Des militaires tanzaniens de la Brigade d'intervention de la Monusco lors de leur arrivée à Goma (Photo Clara Padovan)Des militaires tanzaniens de la Brigade d'intervention de la Monusco lors de leur arrivée à Goma (Photo Clara Padovan)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi 28 mars la résolution 2147 renouvelant pour un an le mandat de la Mission de l’Onu pour la stabilisation en RDC (Monusco) et de sa brigade d’intervention. Cette force créée l’année dernière et composée de soldats du Malawi, d’Afrique du Sud et de Tanzanie, est chargée spécifiquement de neutraliser les groupes armés en menant des opérations offensives ciblées dans l’Est de la RDC.

Les membres du conseil de sécurité ont félicité la Monusco, ainsi que sa Brigade d’intervention, de l’effet positif que leur action a eu sur la paix et la stabilité dans cette partie du pays.

Après l’adoption de la résolution 2147, l’ambassadeur de la France à l’Onu, Gérard Araud, cité par l’AFP, a déclaré que la création de cette brigade a été « une avancée déterminante ». « Nous avons testé la Brigade d’intervention et elle fonctionne, nous espérons qu’elle pourra servir de modèle pour l’avenir si nécessaire », a-t-il ajouté.

La brigade a notamment appuyé l’armée congolaise pendant l’offensive contre les rebelles du M23. Après avoir occupé plusieurs localités de la province du Nord-Kivu pendant plus d’une année, ces rebelles ont été défaits en novembre 2013.

Pour Gérard Araud, « la fin de la rébellion du M23 ne doit pas faire oublier la nécessité de continuer la neutralisation des groupes armés » actifs dans l’Est de la RDC comme les FDLR et les rebelles ougandais de l’ADF-Nalu. « C’est une priorité importante du Conseil », a-t-il indiqué.

radiookapi.net