Mbuji-Mayi,  La carence des magistrats dans les différentes juridictions judiciaires de la province du Kasaï Oriental préoccupe le gouvernement provincial qui entend faire un plaidoyer auprès du premier président de la cour suprême de justice et du ministre national de tutelle, pour que la répartition des nouveaux magistrats tienne compte des réalités locales.

 

 Cette préoccupation du gouvernement provincial a été exprimée par Me Jean Claude Musas Manyong, ministre provincial de la justice lors de la visite qu’il a effectuée au palais de la justice du Kasaï Oriental, où il est allé se rendre compte des conditions de travail des magistrats et des difficultés qu’éprouve cet appareil judiciaire.

L’occasion a été offerte au ministre provincial de la Justice de proposer la mise en place d’un cadre permanent de concertation et d’échange d’information entre son ministère et la magistrature, notamment en ce qui concerne le désengorgement de la prison centrale de Mbuji-Mayi où plusieurs détenus passent des années sans jugement définitif. ACP/Fédé