La mission de conseil et d’assistance de l’Union européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la défense, Eusec RDC, s’est engagée à poursuivre son appui aux projets entamés dans le processus de réforme des FARDC et, la gestion et la sécurisation des armes et munitions. C’est ce qui ressort de son Programme d’action pour la période d’Octobre 2012 à Septembre 2013 signé, le mercredi 7 novembre dernier, entre cette mission et le Gouvernement congolais. Les deux parties ont été représentées respectivement par le Colonel Jean-Louis Nurenberg et le Vice-premier ministre et ministre de la défense nationale et des anciens combattants, Alexandre Luba Ntambo.

La cérémonie de signature du Programme d’Action pour la période d’octobre 2012 à septembre 2013 entre le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Défense Nationale et des Anciens combattants, SEM, Alexandre Luba Ntambo et le Chef de mission EUSEC, le Colonel Jean-Louis NURENBERG, a eu lieu le 07 novembre 2012 au Ministère de la Défense à Kinshasa, en présence du Chef de la Délégation de l’Union Européenne, SEM Jean-Michel DUMOND. Ce programme d’action a été élaboré conjointement par le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, MDNAC, et la mission de conseil et d’assistance de l’Union Européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la Défense, EUSEC RD Congo, en vue de définir les activités prévues durant ce mandat 7 dans le cadre d’un partenariat étroit.

Le budget correspondant à ce nouveau Programme d’Action s’élève à 4 millions d’euros et contribue à la mise en oeuvre du plan de la réforme des FARDC, selon les priorités définies par le MDNAC. Ainsi, il applique une double approche consistant d’une part à apporter une expertise technique aux autorités congolaises sur la conception et la conduite de la réforme, et d’autre part à développer des projets en appui à la mise en oeuvre du plan de réforme. Au cours de ce mandat EUSEC RD Congo va - poursuivre son appui aux projets entamés dans le domaine de la gestion des ressources humaines, du budget et des finances, avec la mise place de procédures financières informatisées, - soutenir le système de formation,

avec une assistance aux Ecoles militaires de Kananga et Kitona ainsi qu’à la relance de l’Ecole Logistique à Kinshasa pour permettre la reprise de ses activités en 2014, - poursuivre la gestion et la sécurisation des armes et munitions avec, notamment, la réhabilitation du dépôt de munitions de Mbanza-Ngungu, - agrandir, dans le domaine informatique, le réseau territorial reliant des Etats-Majors aux régions militaires et renforcer les compétences informatiques des FARDC avec des formations spécialisées. La mission encouragera également une politique et des actions concrètes pour promouvoir le respect des Droits de l’homme et sensibiliser aux questions liées au genre. L’appropriation de ces principes par les membres des FARDC va favoriser la reconstruction d’un lien de confiance entre l’Armée et la Nation. A travers un engagement coordonné, la mise en oeuvre de ce programme d’action se fera en collaboration et complémentarité avec la MONUSCO tandis que des projets seront financés par certains Etats-membres de l’UE et par la Délégation RD Congo.

La Prospérité