Une boutique de coin de rue à Kinshasa (Ph. Lam Duc Hien)Une boutique de coin de rue à Kinshasa (Ph. Lam Duc Hien)

Des cas de braquages deviennent de plus en plus récurrents dans la commune de Bandalungwa, une municipalité de Kinshasa où les activités diurnes et nocturnes sont denses. Trois cas de cambriolage sont recensés en moins d’un mois. Dans tous les cas, des témoins rapportent que quatre hommes armés de fusil de guerre mais en tenue civile tuent, ravissent de l’argent, des bijoux, téléphones portables et autres biens de valeur et se retirent paisiblement.

Le dernier cas en date est intervenu dans la nuit de mardi 17 juin, où la maison « Fashion», spécialisée dans la vente des mèches, tout près du marché de Tshibangu, a été visitée.

Des sources sur place racontent que juste après le match Brésil-Mexique, le tenancier et les clients de la maison « Fashion » ont vu quatre hommes faire irruption et braquer des armes sur eux. Ils les ont dépossédés de l’argent, des téléphones et des bijoux.

Ces malfrats, qui opèrent à pieds, sont calmement sortis de la maison. Ils ont pris la direction du marché, tout en ravissant à tous les passants rencontrés sur le chemin.

Mardi 10 juin dernier, des bandits armés ont braqué des habitants de la commune de Bandalungwa où ils ont extorqué de l’argent et ravi des biens de valeur : bijoux, tablettes, téléphones… avant de s’enfuir paisiblement vers la rivière Makelele.

Il y a moins de deux semaines, des hommes armés avaient tué un cambiste dans la même commune sur l’avenue Kimbondo.

Ces cas de braquages devenus répétitifs à Bandalungwa inquiètent la population de cette commune très fréquentée et mouvementée.

En mars dernier, la population avait dénoncé des vols fréquents dans quatre boutiques au marché Synkin dans la commune de Bandalungwa.

radiookapi.net