieur le Premier Ministre, de certains détails.

Au regard de tout, je dépose par la présente ma démission comme Ministre ad intérim aux Sports.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

 

Astrid Madiya Ntumba

Posté par lumbamba à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2019

OÙ VONT LES FONDS QUE L’ASSOCIATION DC RACIN RÉCOLTE POUR L’HORPHELINAT SAINT-JOSEPH DE MIKALAYI?

affiche dc racin

Les responsables de cette association ont réagi vivement à notre article du 2 avril  dans lequel nous dénoncions une mafia criminelle organisée sur le dos des orphelins de Mikalayi. Ils nous ont écrit qu’ils verseraient leur argent directement à la congrégation des soeurs de la charité de Jésus et de Marie via le compte des pères de Scheut. Mais les orphelins pour lesquels les soirées sont organisées et des milliers d’argent récoltés, eux croupissent dans la misère indescriptible. La question qui se pose logiquement est de savoir quelle direction prennent ces fonds.

Par ailleurs, nous avons parcouru le site d’informations de cette association. Nulle part, elle n’a fait un petit rapport financier sur les fonds récoltés au nom des orphelins de Mikalayi. Selon les responsables, elle transférerait régulièrement 4000 euros pour le compte de l’orphelinat Saint-Joseph de Mikalayi. Combien récolte-t-elle pour les mêmes orphelins? Nous aimerions le savoir. Les orphelins dont il est question sont majoritairement des bébés et des enfants de moins de trois ans contrairement à ce que DC Racin a écrit sur son site. Des êtres fragiles qui peuvent être facilement emportés par des maladies pouvant être guéries de nos jours.

Ce sont des informations que la DC Racin ne détient pas et qui prouvent à suffisance qu’elle est déconnectée des réalités de l’orphelinat Saint-Joseph de Mikalayi dont, comme le démontrent les photos ci-bas, les enfants souffrent dans leur chair par manque de leurs parents, ils souffrent dans leur chair avec la faim, ils souffrent dans leur chair avec des maladies et finalement, ils meurent sous l’oeil impuissant des soeurs qui les encadrent et de leurs frères et soeurs de malheur. Mais le Seigneur dans sa grandeur rendra justice aux cris des pauvres et des orphelins, à leurs souffrances ressenties dans leur chair comme dans leur âme. Et les responsables devront rendre compte.

Nous ne pouvons pas comprendre comment l’argent récolté en leur nom puisse disparaître dans la congrégation des soeurs de charité, appelées aussi, soeurs des pauvres! Notre question reste posée: où vont les fonds récoltés par la DC Racin au nom des orphelins de Mikalayi? Nous y reviendrons.

Voici quelques photos  des orphelins de Mikalayi que nous avons triées pour votre information! Elle datent de 2018 et 2019. (photos protégées par les droits d’auteur)

   

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2019

ALERTE: DES AFFAIRES JUTEUSES SUR LE DOS DES ORPHELINS DE MIKALAYI, CA DOIT CESSER!

dc racin affiche

L’association DC Racin organise chaque année depuis 2014 des soirée de gala pour récolter des fonds au nom de l’orphelinat Saint Joseph de Mikalayi. Mais les orphelins dont il est question ne bénéficient pas de tous ces fonds qui prennent d’autres destination. Nous dénonçons des affaires juteuses au nom des orphelins de Mikalayi.

Les affiches circulent déjà et la campagne bat son plein sur les réseaux sociaux afin de faire le plein ce samedi 06 avril à la soirée de Gala que DC Racin organise au nom des orphelins de Mikalayi. Mais après consultation faite auprès de la responsable de cet orphelinat,  il s’avère que les recettes perçues lors des éditions précédentes ne sont pas arrivées entre les mains de ceux qui s’occupent des orphelins au quotidien.

DC Racin, via son président, traite avec une soeur qui n’est pas officiellement responsable de l’orphelinat. Quelques fois, cette dernière se présente avec un peu de nourriture ou un peu de cahiers qu’elle distribue aux enfants. Lorsqu’on lui demande combien elle aurait reçu au nom de l’orphelinat, elle répond à la soeur responsable que ce sont ses connaissances qui lui envoient un peu d’aide pour l’orphelinat, mais jamais elle ne dévoile le montant perçu! De temps en temps, elle passait pour chercher auprès de la soeur responsable des données de l’orphelinat pour communiquer à la DC Racin. Flairant le danger d’une mafia organisée, la responsable a refusé de continuer de lui remettre des données de l’orphelinat pour usage illicite.

Ayant été mis au parfum de la préparation de la prochaine soirée de gala au nom des orphelins de Mikalayi, nous avons jugé bon de prendre contact avec les responsables afin de les aider à comprendre que les fonds expédiés pour le compte des orphelins n’arrivaient pas aux intéressés. Car, nous comptions sur la bonne foi des responsables de cette association qui se laisseraient escroquer par des gens malhonnêtes. Mais le président de cette organisation n’a pas daigné répondre à notre email lui adressée le 29 mars 2019. Deux jours plus tard, soit le 31 mars 2019, nous avons effectué une deuxième tentative pour l’atteindre sur Facebook. Sans succès. Nous lui avons finalement envoyé un compatriote résident à Bruxelles pour connaître sa position. Il lui a dit qu’il traiterait avec une soeur, dont nous taisons le nom et qu’il lui enverrait, par la procure, chaque année 4000 Euros pour la scolarisation des orphelins. Mais les orphelins pour lesquels des milliers d'euros sont récoltés vivent dans des conditions indescriptibles. Ils arrivent difficilement à nouer les deux bouts du mois, ils n’obtiennent pas de soins médicaux adéquats, à cela s’ajoute une insécurité croissante, car ils sont régulièrement l’objet d’incursions nocturnes des voleurs qui viennent piller le peu de biens qu’ils ont.

L’année passée, deux enfants sont morts. Au début de cette année, un autre est décédé. Pendant ce temps, il y a des soirées organisées en leur nom, dont les recettes disparaissent dans des poches des personnes privées! C’est la raison pour laquelle je lance cet appel pathétique, du fond de mon coeur, à toute Congolaise et à tout Congolais qui lit ce message afin de se mobiliser pour empêcher que cette mafia criminelle continue.

Ce samedi, rendez-vous en masse devant la salle La Rotonde sur 60 avenue J. F. Debecker, 1200 Bruxelles pour faire barrage à cette activité honteuse organisée par cette association qui exploitent sans vergogne la misère des orphelins de Mikalayi. Nous demandons en même temps à l'archevêque de Kananga de faire de la lumière sur cette mafia organisée, de démasquer toute la chaîne au Congo et de sanctionner sévèrement les coupables.

Veuillez faire large diffusion du présent message!

Lumbamba Kanyiki

Posté par lumbamba à 21:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]