Erosion-à-Kananga

Décidément, rien ne marche à Kananga au Kasai central; le  gouverneur de cette province semble sourd aux cris d’alarme des Kanangaises et Kanangais de l’intérieur comme de la diaspora  qui craignent la disparition pure et simple de leur ville de la carte. Après le ravin de la prison centrale de Kananga, c’est maintenant au tour du vieux ravin, qui menaçait l’avenue Machar dans le temps, de faire parler de lui.  En effet, le vieux monstre s’est réveillé, probablement à cause des constructions anarchiques, et menace de nouveau non seulement l’avenue Machar, mais aussi  la nationale numéro 1 reliant Kananga à Kinshasa et à Mbuji Mayi.

Apparemment, monsieur Denis Kambayi, le gouverneur de la ville et son gouvernement ne considèrent pas  les menaces de ces deux ravins comme une priorité. C’est juste à se demander pourquoi vouloir prendre les rênes d’une province si l’on n’a pas la volonté de la servir.

Lumbamba Kanyiki