Radio Okapi

 

prison lodja

Une vue de la prison de Lodja, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies le 18/1/2003. Ph- Don John

Cent quatre-vingts pensionnaires sur environ six cents détenus de la prison centrale de Mbuji-Mayi au Kasaï-Orientale souffrent de la tuberculose depuis décembre 2014. Le cadre de concertation de la société civile l’a révélé vendredi 5 avril lors du lancement de la campagne de collecte de fonds et autres objets de valeurs en faveur des prisonniers.Cette campagne va durer trois mois. Durant cette période, la population de la ville de Mbuji-Mayi est invitée à donner aux prisonniers de la nourriture, des non-vivres, médicaments, et argent en espèce pour venir en aide aux prisonniers qui vivent dans la précarité et sont mal nourris.

Une fois des fonds et autres biens de valeur collectés, un comité de gestion sera mis en place pour les gérer. En attendant, les malades seront systématiquement isolés, afin de préserver ceux qui sont encore sains.

Cette campagne de collecte pourrait donner un coup de main aux autorités pénitentiaires qui ont besoin de pourvoir à une alimentation adaptée au régime des tuberculeux mis sous traitement.

Le ministère de la Santé avait annoncé, en février dernier, que plus de 130 détenus de la prison centrale de Mbuji-Mayi souffraient de la tuberculose. Deux pensionnaires de cette maison carcérale sont morts de cette maladie sur 12 cas sévères et 89 autres moins sévères enregistrés. Initialement construite pour environ 200 pensionnaires, cette prison compte environ 913 détenus.