Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDeux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La cité de Mambasa, située à plus de 160 kms au sud-ouest de Bunia dans la Province Orientale, a été reprise par des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ce dimanche 6 janvier dans les après-midi, après avoir été occupée dans la matinée par une coalition d’hommes armés. La zone opérationnelle des FARDC a annoncé cette nouvelle, précisant que la reprise de la cité a été assurée avec l’appui de la Monusco.

Colonel Fal Sikabwé, commandant de la zone opérationnelle des FARDC en Ituri a indiqué que c’est à 15 heures locales que ses hommes ont réussi à chasser les assaillants de la cité de Mambasa, à l’issue d’intenses combats. Il a promis de donner le bilan des combats plus tard.

Ce succès, a-t-il poursuivi, est aussi l’œuvre des casques bleus de la Monusco, dont une colonne d’armes lourdes d’assaut placés sur des véhicules militaires blindés du type APC a été aperçue par des rescapés ce dimanche pendant la journée en direction de la zone des combats.

La reprise de la cité de Mambasa par des FARDC n’est pas encore confirmée ni infirmée par d’autres sources. La communication cellulaire est en effet interrompue, suite aux violents combats qui ont opposé les deux parties ce dimanche dans les après-midi.

Une marée humaine des habitants de cette cité, qui ont fui ces affrontements, était toujours perceptible dans la soirée sur l’axe routier Mambasa-Komanda. L’hôpital général de référence de Lolwa, situé à mi-chemin entre les deux entités, a accueilli ce dimanche de nombreux rescapés fatigués ainsi que certaines personnes qui ont été blessées lors de leur fuite à pieds et sur des motos.

La cité de Mambasa-centre a été occupé par les hommes du chef milicien Maï-Maï Paul Sadala alias Morgan et des rebelles d’un certain Hilaire Kombi. Le  colonel Fal Sikabwé a affirmé que ces déserteurs des FARDC seraient venus de la province du Nord-Kivu.

La perte, puis la reprise, de Mambasa-centre par les FARDC est intervenue 48 heures seulement après le passage du nouveau chef d’état major des Forces terrestres, lieutenant général François Olenga. Cet officier militaire avait dit être venu traquer le chef milicien Paul Sadala Alias Morgan.

Mambasa est un important carrefour dans le territoire du même nom, district de l’Ituri, et facilite le trafic socio-économique sur les axes Mambasa- Kisangani, Mambasa-Beni-Butembo en passant par Komanda et Kisangani-Bunia.

Au moins une centaine de véhicules utilisent ces axes routiers pour des échanges économiques entre les différentes villes et cités. Les véhicules en provenance de l’Ouganda les approvisionnent en produits manufacturés. Les populations se déplacent entre ces villes et cités au quotidien pour des raisons diverses, particulièrement d’affaires.

Mambasa abrite également la réserve de faune à okapi qui fait partie du patrimoine mondial. Cette réserve avait été attaquée il y a quelques mois par des hommes de Morgan.

La cité de Mambasa est également riche en or, en bois et autres minerais.

radiookapi.net