la chapelle

bâtiment éfondréUn jour après la diffusion de l’article sur l’interpellation des anciens de Kabue pour la réhabilitation des bâtiments en ruines du petit séminaire, les réactions pleuvent de partout. Ils sont plusieurs qui sont disposés à se cotiser pour contribuer à la réfection des bâtiments en ruines, mais nous retiendrons celle du président de l’association des anciens du petit séminaire de Kabue (APSKA) et de l’Ingénieur Victor Diela de l’UKE (Union des Kasaiens de l’Etranger).

 

La réaction du président de l’association des anciens du petit séminaire de Kabue

Selon le président de l’association des anciens du petit séminaire de Kabue (APSKA) Emile Muadimanga Ilunga, l’appel de monsieur l’abbé Jean-Pierre Kanku serait ultérieur au cri de détresse et de colère lancé par son association face à la déterioration et à l’abandon du petit séminaire. Il lui aurait demandé, à l’époque, de lui présenter un projet chiffré afin de lui permettre de chercher des fonds pour la réhabilitation des bâtiments. Jusqu’à ce jour, monsieur l’abbé Kanku n’a jamais réagi à cette demande. Le président Muadimanga Ilunga regrette que les bâtiments du petit séminaire soient envahis par les herbes sauvages. Car, dans le temps, c’étaient des élèves qui mettaient la propreté dans et autour du petit séminaire dans le cadre des travaux manuels. Et le président de l’APSKA de se demander si pour couper les herbes folles, il faudrait aussi un financement.

Plutôt que d’opérer des transferts sur un compte de la mission de Scheut à Bruxelles, il propose aux contributeurs de verser leurs fonds sur le compte de l’association.  En voici les coordonnées: compte n° « 1201-5003754-01-10USD » del’association des anciens du petit séminaire de Kabue à la banque TMB (Trust Merchant Bank) Kinshasa, code swift  « TRMSCD3K » en RDC.

Nous soutenons, pour notre part, cette dernière proposition, dans la mesure où le versement des fonds sur le compte de la mission de Scheut avec comme mention « diocèse de Kananga (PSK) » n’est pas clair et explicite. On ne saura jamais combien d’argent a été récolté pour la réhabilitation des bâtiments du petit séminaire. D’où il sera difficile de rendre compte aux contributeurs.

Par ailleurs, certaines sources nous ont appris que les ruines du petit séminaire sont à l’image de tout le diocèse dont la gestion laisse à désirer. Pour illustrer cette assertion, leurs auteurs nous ont parlé du manque de politique claire dans la gestion des prêtres retraités. Le diocèse de Kananga abandonne carrément ses prêtres à la retraite qui, pourtant, se sont donnés, corps et âmes, leur vie durant pour l’Eglise du Christ.

La réaction du président de l’UKE Victor Diela

victor diela au petit séminaire de kabue (640x480)La deuxième réaction est venue du président  de l’UKE, l’Ingénieur Victor Diela. Il était sur place à Kabue, il y a de cela deux ans, et il est témoin oculaire des ruines du petit séminaire (voir Photo). Selon le prsident de l’UKE Diela, non seulement le petit séminaire mais aussi toutes les grandes écoles de l’ancien Kasai Occidental sont dans cet état de délabrement avancé. Il interpelle les dirigeants et la société civile du Kasai Central qui, selon lui, peuvent faire beaucoup pour la réhabilitation des écoles et voire des autres infrastrures. Pour plus de détails, prière consulter la rubrique « Diela pense » sur le compte facebook de l’UKE.

Kasai Direct remercie tous ceux qui ont réagi à l’appel de la réhabilitation des bâtiments du petit séminaire  de kabue. Mais de grâce, ne restez pas sur vos bonnes intentions; agissez plutôt! Sauvons Kabue qui nous a formés et a fait de nous ce que nous sommes devenus. Et vous Kasaiens, partout où vous êtes de par le monde, agissez, sauvez Kabue qui est notre patrimoine commun et notre fierté. Dites-vous que si vous ne le faites pas, personne ne viendra le faire pour vous.

Lumbamba Kanyiki
www.kasaidirect.net