jpmbelu

Nous recommandons à nos lecteurs et lectrices de voir cette vidéo tournée dernièrement à Bruxelles lors d’une messe célébrée à l’occasion de la journée commémorative des massacres du 16 février 1992 perpétrés par la soldatesque du dictateur mobutu sur les manifestants qui réclamaient la réouverture de la Conférence Nationale Souveraine fermée le 19 janvier 1992 par le premier-ministre Nguz-A-Karl-I-Bond à Kinshasa.

Dans son homélie, le prêtre Jean-Pierre Mbelu regrette que l’ennemi du Congo soit le Congolais-même. Car, ce sont les Congolais, recrutés par l’empire international des industries qui tuent et maltraitent les Congolais. « C’est le ver qui est dans le fuit qui détruit le fruit » ou encore « cishi cidyadya lukunde, ncidi munda mwa lukunde! », tonne monsieur l’abbé Mbelu. Il exhorte en même temps les Congolaises et les Congolais, en tant qu’hommes créés à l’image de Dieu, à se prendre en charge pour faire du Congo un pays où coulent le lait et le miel. Les Congolais doivent se débarrasser de l’évangile de la passivité et de l’irresponsabilité des églises de réveil qui consiste à demander à Dieu de descendre sur terre pour les libérer: « Nzambi, Kita, sala! » (Dieu, descends et fais pour nous!).

A travers son message, il encourage les Congolaises et les Congolais à prier et à travailler pour le développement du Congo. « Ora et labora ». Suivez!

Kasai Direct