gouvernorat kananga

Lesphotos postées sur 7sur7.cd, montrant trois corps  des présumés miliciens de Kamwina Nsapu abandonnés sur la route au milieu de badauds dont certains en train de filmer la scène en pleine ville, constituent des crimes contre l’humanité encouragés par les autorités provinciales.  Car, tuer sauvagement les fils du pays et exposer leurs corps comme le font les autorités de la région est contraire au respect de la personne humaine, même considérée comme rebelle. Nous dénoncons et condamnons donc tous ces crimes contre l’humanité et nous invitons les autorités provinciales à la sagesse qui encourage le dialogue entre les fils et les filles du Grand Kasai pour une paix durable dans toute la région.

La ville de Kananga a été secouée hier vendredi par des affrontements entre militaires et des présumés miliciens de Kamwina Nsapu. Ces derniers s’opposeraient à la visite du premier ministre Samy Badibanga au Kasai Central. Le bilan annoncé fait état de quatre morts, tous miliciens de Kamwina Nsapu et deux policiers blessés.

Lumbamba Kanyiki
www.kasaidirect.net