Certains quartiers de la ville de Mbuji-Mayi deviennent très dangereux pour la fréquentation des hommes à cause des professionnelles de sexe et autres mineurs qui les prennent de force lors de leur passage, sous prétexte qu’elles n’ont pas eu de partenaires pour leur survie,ont rapporté l’ACP des habitants desdits quartiers. Selon la source, même des jeunes gens sont ciblés par ces femmes, surtout ceux qui font du petit commerce ambulant. Au-delà de 22 heures, les hommes ne peuvent pas facilement passer par les quartiers de la Poste, dans la commune de Muya ou dans le quartier Latin, dans la commune de Dibindi où des embuscades sont tendues par ces femmes à la recherche des partenaires. A défaut  d’avoir des relations intimes suite au refus de l’homme, la femme exige de l’argent ou alors elle crie au secours, pour alerter les passants, sous prétexte que l’homme n’a pas honoré sa facture. Ce phénomène provoque  une série des scandales sous les yeux de certaines personnalités qui ignorent le jeu et qui passent par là. Face à ce scandale, des observateurs  fustigent le silence des gouvernants.


Mbuji-Mayi, 1/03/2011 (ACP/MCN, via mediacongo.net)