Le téléphone sonne une fois, deux fois,...Avant de décrocher, je prends vite mes lunettes. Un coup rapide sur le display, question de ne pas me laisser prendre par ceux qui quémandent toujours de l'argent. De toutes les façons, je ne suis pas le seul à faire ce rituel. Qui ne le fait pas? Lorsque le numéro commence par le 00243, on est comme électrisé. Alors, on regarde les deux ou trois derniers chiffres. Si c'est bon, on prend. Au cas contraire, on le laisse sonner jusqu'à ce qu'il cesse de lui-même. Tshiamba n'est pas là! Mais cette fois-ci, ce n'est pas le 00243, mais plutôt Pierrot. Je ne vous ai pas encore présenté Pierrot. Un sexagénaire à la retraite comme moi et qui passe toutes ses heures sur internet. On le lit ici et là dans tous les fora. Des débats qui n'en finissent pas. Un jour que j'étais en visite chez lui, nous étions en train de discuter, à bâton rompu, sur la politique du Congo, comme toujours.  Son épouse nous regarde avec pitié et lâche: Politiciens d'ordinateurs; quand irez-vous prendre le pouvoir chez-vous?" Avant, il s'énervait, mais les temps ont changé.  Il lui répond simplement d'une voix monocorde, fatiguée par l'âge, mais gardant toujours espoir: " Le jour viendra où le fils de Dieu sera glorifié" Les Baluba diraient: "Mulum'a dituku udiku". C'est ça aussi l'Europe. Les rêves sont devenus des utopies. L'image de l'homme en a pris le coup et l'autorité s'est écornée. Tu parles, on se moque de toi sous cape comme pour dire: "Tu es déconnecté des réalités sur terrain"

Retournons à l'appel téléphonique. Pierrot me dit: "Tshiamba, rends-toi sur youtube, une bonne vidéo t'y attend." Il me communique le titre que je note rapidement. Mon ordi étant déjà allumé, je tape sans attendre le titre de la vidéo et la voici qui dévoile ses secrets. Il s'agit d'une émission avec un pasteur combattant. Un grand vantard qui parle sans retenue. Il est pasteur, combattant et informe que bientôt il sera acteur de film, vantard comme beaucoup de gens de son espèce..  S'il était un Muluba, il confirmerait l'assertion kinoise selon laquelle les Baluba sont des vantards. Mais heureusement qu'il ne l'est pas.  Intéressons-nous plutôt à ce qui se dit dans l'émission... Une Congolaise est morte à Londres.  Sa dépouille a fait trois mois à la morgue par manque d'argent pour l'enterrement. Les cousines de la défunte et même son église n'ont pas voulu en prendre la responsabilité. Et le réalisateur de demander à quoi servent les offrandes et les dîmes que les croyants versent dans cette église. Au cours de la même émission, j'ai même appris qu'un autre faux pasteur qui couchait avec les femmes d'autrui et les baptisait la nuit pendant que les maris étaient absents, a été condamné à neuf ans de prison ferme. Pauvres Congolais!

Ici, chez nous, les églises continuent de faire des victimes. La semaine passée, j'étais à un deuil. Non loin de moi, un jeune homme est en conversation avec des amis. Il leur raconte comment les Allemands sont des racistes  et comment la direction de l'école de son fils, qui est encore à l'école primaire, n'arrête de le convoquer pour lui parler des problèmes de son fils et de son comportement agressif à l'école. D'après lui, l'école chercherait à casser l'avenir de son fils. Mais lorsqu'un autre monsieur qui était à côté de lui tente de lui expliquer comment il doit s'impliquer dans le système et comment il doit s'y prendre pour suivre l'évolution de l'enfant à l'école. Il s'écrie: "Est-ce que mon père à moi, m'avait suivi comme ca à l'école? Soki boye, wana Kolo Yesu nde akosala!" Lisez en francais: S'il en est ainsi, il n'y a que Jésus qui pourra s'en occuper!  C'est ça, l'homme congolais actuel. Egoiste, il préfère passer des heures et des heures à l'église pour sauver son âme et abandonne les enfants à "Nkolo Yesu"qui devra faire "ses miracles"

Les églises congolaises sont, de nos jours, sources des tensions dans des familles. Les hommes se disputent avec leurs femmes à cause des églises;  les parents se disputent avec leurs enfants à cause des églises. Les "Kinderheim", ces maisons qui accueillent des enfants en difficultés, se remplissent avec nos enfants qui ont des problèmes avec leurs parents... à cause des églises. "Mutshi muimpe badi baumanya ku bimuma biawu!" Notre  Dieu est un Dieu d'amour, un Dieu d'ordre. Quand comprendront-ils cela?

Tshiamba Ya Bende