Jean-Marie Runiga, Leader du M23Jean-Marie Runiga, Leader du M23

Déclaration du Ministre britannique pour l’Afrique sur les sanctions prises par l’ONU contre le M23, le FDLR, Eric Badege et Jean-Marie Runiga Legerero Son Excellence Mark Simmonds, Ministre britannique des Affaires Etrangères en charge de l’Afrique, s’est exprimé sur le vote des sanctions contre les groupes armés et les individus impliqués dans le conflit à l’est de la RDC. Il a déclaré : « Je salue la décision prise ce 31 décembre 2012 par le Comité de Sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies d’ajouter le groupe rebelle congolais M23 à sa liste des organisations et individus sanctionnés. Le Comité a par ailleurs accepté l’inclusion de deux leaders du M23 dans la liste de sanctions, en l’occurrence Eric Badege et Jean-Marie Runiga Lugerero ainsi que l’inclusion de la milice Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR). Le Royaume-Uni appuie ces mesures dans le cadre de la réponse de la communauté internationale à la crise qui prévaut à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Nous restons engagés à trouver des solutions à long terme qui mettront fin au cycle de violence en RDC. » « Le dialogue nécessaire à la résolution de la crise doit s’assurer que cesse toute violence, que cesse tout appui externe au M23 et que les commandants du M23 et autres qui ont commis de graves abus de droits de l’homme, y compris les FDLR, ne bénéficient d’aucune impunité. Il est aussi important que le gouvernement congolais fasse preuve de leadership dans le traitement des causes sous-jacentes au conflit qui prévaut à l’est. » « Le Royaume-Uni, avec le concours de ses partenaires, continuera à chercher les voies et moyens d’appuyer l’établissement d’une paix durable à l’est de la RDC. »

La Prospérité