By

la moisson a été abondante sur le site de 200 hectares de terres arables exploité par les différentes autorités.

Le ministre provincial de l’Agriculture du Kasaï Oriental, Roger Tshilombo Ngandu, s’est déclaré satisfait de l’évolution des travaux champêtres, à l’issue de sa visite sur le site de Tshala, situé à 30km au nord-est de la ville de Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental.
Le site qui s’étend sur plus de 200 hectares de terres arables est à ce jour exploité par les différentes autorités de la province en vue de garantir l’autosuffisance alimentaire et lutter contre l’insécurité alimentaire causée chaque année par la hausse des prix des produits de première nécessité. L’implication de différents responsables locaux est consécutive à l’appel lancé au début de la campagne par le gouverneur de province, les invitant à s’adonner aux travaux de champs et à faire du Kasaï Oriental un véritable grenier agricole. Des semences utilisées dans ce site proviennent du territoire de Ngandanjika, spécialement de l’Institut national d’études agronomiques

NGANDANJIKA – L’Asbl ‘’Projet Ditunga’’ plaide pour l’autosuffisance alimentaire et la protection de l’environnement

La production du maïs sera abondante cette saison à Ngandanjika grâce aux différentes campagnes de sensibilisation des cultivateurs locaux.

L’ONGD ‘’Projet Ditunga’’ qui fonctionne depuis six ans dans le territoire de Ngandanjika, au Kasaï Oriental, se préoccupe de l’encadrement des populations paysannes pour l’autosuffisance alimentaire et la protection de l’environnement, a-t-on appris au siège.
Le directeur exécutif du Projet Ditunga, Me Rombault Yakitambu Kankolongo a indiqué en outre que son département de l’Agriculture, élevage et écologie détient une ferme-école qui sert de cadre d’apprentissage et de pratique aux associations paysannes. Cette ferme comprend une palmeraie de 15 hectares, des champs des céréales, légumes et tubercules de 20 hectares et un poulailler de 2500 pondeuses. Au total, 368 promoteurs en agriculture, élevage et écologie ont été formés aux techniques appropriées.
Projet Ditunga qui a fêté ses six ans d’existence dernièrement, organise, dans le cadre de la protection de l’environnement, une forêt artificielle de 14 hectares et encourage les familles membres à la culture et à la plantation d’arbres. Pour ce qui est de l’agriculture, l’ONGD dont le champ d’action est le grand Kasaï, dispose de neuf tracteurs qui permettent l’accès égalitaire de tous les paysans à la mécanisation et à une bonne production agricole.
Les activités de formation et de mécanisation de l’agriculture menées par Projet Ditunga s’inscrivent dans le cadre de la lutte responsable contre la détérioration croissante de l’environnement du fait de l’action de l’homme. Le projet, indique-t-on, lutte contre les feux de brousse et mène des actions de promotion de reboisement par des familles affiliées et des écoles du territoire de Ngandanjika.

Archi-Kan