Chers compatriotes,


Nous venons d'apprendre de source sûre que le pouvoir de l'usurpateur Kabila, en complicité avec ceux qui se drapent derrière un mutisme coupable en occident, vient d'émettre un mandat d'arrêt de la cour suprême contre le Président élu et légitime  de la République Démocratique du Congo, le Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba, ainsi que tous ses collaborateurs ayant participé à l'organisation de la prestation de serment présidentiel de ce vendredi 23 décembre 2011. 

Déjà, cet après-midi, la garde qui assurait la permanence à sa résidence lui a été retirée, afin de faciliter l'exécution de ce mandat d'arrêt.

Nous savons tous, et tous les observateurs tant nationaux qu'internationaux l'ont déclaré, que des tricheries de grande envergure ont discrédité ce processus électoral, ainsi que les faux résultats électoraux publiés le 9 décembre par la CENI et entérinés le 16 décembre par la Cour Suprême de Justice. Ces tricheries, reconnues sans vergogne par Kabila dans une conférence de presse,  tombent sous le coup des articles des 89, 95 et 96 de la loi électorale. Kabila, Ngoyi Mulunda et tous leurs complices de la CSJ  devraient subir les rigueurs de la loi. Puisqu'il usurpe par la force des armes la position qu'il prétend occuper à la tête de l'Etat, les actes que pose Kabila aujourd'hui sont insurrectionnels, illégaux et illégitimes.

Chers compatriotes, 

Dressons nous pour défendre le Président élu en nous opposant avec détermination, par tous les moyens à notre disposition, contre cet acte illégal qui nous rappelle, à certains égards, la situation que le Congo avait vécue un certain 5 septembre 1960.


Vive la République Démocratique du Congo,

Vive le Président Etienne Tshisekedi
--
Raphaël KASHALA Tél:+3216477431
Gsm: +32485157424  
rkashala@gmail.com