jeunes udps

Tous les actes que pose le gouvernement actuel  montrent qu’ il existe une mauvaise foi manifeste dans la kabilie pour ne pas organiser les élections de 2016. Il appartient désormais au peuple souverain d’appliquer l’article 64 de la constitution.

Tenez. Les dernières déclarations de membres de G7 et de l’ex-gouverneur du Katanga sur les intentions des Kabilistes de ne pas respecter la constitution et de rechercher par tous les moyens à obtenir le fameux glissement viennent confirmer ce que les opposants au 3ème mandat disaient tout haut depuis environ trois ans. Les Kabilistes cherchent, à tout prix, un passage en force pour obtenir un troisième mandat à Kabila. Leur dernière trouvaille, c’est le dernier fameux projet de loi sur l’organisation de référendum. Ils exercent des campagnes d’intimidations  sur ceux qui ne pensent pas comme eux. Les prisons se remplissent de tous ceux de l’opposition ou de la majorité qui militent pour le respect de la constitution et s’opposent au 3ème mandat.

Les Kabilistes sont en train de bloquer intentionnellement la bonne marche des institutions pour justifier le manque d’argent nécessaire à l’organisation des élections. Jusqu’aujourd’hui, Kabila, dont le mandat arrive à sa fin au mois de novembre 2016, ne s’est jamais prononcé sur la fin de son mandat pour permettre à sa majorité de se chercher un candidat pour 2016. (Suite de l'article sur www.kasaidrect.net)

Kasai Direct