classe politique congolaise

Devant tous les Kabilistes réunis pour commémorer la mort de Laurent Désiré Kabila assassiné le 16 janvier 2001, le pasteur Francois-David Ekofo brosse un tableau sombre du Congo d’aujourd’hui et dénonce la médiocrité de la classe dirigeante.

« Nous devons léguer à nos enfants un pays uni, un pays riche, un Etat responsable … où tout le monde circule librement et… où tout le monde est égal devant la loi. » Plus loin, il lance un avertissement aux voisins du Congo qui veulent arracher des pans entiers du territoire national. « Nous ne céderons aucun millimètre de notre territoire » a déclaré l’orateur du jour. Pour terminer, il a demandé à la communauté internationale d’aider le Congo malade, car qui aide le Congo d’aujourd’hui à se relever, en tirera des dividendes demain. Veuillez suivre la vidéo!

Kasai Direct