Après avoir démarré, à petits pas, sa politique de reconstruction du Kasaï Occidental, le gouverneur Alex Kande est en phase de passer à la vitesse supérieure. A cet effet, il vient de boucler des séjours fructueux à Kinshasa, Bruxelles et Johannesburg, durant cette première quinzaine du mois d’août. Partout où il est passé, il a reçu le ferme engagement du gouvernement central et des partenaires extérieurs de mobiliser les financements requis pour la modernisation des infrastructures routières, énergétiques et sociales de cette partie de la République.
 
Une académie de football à Kananga
 
Une académie de football va être implantée prochainement à Kananga, chef-lieu du Kasaï Occidental. C’est le fruit des contacts que le gouverneur Alex Kande a eus avec plusieurs de ses partenaires belges, pendant son court séjour en Belgique, du 7 au 9 août 2014. On cite, dans le lot, le sénateur Bertin Mampaka, d’origine congolaise et plus précisément de la province précitée, à qui il a remis une invitation du gouvernement provincial pour une visite à Kananga.
En prélude à la matérialisation de ce projet, un tournoi amical de football est annoncé à Kananga dans les tout prochains jours, avec la participation de l’Union Sportive Saint Gilloise de Bruxelles.
 
On note que le 11 août à Kananga, il avait reçu du député honoraire Laurent Ndaye Nkondo, et de l’ambassadeur François Balumuene, tous membres du comité kinois des supporteurs de l’US Tshinkunku, dont il est le président du comité sportif, un don d’équipements de sports constitué de ballons, vareuses, bottines et bas. En sus des contacts pris à Bruxelles, le chef de l’administration provinciale du Kasaï Oriental a rencontré, le mardi 12 août à Kinshasa, l’ambassadeur de Belgique à Kinshasa, Michel Latschenko, en présence du sénateur Emery Kalamba Wafuana et du Consul Axel Cumps. Le diplomate belge a pris deux engagements visiter prochainement Kananga et identifier les secteurs d’activités susceptibles d’être appuyés par la coopération belge au Kasaï Occidental.
 
Le désenclavement du Kasaï Occidental en marche
 
Il convient de signaler qu’après son séjour en Belgique, le gouverneur Alex Kande a passé plusieurs jours de travail à Kinshasa. Il a notamment échangé avec les responsables de la société chinoise Grec 7 au sujet de l’état d’avancement des travaux de construction de la route Kananga-Kalamba/Mbuji, longue de plus d’une centaine de kilomètres. Cette voie est appelée à offrir à cette province une opportunité supplémentaire de communication avec l’extérieur, en dehors de l’axe Kananga-Kasumbalesa, via Lubumbashi ou Kananga-Kinshasa, via Ilebo.
Elle est d’autant vitale qu’elle va permettre des échanges commerciaux plus intenses avec l’Europe ou l’Amérique du Sud, en transitant par l’Angola, contournant ainsi les aléas de la desserte ferroviaire avec les trains de la SNCC.
Par ailleurs, l’autorité provinciale du Kasaï Occidental a reçu du ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction, Fridolin Kasweshi, l’assurance de la réhabilitation, par le Grec 7, des travaux de réaménagement de la Nationale n°1 entre Mbuji-Mayi et Kananga, les deux chefs-lieux les plus rapprochés des provinces de la République, soit une centaine de kilomètres à vol d’oiseau:
S’agissant précisément de la voirie de Kananga, Alex Kande a obtenu des responsables de la société chinoise Grec 8 la promesse ferme de mener à bonne fin, sans interruption des travaux d’asphaltage de l’avenue Laurent Désiré Kabila, laquelle fait la jonction entre le centre de la ville et l’aéroport de Lungandu. Grec 8 va également prendre en charge l’axe reliant Katoka II à la commune de Lukonga, comme c’était le cas pour l’avenue Kambala, voie menant vers la commune de Nganza. En dépit des retards de paiement du gouvernement, l’entreprise Grec 8 promet de finaliser, ces différents chantiers.
Le gouverneur Kande a également négocié l’arrivée prochaine au chef-lieu du Kasaï-Oriental, d’un premier lot de 30 bus, destinés au transport en commun, sous le label de la Régie de Transport urbain de Kananga. Leur embarquement pour le port d’Ilebo a eu lieu le 19 août.
 
Dans la foulée de ses contacts à Kinshasa, il a pris langue avec la haute direction de la SCPT (Société Congolaise des Postes et Télécommunications), qui lui a garantit la réhabilitation imminente de l’Hôtel des Postes de Kananga à la Place de la Gare. Un projet d’installation d’une véritable banque postale y est envisagé, comme au bon vieux temps de la colonisation belge et de la première République.
 
Bonne nouvelle d’Afrique du Sud
 
Infatigable, Alex Kande s’est retrouvé du 7 au 10 août en Afrique du Sud, et plus précisément à Johannesburg. On retient de ses entretiens avec les gestionnaires de la société Megatron Federal que celle-ci va construire prochainement une centrale solaire à Kananga, avant d’y installer trois générateurs chargés de pallier le déficit en énergie électrique, en attendant la mise en service de la centrale hydroélectrique de Katende.
II est question d’un partenariat entre Megatron Federal et Enerkoc, la future société de production et distribution du courant au Kasaï occidental, dans le but de doter la ville de Kananga d’un réseau électrique indépendant de celui de la SNEL.
Sous l’égide de Megatron, un mini-barrage de trois mégawatts serait construit sur la rivière Tshibashi, en vue de dépanner la Regideso en énergie électrique.
Profitant de son séjour sud-africain, Alex Kande a conféré avec Kalaa Mpinga, le PDG du Groupe Mwana Africa, l’acquéreur de 20% d’actions de Sibeka dans le capital de la Miba et nouveau propriétaire de l’immeuble Immokasaï.
Après un périple aussi fructueux en dehors de sa province, Alex Kande a été l’objet d’un accueil délirant à son retour à Kananga, le vendredi 15 août.
KIMP