Une vue aérienne de la ville de Kananga au Kasaï-Occidental Photo Myriam Asmani

Cinq personnes ont été foudroyées dimanche 18 mai après-midi lors d’une pluie torrentielle qui s’est abattue sur la ville de Kananga. Parmi ces victimes se trouvent trois jeunes d’une mêmefamille.  Toutes ces personnes ont  trouvé la mort dans trois de cinq communes de cette ville du Kasaï-Occidental et dans des circonstances différentes.

Au quartier Dikongayi, communément appelé «Abattoir » dans la commune de Lukonga, un père de famille a été tué par la foudre. La victime revenait du culte dominical et a été foudroyée un peu avant la pluie alors qu’un vent violent soufflait.  Le pire est arrivé alors que l’homme échangeait avec d’autres personnes  dans la parcelle de l’une de ses connaissances.

A l’aéroport de Kananga, c’est une mère de famille habitant  la commune de Ndesha qui a été foudroyée. Elle était allée accueillir son fils, un pasteur, qui revenait de Kinshasa.

D’après ce dernier, sa mère n’a eu que le temps de l’embrasser et recevoir de lui une valise. C’est pendant que ce pasteur est retourné dans la salle pour récupérer d’autres bagages que sa mère a été foudroyée et a rendu l'âme sur place.

Au quartier Plateau de la commune de Kananga, trois jeunes ont été foudroyés durant la même pluie et sont sur-le-champ. Il s’agit de deux fils et d’une petite-fille d’un journaliste de l’Agence congolaise de presse (ACP). Ils ont été surpris par la foudre alors qu’ils causaient dans leur salon, en présence des parents.

Dans plusieurs coins de la ville, les gens se sont réveillés ce lundi matin encore sous le choc, consternés par cette tragédie.

radiookapi.net