Par Jeune Afrique

Gisement de cuivre au Katanga. DR

Gisement de cuivre au Katanga. DR

La Gécamines, le minier national congolais, vient de confirmer l'acquisition de Platmin, une filiale de Copperbelt Minerals, rachetée en septembre. Le sud-africain Africa Rainbow Minerals aurait lui aussi revendu ses parts dans le projet de Kalumines à la société congolaise.

Annoncé en septembre, le rachat de deux concessions situées dans le Katanga, Deziwa et Écaille C a été officialisé la semaine dernière. La Gécamines possède désormais la totalité de parts de la Société Minière de Deziwa et Ecaille C (Somidec), un joint-venture qu’elle avait créée avec Platmin Congo, filiale à 100% de Copperbelt Minerals, et dont elle détenait 32% des parts. L’entreprise devient donc seule propriétaire des deux gisements de cuivre de la Somidec dont le potentiel est estimé à 4,6 millions de tonnes de cuivre. Selon une information de nos confrères de metalbulletin.com, le montant de la transaction s’élèverait à 200 millions de dollars.

 

Opportunisme

La Gécamines a conclu plusieurs opérations durant les derniers mois. Elle a notamment racheté 60% de la Compagnie minière du Sud-Katanga (CMSK), une coentreprise dont elle détenait les 40% restants, auprès du groupe belge George Forrest International.

De plus, dans un article à lire dans la toute dernière édition de Jeune Afrique, la Gécamines confirme que des négociations sont en cours de finalisation pour le rachat des parts du sud-africain Africa Rainbow Minerals dans le projet de Kalumines, toujours au Katanga.

Selon Kalej Nkand, administrateur délégué de la société, la Gécamines est en train de se développer conformément à son plan adopté à la fin 2011. Joint au téléphone, il a expliqué que le groupe n'excluait pas d’autres acquisitions « si des opportunités se présentent ».