Par Eloi Tshisungu/Kananga

enfants vivant avec handicap

Le Kasaï Central plaide pour la scolarisation des enfants avec handicap

 
Attirer l’attention de tous sur les enfants en situation 
de handicap victimes d’une
des plus grandes injustices à savoir : être privé de
l’éducation, tel est l’objet de la
campagne de sensibilisation menée dans les écoles
de Kananga, le jeudi 10 mars 2016,
par l’Association pour la Promotion et la Protection
sociales des vulnérables (A.P.S.V).
Cette activité dénommée « Tirer la Sonnette » a été présidée
par Madame Innocente Bakanseka,
représentante personnelle du Commissaire Spécial Alex Kande
Mupompa à cette activité. 
Dans son allocution, Madame Innocente Bakanseka a invité les
Organisations partenaires
de la Fondation Liliane, et particulièrement, l'Association
pour la Promotion et
la Protection des Vulnérables, à assurer le suivi continu
pour se rendre compte
réellement de l'impact de cette sonnette d'alarme sur
la situation des enfants
avec handicap visés. Elle a ainsi demandé à ces derniers
d'évaluer le nombre
d'enfants identifiés et ceux effectivement scolarisés à la fin
de l'année 2016 – 2017.
Elle a noté que l’Exécutif Provincial reste attentif aux besoins
exprimés par l’organisation
pour contribuer à la réalisation des objectifs.

Pour concrétiser ses paroles, le Gouvernement Provincial, à 
travers sa Représentante,
a remis une enveloppe significative aux organisateurs pour
soutenir la prise
en charge des enfants avec handicap à l’Ecole. 

Par contre, la Sœur Wivine Mbombo, Coordinatrice Nationale 
de la Fondation
Liliane a explicité clairement l’importance de cette
activité. Elle note
que la plupart des enfants vivant avec handicap,
qui sont aux endroits
les plus éloignés ici en République Démocratique du
Congo en général
et au Kasaï Central en particulier, ne fréquentent
toujours pas l’école.
Il faut que cette situation change ! 

Tirer la sonnette, pour aller plus loin, c’est améliorer 
encore les conditions
d'accès à l'enseignement des élèves avec handicap en
vue d’un progrès quantitatif
et qualitatif de la scolarisation.
Rappelons que cette activité a eu lieu dans les
Ecoles Primaires
Buena Muntu et Moyo Mupeluke.