05 janvier 2012

Les fils-chauffards d'Evariste Boshab et Adolphe Muzito après avoir tué 5 personnes à Kinshasa sont déjà à Bruxelles !

Par Chick Munduki

Mawa trop comme disent les Kinois ! Les rejetons d'Evariste Boshab et d'Adolphe Muzito après avoir causé un accident mortel sur le Boulevard du 30 Juin à Kinshasa dont le bilan est de 5 morts et 3 blessés grièvement, les fils à papa ont été soustraits de la justice, accompagnés par des militaires armés jusqu'au bas de la passerelle de l'avion de la compagnie aérienne belge SN Brussels, les deux bambins sont déjà en Belgique. Ils ont étè exfiltrés pour échapper à des poursuites judiciaires. Les deux fils de Boshab et Muzito, auteurs de l'accident qui a ôté la vie le lundi 2 janvier 2012 à 5 personnes innocents à se pavanent en Belgiquej sur le boulevard du 30 juin viennent de prendre l'avion SN BRUSSELS pour la capitale belge. Ils viennent d'être exfiltrés pour .

Evariste Boshab et Adolphe Muzito, les Dupont et Dupond de la politique mafieuse au Congo: Corruption, enrichissement illicite, fraude, tricherie, commissions et retro-commissions...Photo Réveil-FM, archives

Tels pères, tels fils !

Yann Boshab réside à court st Etienne près de Louvain- la Neuve, était allé à Kinshasa pour s'amuser. Son père, Evariste Boshab, connu pour plusieurs dossiers mafieux dont celui de Société Nationale d'Electricité (SNEL), est le président de l'Assemble national. Evariste Boshab ne s'est pas empêché de corrompre chaque député avec 25.000 $ pour changer la Constitution de Liège pour supprimer les tours de l'élection présidentielle à un tour, favoriser ainsi son patron Joseph Kabila.

Quant à Adolphe Muzito qui est un Premier Ministre notoirement corrompu, l'individu qui a remplacé son oncle Antoine Gizenga,est nommé le 26 octobre 2008. Adolphe Muzito a déjà 100 villas à Kinshasa, une compagnie aérienne, des entreprises à lui... En juin 2009, il a été critiqué pour la taille imposante de son cabinet, composé de plus de 400 personnes, conseillers et membres du personnel, tous originaires de sa province de Bandundu, des ngwashi ! En octobre 2009, Adolphe Muzito a dû affronter une motion de défiance lancée par le député national MLC Clément Kanku Bukasa mais ce vote fut empêché de justesse par des députés du PPRD corrompus comme lui.

Si le fils de Muzito se cache et rase les murs, l'excentrique fils de Boshab n'a pas perdu sa réputation. Yann Boshab narque tout le monde, se croyant à l'abri. Il se cache avec ses jambes en plâtre à Liège chez Dieudonné Nsumbu Mabiala , GSM: 0032 486/ 93 90 43, Courriel: Dieudonne1105@gmail.com

Yann Boshab, fils à papa et voyou ? Photo Kongotelema, archives !

L'excentrique Yann Boshab, 24 ans. Photo Kongotelema, archives

A Kinshasa, les avocats sont furieux !

Les avocats de Kinshasa menacent de décréter des journées sans avocats au niveau de tous les parquets, les cours et tribunaux de Kinshasa si les enfants d’Evariste Boshab-président de l’assemblée nationale, à la base d’un accident mortel lundi matin sur le boulevard du 30 juin ayant entraîné la mort de trois personnes dont l’avocat Mimi Lokonga, ne sont pas arrêtés et mis rapidement à la disposition de la justice, a averti d’un ton ferme, Maître Claude Carle, l’un des avocats du barreau de Kinshasa. ‘‘Que ces jeunes, fils du président de l’assemblée nationale, auteur de cet acte ignoble soient mis à la disposition de la justice et qu’une enquête soit ouverte comme c’est le cas d’habitude’’, a dénoncé Maitre Carle.

La jeep des enfants Boshab a brûlé les feux de signalisation au niveau de la Société Nationale d’assurance sur le boulevard du 30 juin, roulant à vive allure, elle a percuté la voiture au bord de laquelle se trouvait l’avocat Mimi Lokonga à la hauteur de l’ambassade d’Afrique du sud, Mimi Lokanga, a indiqué un témoin rencontré sur place. La grosse Navigator des enfants Boshab a été remorquée par les éléments de la police de roulage jusqu’au camp Lufungula pour protection. ‘‘La jeep appartient selon l’identification au président de l’assemblée nationale’’, a précisé l’avocat Claude Carle qui suit de près le dossier.

Après l’accident, les enfants Boshab ont été sécurisés par les militaires armés et ils étaient libres de tout mouvement, a déploré un autre avocat très remonté. Le conseiller juridique de la police de roulage a refusé de donner les renseignements aux amis de Mimi Lokanga arrivés à son bureau pour en savoir davantage, s’est dit déçu un activiste des droits de l’homme.

‘‘C’est silence radio ici. Personne ne veut s’y mêler’’, a condamné Maitre Claude Carle, qui prévient que si les autorités n’ouvrent pas une enquête rapidement et interpeller les enfants du président de l’assemblée nationale, les conséquences seront graves.

‘‘Nous allons solliciter l’autorisation au barreau national pour décréter des journées sans avocats à tous les niveaux si rien ne fait pour indemniser les victimes et poursuivre les auteurs’’, a annoncé un membre influent du barreau de Kinshasa. Un appel a été lancé à tous les avocats de Kinshasa pour une mobilisation générale contre l’impunité entretenue. Des réunions seront tenues mardi et mercredi au parquet général de la république pour défendre l’intérêt de leur collègue. Mimi Lokonga était candidat député national aux législatives nationales pour le compte l’Union des Forces de changement de Léon Lobitch Kengo wa Dondo.

Pour bien faire les choses et de maniere efficace, en plus de contacter les medias internationaux, les compatriotes résident en Belgique ou seraient actuellement les fugitifs les fils de Boshab et Muzito devraient se constituer partie civile et déposer une plainte au parquet. Il nous semble qu'un avocat congolais ait été victime de l' accident causé par les fils chauffards de Boshab et Muzito.

Dossier à suivre !
Posté par lumbamba à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les fils-chauffards d'Evariste Boshab et Adolphe Muzito après avoir tué 5 personnes à Kinshasa sont déjà à Bruxelles !

Nouveau commentaire