A quoi ressemble le sol libyen après l´arrosage destructif des avions de chasse français et autres? Combien de temps dureront encore ces pilonnages?
Des frappes aériennes dont le but est de chasser du pouvoir Kadhafi?
Des frappes aériennes pour arrêter l´avancée des troupes fidèles au colonel Kadhafi?
Un pilonnage qui détruirait au sol des avions de guerre, sans tuer des civiles?
Des frappes bien ciblées qui ne tueront que des soldats libyens et leurs autos blindés?
Une frappe pour redorer le blason de la France, ternie par l´inaction de celle-ci lors des soulèvements en Algérie et en Egypte.
L'Union Africaine tout comme la République fédérale D´Allemagne ont dit non à une intervention armée.
Cette guerre, n´est qu´une empoignade, ce bras de fer de gros biceps semble avoir mis face à face le président français à Kadhafi?
Fallait-il ce bras de fer pour jeter de l´ombre, voir une sourdine sur la fameuse révélation du colonel Kadhafi contre son ami d´hier, Sarkozy?
Autrement formulée:" Ces frappes aériennes ne sont-elles pas faites dans le but de taire le tonitruant Kadhafi qui révélerait des secrets à même de compromettre la réélection de Sarkozy pour un deuxième mandat?
Comment est-ce possible que des pays souverains soient entraînés, voir hypnotisés par une raison dépourvue de sens,  dans une guerre bidon?
 
Le peuple libyen, à l´exemple des peuples Algériens et Égyptiens aurait souhaité chasser Kadhafi du pouvoir sans trop d´effusion de sang, sans armes mais aussi et surtout, sans intervention étrangère, ce qui l´aurait honoré mais hélas, Kadhafi leur a donné sans le vouloir, une raison tactique de justifier des frappes meurtrières.
 
Je suis persuadé qu´il ne faille perdre de temps, l´heure est propice pour sonner l´alarme que d´essayer trop tard d´arrêter l´hémorragie, une effusion de sang qui, du reste, ne réussira qu´à grossir le nombre de victimes.
Faut-il poursuivre l´œuvre de destruction des infrastructures de ce pays et tuer des milliers d´innocents?
Enfin, voilà pourquoi Calixthe Beyala s´interroge sur le manque de réaction de la part de L´Union Africaine. Nous nous devons de joindre nos voix à celle de notre amie Calixthe  Beyala pour réclamer l´arrêt immédiat des frappes qui endeuillent les Libyens.
Combien de temps encore dureront ces frappes, après combien de pertes en vies humaines va-t-on mettre fin à ce massacre?
Cette situation prouve à suffisance combien de dégâts et de désolations l´usurpation du pouvoir d´un seul homme peut occasionner un véritable carnage.
Une frappe aérienne contre qui et pourquoi plutôt, pour quel mégalomane?
Une équation à plusieurs inconnues, laquelle équation trouve son origine dans la peur qu´éprouve un homme, celle de voir sa campagne aux prochaines élections détruite par des révélations empoisonnantes...
Véritable gâchis que cette pluie de bombes  qui tombent sur des femmes et enfants libyens sous le regard impuissant de L´UA!
A croire que partout oú il y a pétrole, il y a virage de mirage en fin de compte veuvage...  
 
 Kaisa Ilunga