Assani Lukemya-Mulongoti

Dans son édition d'aujourd'hui, radio okapi publie un article selon lequel Assani, le défenseur professionnel de Werder Brême, refuserait de porter le maillot de l'équipe nationale congolaise. D'après l'auteur de cet article qui reprend les propos du journal en ligne kicker, Assani Lukemya voudrait se concentrer sur son club werder Brême qui est son pain quotidien. Le Pro d'origine congolaise, qui a grandi en Allemagne, dénonce le manque d'organisation de la fédération congolaise et l'incompétence de certains dirigeants.

En effet, ils sont nombreux, les jeunes joueurs d'origine congolaise qui désirent défendre les couleurs de la RDC, nationalisme oblige. Mais ils sont vite découragés lorsqu'ils sont confrontés aux réalités du pays. Nous relatons ici les propos d'un joueur de football d'origine congolaise, né sur le sol allemand et ayant fait ses débuts  ici en Allemagne. De retour du Congo, il y a quelques années, il raconte à ses amis son expérience faite avec l'équipe nationale de la RDC. Un jour, en plein match, il se fait interpeller sur le terrain par son entraîneur national de l'époque qui était aussi Congolais. Ne comprenant pas ce qu'il lui criait, il s'approche de lui afin de mieux saisir les directives qu'il veut lui donner. Mais ce dernier lui crie seulement " caméra, caméra" et lui demande de regagner rapidement sa position. Plus tard, il apprendra que le fameux entraîneur voulait tout simplement faire un show à l'approche des caméras! Ainsi pour un entraîneur congolais qui dirige un match, il faut toujours montrer qu'on est aux commandes devant les caméras au risque même de déconcentrer les joueurs sur le terrain! La fameuse rencontre se termina sur la défaite des Congolais. Mais curieusement dans les vestiaires, le jeune Congolais venu d'Allemagne s'attendait à voir ses coéquipiers faire profil bas après la défaite. Mais non, c'était mal les connaître. Ils mirent la musique à fond et commencèrent à danser au rythme de Ndombolo pendant qu'ils se lavaient. A côté de ces quelques cas vécus, il a dénoncé le manque d'organisation, des improvisations et de l'incompétence de la part des dirigeants, des détournements des primes des joueurs, etc. Il est important de signaler tous ces fléaux qui gangrènent aussi bien  le sport que le système politique en général en RDC.

Récemment, les députés congolais ont réclamé de toucher 14.000 dollars mensuellement comme leurs homologues américains. Mais aux sportifs qui défendent les couleurs du pays et portent le nom de celui-ci aux quatre coins du monde, aux militaires qui s'en vont en guerre pour défendre la souveraineté et l'intégrité territoriale, on ne donne rien. Par contre, on détourne le peu qui leur revient de plein droit et on leur demande de souffrir pour le pays par patriotisme. Allez-y comprendre quelque chose!

Telle que la situation d'Assani Lukemya est présentée, les Congolais risquent de mal comprendre le pauvre jeune homme et de le traiter de tous les maux alors que la vérité est ailleurs. Le jour où la fédération congolaise de football mettra de l'ordre dans son organisation et qu'elle respectera ses engagements vis-à-vis des joueurs, les jeunes comme Assani descendront librement pour défendre haut et fort les couleurs de la RDC. Ils ne se feront même pas prier. En attendant, laissez le pauvre Assani protéger son contrat de Brême, quoi de plus normal!

Lumbamba Kanyiki