A moins de deux semaines avant leur rencontre à Kinshasa contre la Guinée Equatoriale, les Léopards sont éparpillés et attendent le 29 août pour se regrouper en vue de ce match décisif comptant pour le troisième et dernier tour de la CAN Afrique du Sud 2013. Cette léthargie dans le chef de l'équipe nationale est mal perçue par l'ancien joueur de V. Club ('1973, 1974 et 1980).

    Adelard Mayanga Maku, c'est de lui qu'il s'agit, se montre très critique à l'égard de l'équipe nationale. Profitant de ses vacances à Kinshasa, le champion d'Afrique des nations 1974 avec les Léopards considère que le onze national n'est plus ce qu'il était alors que lui portait encore les maillots de l'équipe nationale. " Aujourd'hui, l'équipe nationale n'a pas un effectif sur lequel l'entraîneur peut s'appuyer. A notre époque, ceux qui suivaient de très près l'évolution de l'équipe nationale pouvaient eux-mêmes faire le classement même une semaine avant une rencontre. Ce qui n'est plus le cas ".
    OSSATURE DE VIDINIC
    A 63 ans, Adelard Mayanga Maku, né le 31 octobre 1948, reconnaît qu’à l'époque où l'ex Zaïre a remporté la CAN, l'équipe nationale tournait autour des joueurs d'un bon niveau et dont la performance étaient justifié dans leurs clubs respectifs. C'est ainsi que le Yougoslave Vidinic comptait notamment sur  Bwanga, Lobilo, Mana, Mukombo, Mwepu, Kidumu, Kazadi, Mayanga, Kilasu, Kembo, Kakoko, N'daye, Kibonge, N'tumba, Tubilandu, et Tshinabu.  Le point de vue d'Adelard Mayanga Maku se justifie dans ce sens que les Léopards actuels n'ont pas d'identité propre. A chaque match, sa pléthore de joueurs locaux associés aux "expatriés" dont pour la plupart ne prestent pas dans de grands clubs européens.
   
DES FLEURS A MAZEMBE
    Cependant, Adelard Mayanga admet qu'au niveau des clubs, le TP Mazembe est le mieux outillé et organisé. Son souhait, est de voir les autres clubs du pays emboîter le pas aux Corbeaux du Katanga. " V. Club, DCMP, Dragons… peuvent arriver à un niveau où ils seront capables de garantir les soins médicaux, les salaires et les meilleures conditions à leurs joueurs ", a dit Mayanga. Toutefois, ce joueur retraité pense que ces clubs devront d'abord apporter des modifications dans les textes et règlements qui les régissent.
    Adelard Mayanga, résidant depuis quelques années en Belgique, s'est dit ouvert à apporter sa contribution aussi bien dans l'organisation de l'équipe nationale qu'à la réhabilitation des clubs congolais en difficulté de décollage pour le professionnalisme. S'il arrivait que cet ancien Léopard collabore avec une formation sportive au pays, cela ne sera pas une première pour l'intéressé. On se souviendra qu'en date du 15 mai 2012 Adelard Mayanga a été promu directeur technique de Shark XI FC évoluant à l'Entente provinciale de football de Kinshasa (Epfkin). En outre, Adelard Mayanga  fut à un moment sélectionneur des Léopards.           

R.M