Raymond Tshibanda à Kampala

Les pourparlers de Kampala font du tango: Un pas en avant, un pas en arrière. Répondant au cahier des charges du M23, la délégation de Kinshasa a opposé une fin de non-recevoir à presque toutes leurs revendications qu'elle a qualifiées de vastes blagues. D'après Raymond Tshbanda, la place des dirigeants du M23 est devant les cours et tribunaux.

Répondant au cahiers des charges de ce mouvement d'obédience rwandaise, Raymond Tshibanda estime que les accords du 23 mars 2009, dont est tiré le nom de ce mouvement, ont été largement remplis par le gouvernement de Kinshasa. En revanche, le chef de la délégation de Kinshasa a regretté que la plupart des membres de l'ancien CNDP n'ont pas été à la hauteur de leurs fonctions.  A la lecture de ce cahier des charges, il ne voit pas pourquoi les membres du M23 ont pris les armes contre la RDC. Le chef de la délégation congolaise estime donc que la place des membres du M23 est devant les cours et tribunaux. Il a opposé une fin de non recevoir à la réintégration des officiers du M23 dans les forces armées congolaises avec leurs grades actualisés. "On ne peut pas accorder le grade de général à un colonel qui s'est mutiné pour commettre des crimes contre le peuple congolais", a-t-il fait savoir.

La délégation de Kinshasa se trouve ainsi encouragée par des condamnations de par le monde de ce mouvement, qualifié de force négative  et par l'appui moral qu'elle obtient de la part de la société civile et de tout le peuple congolais.  On se souviendra que le conseil de sécurité de Nations Unies avait condamné le 31 décembre 2012 le M23. Ses deux chefs, dont le chef politique Runiga, ont vu leurs avoirs à l'Extérieur gelés. Kinshasa est aussi soutenu par la société civile congolaise qui ne souhaite nullement de cessez-le-feu avec les criminels du M23 dont les visées de balkanisation de la RDC ne font plus de doutes. Le M23 espérait le partage de pouvoir avec Kinshasa comme en 2003 au sun city, mais l'histoire ne se répétera plus. Raymond Tshibanda persiste et signe: il n'y aura pas de Sun City bis. 

Lumbamba Kanyiki