Il y a beaucoup de milliers d’années que les hommes se racontent toujours ce conte écrit en latin. Nous l’avons traduit pour vous.

Autre fois, la chèvre vivait avec son chevreau en forêt. Un jour, la chèvre, qui voulait sortir pour chercher de la nourriture, dit au chevreau:

-  Reste dans la case et garde bien la porte fermée. Il est très dangereux de circuler dans la forêt. En effet, le diable, notre pire ennemi, y habite et            souvent, il se transforme en loup. Attends-moi ici ! Je dois aller chercher de quoi manger. Tu ne sortiras à aucun moment de la case de peur que le diable ne t’attrape. Alors, la chèvre s’en alla.

Le chevreau gardait toujours dans sa tête les paroles de la chèvre. Il l’attendait depuis plusieurs heures et la peur le gagnait petit à petit. Soudain, le loup s’approcha de la case et frappa à la porte. « C’est moi, ouvre la porte », dit-il au chevreau en imitant la voix de sa mère.

Mais le chevreau était malin. Il jeta secrètement un coup d’œil par la fenêtre et vit le loup. Alors, il lui répondit : « Va-t-en ! Tu n’es pas la chèvre, car je vois le loup ! Je suis sûr que tu es le loup qui es là, débout devant notre case ! »

Ainsi, le chevreau put se protéger contre tous les dangers que représentait le loup. Par contre, ce dernier, très en colère, se retira dans la forêt.

Moralité : Les enfants qui obéissent aux parents vivent longtemps.

Traduit du latin par L. Kanyiki