Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) à Kibati (Nord-Kivu) non loin de Kanyesheja où des accrochages sont survenus entre l'armée rwandaise et ougandaise à la frontière commune, mercredi et jeudi 12 juin 2014.Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) à Kibati (Nord-Kivu) non loin de Kanyesheja où des accrochages sont survenus entre l'armée rwandaise et ougandaise à la frontière commune, mercredi et jeudi 12 juin 2014.

La colline disputée de Kanyesheja II entre les armées congolaise et rwandaise se trouve bien sur le sol congolais, selon le rapport du mécanisme conjoint élargi de vérification des frontières pour la région des Grands-Lacs. Les accrochages survenus autour de cette colline les 11 et 12 juin derniers ont conduit à la mort de cinq militaires congolais. Si le rapport ne permet pas de comprendre aisément ce qui s’était réellement passé ces jours là, il indique néanmoins que les deux collines de Kanyesheja où s’étaient déroulés les affrontements se situent sur le territoire congolais.

Le rapport du Mécanisme conjoint élargi de vérification reproduit les déclarations et interviews des deux officiers de la RDF et des FARDC qui s’accusent réciproquement.

La RDC par exemple affirme que les militaires rwandais ont traversé la frontière et enlevé cinq militaires congolais à Kanyasheja avant de les exécuter. Le Rwanda pour sa part soutient que ces militaires ont péri dans une embuscade qui leur a été tendue sur le territoire rwandais. Ce pays accuse les soldats de l’armée congolaise d’avoir violé le territoire rwandais pour voler des vaches.

Les enquêteurs du Mécanisme conjoint de vérification ne tranchent pas cette querelle mais ils ont constaté qu’il n’y avait pas des preuves visibles des douilles et d’impact sur le présumé lieu d’embuscade le jour de la vérification. Ils recommandent une autopsie détaillée sur tous les cadavres pour déterminer véritablement la cause et le type de décès.

Se basant sur des données fournies par Google earth, les cartes géographiques de Gisenyi et de la RDC, les experts de la CIRGL affirment que la colline de Kanyesheja II, que le Rwanda revendique, se trouve bien sur le territoire congolais. Autant que l’est la colline de Kanyesheja I. Mais le représentant de l’Ouganda qui a parafé le document a émis une réserve estimant que Google earth ne constitue pas « le matériel de référence à utiliser » pour ce genre de différent.

Le rapport recommande à la CIRGL de convoquer une réunion d’urgence sur les questions frontalières entre les pays membres, en particulier entre la RDC et le Rwanda. Ce dernier pays n’a pas signé ce rapport.

radiookapi.net