image

La situation sociale est redevenue calme dans la localité de Mapangu, après une tension vive survenue aux Huileries de cette localité située dans le territoire d’Ilebo, au Kasaï-Occidental, apprend-t-on de source administrative locale.

Un compromis a été trouvé entre l’employeur et les travailleurs qui ont convenu de reprendre le travail en attendant une solution satisfaisante dans l’intérêt de deux parties, rapporte M. Djonga Lotula, administrateur du territoire d’Ilebo qui s’est beaucoup impliqué pour une solution concrète.
Le personnel réclamait les meilleures conditions le travail compte tenu de la précarité de leur vécu quotidien.

Un compromis a été trouvé entre l’employeur et les travailleurs qui repris le travail

Quelques responsables de cette entreprise privée ont été même séquestrés et l’entrée de l’usine barricadée par des manifestants en colère lors des actions de protestation, indique-t-on.

À titre de rappel, l’huile de palme produite par les Huileries de BRABANTA (ex-Mapangu), inonde depuis cette année le marché de Kananga, chef-lieu de cette province. Un bidon de 5 litres de cette denrée se négociant au prix de 6.500 FC la pièce.

Pour les consommateurs appréciant la qualité de cette huile dans cette ville, sa présence contribuera à la diminution sensible de prix fixé actuellement à la somme de 1.200 FC la bouteille de 73 cl, précise-t-on.

Cette unité de production a déjà pris des dispositions utiles pour l’acheminement régulier de cette denrée alimentaire sans interruption aussi bien à Kananga que dans d’autres localités du pays, en attendant son exportation, a annoncé une source proche de cette société privée à l’ACP.

Dibaya – Le chef coutumier Kalunga Mesu fume le calmé de la paix avec son voisin Kayoko

imageLe chef coutumier Kalunga Mesu, dans le territoire de Dibaya, au Kasaï-Occidental, a retiré sa plainte contre son collègue Kayoko au profit d’une solution à l’amiable, sur insistance du comité local de l’ANATC (Alliance nationale des autorités traditionnelles du Congo).

Il a ainsi mis fin aux poursuites judiciaires que la juridiction compétente de Tshimbulu devait entamer au sujet d’un conflit de terres arables entre les deux localités.

Cette initiative a décrispé la tension ayant prévalu dans cette contrée, le développement endogène du milieu devant être privilégié dans l’intérêt de la collectivité.

Archi-Kan/ACP