Une vue de la prison de Lodja, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies le 18/1/2003. Ph- Don JohnUne vue de la prison de Lodja, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies le 18/1/2003. Ph- Don John

La police a arrêté lundi 24 février un groupe de quatre bandits armés appelés « suicidaires » dans la cité de Keena Nkuna, chef-lieu du territoire de Kabeya Kamuanga au Kasaï-Oriental. Une femme et un repris de justice font partie du groupe.

Des sources de la société civile de Kabeya Kamuanga rapportent que ces bandits se sont introduits dimanche dernier dans la nuit dans plusieurs habitations de la cité de Keena Nkuna, principalement aux quartiers De la mission et Nkita. Ils auraient emporté près de 400 dollars américains.

Le lendemain, les mêmes bandits s’en sont pris à une commerçante du marché central de Kabeya Kamuanga à qui ils ont réclamé de l’argent. Après son refus, les bandits l’auraient  menacée d’attaquer son domicile pendant la nuit.

Alertée par la commerçante, les habitants de la cité et la police se sont mis à la poursuite des bandits qui ont finalement été appréhendés plus tard dans la journée.

L’administrateur du territoire de Kabeya Kamuanga affirme que la police auditionne ces bandits depuis ce mardi 25 février dans la matinée avant leur transfèrement au parquet.

Il assure que des mesures de sécurité ont été prises pour mieux sécuriser les habitants de son territoire.

Ces dernières semaines, des bandits armés s’en sont pris régulièrement aux habitants de la cité de Kenna Nkuna. A la fin de l’année dernière, un groupe de bandits a attaqué des négociants de diamant à qui ils ont ravi des pierres précieuses.

radiookapi.net