Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).
Des hommes d’affaires belges veulent investir dans les domaines des mines, de l’agriculture, de la santé, de l’industrie et de la construction, au Kasaï-Oriental. Ils ont exprimé leur volonté, samedi 18 octobre, au cours d’un échange avec des membres du gouvernement provincial du Kasaï-Oriental et les opérateurs économiques du coin, à l’Hôtel Kashibu, à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province.

Le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji, a présenté aux opérateurs belges la carte postale de sa province et leur a assuré de la sécurité de leurs investissements en RDC.

Les opérateurs économiques congolais, présents en cette rencontre, ont salué le nouveau partenariat qui se dessine entre le Kasaï-Oriental et la Belgique.

Le gérant de la BCDC à Mbuji-Mayi, a parlé du rôle de la banque dans les transactions commerciales dans cette partie de la RDC.

Conduite par le conseiller à l’ambassade de Belgique à Kinshasa, la délégation d’hommes d’affaires belges a visité les différents sites de Mbuji-Mayi notamment le polygone minier de la Minière de Bakwanga (Miba), le barrage hydro-électrique de Tshala et quelques entreprises privées.

En juin dernier, le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI) avait appelé les députés et ministres provinciaux du Kasaï-Oriental à favoriser les investissements dans cette province.

Le CPCAI avait également invité les députés et ministres du Kasaï-Oriental à prendre des décisions pour améliorer le climat des affaires.

Le directeur provincial de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) du Kasaï-Oriental, Donique Ilunga, avait salué cette initiative du CPCAI qui, selon lui, permettra à cette province de sortir de la crise économique qu’elle traverse.

radiookapi.net