lubaya muena congo 1

L’Union démocratique Africaine Originelle(UDAO) exprime son mécontentement face à une vidéo montrant de présumés éléments des FARDC exécutant des individus identifiés comme des adeptes de Kamuina Nsapu dans…

L’Union démocratique Africaine Originelle(UDAO) exprime son mécontentement face à une vidéo montrant de présumés éléments des FARDC exécutant des individus identifiés comme des adeptes de Kamuina Nsapu dans l’un des villages du Kasaï Central.

«Une vidéo circulant sur les réseaux montre, preuve à l’appui, des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, armés et en tenue, en train d’exécuter sans sommation des jeunes gens sans arme et sans défense. Interdites aux âmes sensibles, ces images sont la preuve du plan d’extermination de tout un peuple débuté depuis août 2016 avec l’assassinat du chef Kamuina Nsapu. L’UDA Originelle condamne avec la dernière énergie ces exécutions sommaires perpétrées par des éléments mieux identifiés d’une unité des forces armées et exige une enquête indépendante. », dit l’UDAO dans un communiqué signé ce samedi 18 février 2017 par son président Andre Claudel Lubaya.

« Une politique d’extermination », dénonce ce parti membre de la dynamique de l’opposition.

«Pour l’UDA Originelle, ce qui se passe au Kasaï n’est rien d’autre que la mise en œuvre d’une politique d’extermination progressive de tout un peuple dont le seul tort est son rejet du régime en place. Il s’agit ici d’un crime d’État, crime contre l’humanité et crime de génocide pour lesquels l’UDA Originelle va saisir les juridictions pénales tant nationales qu’internationales afin d’établir les responsabilités », poursuit ce parti qui pointe de doigt accusateur les autorités en place.

«L’UDA Originelle rend l’État congolais entièrement responsable de ces actes de barbarie qui ont conduit l’humanité, il y a 60 ans passés, sous la conduite des nazis, au génocide du peuple juif et tout récemment, au Rwanda, à celui des Tutsis. Le fascisme ne peut être instauré au Congo. L’UDA Originelle y opposera toute sa résistance. Ces crimes d’État ne devraient pas rester impunis »

Jusque-là, aucune autorité de l’armée congolaise ne s’est prononcée quant à cette vidéo. Plusieurs personnes, indignées, sollicitent une enquête indépendante.

Stanys Bujakera/actualite.cd